Wine City Tour Vienna

Wien, wein, weib und gesang…
A Vienne, deux choses ne font jamais défaut, ni la musique ni le vin.
Pour la musique, voyez Strauss (l’auteur d’Aimer, Boire et Chanter), Mozart, Haydn, Schubert, Mahler ou Brahms… les salles de concert sont partout.
Quant au vin : la vigne est ici chez elle, on en trouve tout autour de la ville.

Wien, wein, weib und gesang…

Autre particularité: bon nombre de vignerons exploitent des tavernes débitant leurs vins. A cette offre, il faut ajouter les restaurants plus conventionnels, qui font la part belle au vin; sans oublier les cafés, autre tradition bien ancrée à Vienne; ajoutons les musées, les églises, les parcs, la musique, l’opéra, et vous avez là un faisceau de bonnes raisons pour faire de Vienne votre prochaine destination de week-end prolongé – plus si affinités.
Tout ceci peut se faire à pied ou en transports en commun. Si vous louez une voiture, vous augmentez votre rayon d’action et il devient possible de découvrir Wagram et Traisental (à l’Ouest) ou encore Carnuntum (à l’Est).
Mais commençons par la ville elle-même.

mayer_am_pfarrplatz Blick_Wien

Prélude : histoire vécue

Nous sommes tout près de la Cathédrale Saint Étienne. Il est 13h30, c’est dimanche, nous avons faim et soif, alors nous entrons dans ce restaurant à l’enseigne improbable: « Zum Weissen Rauchfangkehrer » (Au Ramoneur Blanc) www.weisser-rauchfangkehrer.at
Ce n’est pas huppé, mais ce n’est pas une gargote non plus. Le juste milieu. Juste ce qu’il faut pour nos appétits en ce premier jour à Vienne.
Nous commandons le menu avec vin au verre, pour voir. Aussi nous attendons-nous à des vins quelconques. Et bien non!
Non seulement, on nous sert deux vins de vignerons assez connus – la Wiener Trilogie de Wieniger et le Zweigelt de Trumhof. Mais en plus, il s’agit d’un 2004 en magnum, pour le premier, et d’un 2006, pour le second.
Les deux étaient parfaits. Il faut dire que les verres, eux aussi, étaient parfaits – des Riedel assez fins qu’on aurait de la peine à trouver dans un établissement du même standing en France ou en Belgique.
Cette impression, nous l’avons eue aussi le soir au Café Der Engländer, Poststrasse, en dehors du circuit touristique www.cafe-englaender.com ; et puis le lendemain soir, au Grünauer, un dépaysement total pour les étrangers que nous sommes. www.gasthaus-gruenauer.com.
Comme si les Autrichiens, toujours très modestes quand ils parlent de leur gastronomie et de leurs vins, cherchaient à les présenter à leur avantage: leurs cartes sont abondantes, les patrons, leurs sommeliers ou le  personnel de salle ont plaisir à vous renseigner; les verres magnifient leurs vins et au final, c’est toute l’expérience gastronomique qui s’en trouve grandie. Pour en finir avec le service du vin, les passionnés pourront également profiter d’un séjour à Vienne pour acquérir quelques exemplaires des excellents verres Zalto Denk Art, dont on trouvera les modèles les plus courants chez le caviste Wein & Co (3 adresses à Vienne)
Plus d’info : www.zaltoglas.com

Mozarthaus, Mozartkugeln, Mozartlikör, Mozartcafé…

À Vienne, tout ou presque se conjugue à la «Mozart», à commencer par les pralines, les fameux Mozart Kugeln, sans oublier la distillerie Mozart (pourtant née à Salzbourg, comme Mozart, et qui propose notamment une sorte de Bailey’s au chocolat); ou encore, le Mozart Café (où l’on demandera un Mozart Kaffee).
Les vrais admirateurs de Mozart, le musicien, peuvent se rabattre sur sa Maison – ou plutôt, son appartement, puisqu’il n’occupait qu’un étage. Celui-ci se situe sur la Domgasse, tout près de la cathédrale.
Ceux qui espèrent y trouver le mobilier de l’illustre musicien en seront pour leurs frais: Mozart, qui changeait souvent d’habitation, n’y a vécu que deux ans. Seuls les murs peuvent encore témoigner de son passage ici; et puis la vue depuis ses fenêtres, qui, elle, dans ce vieux quartier, n’a quasiment pas changée.
L’amateur de musique trouvera tout de même de quoi se satisfaire. La vie du couple Mozart est assez bien restituée, des lettres de Mozart, des dédicaces, des billets ont été retrouvés et sont exposés.
On sourit en voyant la partition sur laquelle Wolfgang a noté un changement d’horaire de cours à l’attention d’un de ses élèves. Ou en lisant les commentaires de Léopold, le père de Mozart, qui se plaint des courants d’air et du bruit incessant dans la maison.
On termine en musique avec la belle dédicace (en italien) de Mozart à Joseph Haydn (un quartet, bien sûr!) – qui prouve que le Salzbourgeois savait reconnaître le génie des autres.

 

_In-Vino-Veritas960x180-Banner

 

Wien ist Wein !

Vienne l'opéra

Vienne, c’est une ville, un Land et un vignoble : plus de 700 hectares de vignes, dans les limites mêmes du Land.
Le lien multiséculaire des Viennois avec le vin est illustré par les fameux «heurigers», mais on rencontre aussi en ville une nouvelle façon d’apprécier le vin, plus jeune, plus urbaine, plus mode, au travers des winebars, mais aussi de restaurants très design, comme la Winzerei, sur la Grinzingerstrasse… www.hajszanneumann.com/restaurant-die-winzerei/die-winzerei.html
Sans oublier un des celliers les plus exclusifs au monde, celui du Palais Coburg http://palais-coburg.com
Depuis peu, Vienne possède même son appellation particulière, la DAC Gemischter Satz, qui officialise une tradition bien viennoise: les vins de vignes complantées.
Voici donc une sélection de maisons «bues et approuvées».

Vous avez dit “ Heuriger”?

Le Heuriger est une spécificité autrichienne datant de… l’empereur Joseph II. Il donne le droit à un vigneron d’ouvrir une taverne où il pourra écouler uniquement sa propre production tout en proposant une petite restauration.
A l’origine, n’y était servi que le vin de la dernière récolte, d’où son nom (heuer veut dire « cette année »)
Ces dernières années, on a assisté à une diminution du nombre de Heuriger à Vienne, ce qui, selon les exploitants eux-mêmes, est une bonne chose, car le niveau des vins et des prestations s’est amélioré.

Mayer am Pfarrplatz (Heiligenstadt/1190 Wien)

Ce joli Heuriger d’Heiligenstadt a hébergé le grand Beethoven. Le compositeur était venu prendre les eaux sur les conseils de son médecin. Mais il n’en dédaignait pas les vins. D’ailleurs, si vous y passez, vous pourrez toujours en boire. Bon, pas le même millésime, bien sûr; mais le même type de vin.
En effet, ici, le vignoble est en grande partie complanté, et n’a guère changé depuis 1802 – même le phylloxéra n’a pas détourné les Viennois de leur vieux système. Alors mettons nos pas dans ceux de ce bon Ludwig !

Gemischter Satz DAC Mayer am Pfarrplatz Nussberg 2013gruener-veltliner-schenkenberg-weingut-mayer-am-pfarrplatz_383_5_ea90ffe7e87f56fee85d994e36098f22
Riesling, Grüner Veltliner et Rotgipfler Zierfandler, principalement, dans des proportions inconnues.
Pomme jaune, poire bien mûre, bouche bien concentrée, texture crayeuse en filigrane; joli mariage de gras et d’épices (poivre, cannelle); salinité en finale.
Nussberg (la colline aux noix) est un toponyme très courant en Autriche. A Vienne, il s’agit d’une colline de quelque 330 m d’altitude, aux fortes pentes, et située, comme de juste, dans le village de Nussdorf, au Nord de la ville. Par beau temps, on y jouit d’une vue imprenable sur la capitale autrichienne.
Chez Mayer am Pfarrplatz, les vins issus de ces sols calcaires bénéficient en général d’un surcroit de concentration. L’ensoleillement est optimisé par l’exposition en coteaux escarpés, les rendements sont assez faibles. Ce climat réputé convient très bien au riesling.

Grüner Veltliner Mayer am Pfarrplatz Schenkenberg 2013
Nez complexe alliant le poivre, la granny et le tabac; bouche expressive, vive, mais pas mordante. La finale est assez longue, sur les fleurs blanches, la pêche de vigne. Un vrai vin de Heuriger, un vin qui donne soif.
Le Schenkenberg (345m) est une autre colline, à l’Ouest du Nussberg. Le sous-sol superpose schistes et grès, la surface étant plutôt composée de graviers. Il convient bien au Grüner Veltliner.

Riesling Mayer am Pfarrplatz Nussberg 2013
Une parcelle dans la parcelle, uniquement plantée de Riesling.
Citron, abricot et cannelle au nez, avec de belles notes surmûries; la bouche est très droite, mais on perçoit du gras sous le tranchant de l’acidité; subtiles notes de pétrole en finale. Complexe, superbe. Solaire.
www.pfarrplatz.atwww.oostenrijkswijnhuis.be

Fritz Wieniger (1210 Wien)

Fritz Wieninger, est une des locomotives du renouveau des vins de Vienne. Attentif aux terroirs des différentes collines viennoises, il sort un florilège de cuvées qui apportent un autre éclairage sur le Wiener Gemischter Satz (GWS). En voici quelques-unes…

Vienne Wieninger (2)

WGS DAC Bisamberg 2013
Pamplemousse et orange amère au nez, que l’on retrouve en bouche. Celle-ci offre un très léger frisant qui affute la perception du fruit et équilibre la puissance du vin.
Le sol calcaire recouvert de lœss semble convenir aux cépages (Pinot Blanc (40%), Pinot Gris (40%) et Chardonnay (20%). Friz Weininger explique : « si on laisse faire, le Pinot Gris mûrit trop vite et apporte du sucre, ce n’est plus nécessaire aujourd’hui. Je ramasse tout à la maturité optimale du Pinot Blanc, les deux autres viennent équilibrer l’ensemble».

WGS Nussberg DAC 2013
Fleurs blanches et herbes aromatiques au nez. En bouche, poivre et sel se nichent dans l’onctuosité de la texture. Des fragrances d’anis et de rose apportent une envolée délicate qui renforce l’élégance du vin.
«Weissburgunder, Neuburger, Welschriesling, Grüner Veltliner, Sylvaner, Zierfandler, Rotgipfler, Traminer and Riesling pas moins de 9 cépages, c’est là que j’ai pris conscience de la valeur des vignes complantées. Avant je n’y croyais pas. Élégance et complexité, c’est ce que je recherche».

WGS 2013 DAC Rosengartl
Cette parcelle se trouve au centre du Nussberg, les vignes (5 variétés) y atteignent 60 ans.
Agrumes confits, fumé, feuilles de tomate et de noyer, un trait d’iode et de réglisse, le nez est très complexe. La bouche est d’une élégance subtile, finement salée, épicée, tendue de filigranes fruités. Sa fraîcheur amplifie encore le plaisir.

Pour la petite histoire (qui rejoint la grande), Fritz Wieninger gère des vignes au Château de Schönbrünn et en élabore le WGS Liesenpfennig. Ce petit vignoble, dont s’occupait jadis l’impératrice Marie-Thérèse, avait disparu ; il a été replanté il y a cinq ans. On en tire aujourd’hui 500 bouteilles vendues pour des œuvres de charité.
Fritz Wieninger propose aussi quelques excellents Grüner Veltliner et Riesling en blanc, sans oublier, en rouge, sa Wiener Trilogie dont la cuvée 2011 assemble 65% de Zweigelt qui apporte le fruit, 20% de Cabernet Sauvignon qui génère la structure et 15% de Merlot qui le rende souple et fruité.
www.heuriger-wieninger.atwww.wienwein.at  – www.leirovins.be

Michael Edlmoser

e39e4aa6346a7c2346109b6d57942fde62484f95

Le Heuriger d’Edlmoser est le rendez-vous incontournable des familles et des amis qui aiment déguster quelques blancs au coin d’une table bien garnie. Et même des jeunes. La cave et vignes, se situent tout au Sud de la banlieue viennoise, direction Carnuntum.

WGS Maurerberg 2013 DAC
La colline du Maurerberg (230 m) se coiffe de Grüner Veltliner, Burgunder, Riesling, Neuburger, Muskat Sylvaner, Traminer, Zierfandler et Rotgipfler. L’exposition méridionale, la protection de la forêt et la vendange au mitan d’octobre en font un vin riche, bourré de fruits blancs.

WGS Dorflage 2013
L’assemblage est le même mais les vignes plus vieilles (75 ans). Melon et agrumes confits au nez, c’est plutôt sudiste. Idem en bouche, avec en de la groseille et de la pomme verte qui viennent contrebalancer les 10 g de sucre résiduel. Voilà un vin qui plaît facilement.

Syrah La Paz 2009
vraiment particulière, méconnaissable, mais épicée avec raffinement, soulignée avec maîtrise d’un trait de réglisse, la bouche sérieuse, serrée dans ses tanins qui libèrent avec parcimonie arômes et sensation minérale.
www.edlmoser.com/de/heuriger-ausgsteckt.html

IVV TIP

Et pour manger ?
A Heiligenstadt : Mayer am Pfarrplatz www.pfarrplatz.at
Au centre : Zum Weisser Rauchfangkehrer www.weisser-rauchfangkehrer.at
Café Der Engländer  www.cafe-englaender.com
Gasthaus Grünauer www.gasthaus-gruenauer.com
A Neuburg (30mn en train): Stiftkeller Restaurant www.stift-klosterneuburg.at/gastronomie/

 

 

Hervé Lalau (avec la complicité de Marc Vanhellemont)

Pour accéder aux autres « Oenotour », cliquer ici

Laisser un commentaire