Wien City Tour 2 : Traisental, Wagram & Carnuntum

21/08/2015 - A une petite heure à l’Ouest de Vienne, Traisental est un îlot de vignes au Sud du Danube, prolongé, au Nord et à l’Est, par Wagram. Les deux zones comptent parmi les plus beaux fiefs du Grüner Veltliner.
A l’Est et au Sud de la capitale, par contre, Carnuntum, zone plus chaude, est principalement dévolue aux rouges de Zweigelt et de Blaufränklisch. Les trois régions méritent une visite, complément idéal d’un passage par Vienne (voir notre précédent article sur Vienne, dans cette même rubrique).

Banner AT Gent

Traisental

Avec ses 790 ha de vignes, c’est une des plus petites DAC d’Autriche ; aussi l’une des plus jeunes. Elle vient entériner une notoriété ancienne, cependant, et un vrai terroir : les vignes en terrasses poussent dans des lœss (limons éoliens périglaciaires) dont l’épaisseur peut atteindre 10 m ou se réduire à quelques centimètres pour laisser entrevoir le soubassement de calcaire. Le Grüner Veltliner avec 60% des surfaces plantées y est plus important que dans aucun autre vignoble autrichien. Le vignoble orienté à l’ouest et planté essentiellement au-dessus de la route escalade la colline jusqu’à la forêt sommitale. Large de 7 Km, son altitude va de 360 m à 560 m. Les Riesling qui préfèrent les sols plus secs occupent la partie haute, tandis que les Grüner Veltliner prospèrent en contrebas dans les terrains profonds et bien hydratés. En 25 ans, la réputation des vins produits s’est considérablement accrue et voit nombre de jeunes s’installer ou perpétuer l’exploitation familiale.
La zone abrite quelques climats réputés comme Zwirch, Berg, Alte Setzen, Hochschopf, Sonnleiten ou encore Fuchsenrand. www.traisentalwein.at/de/weinbaugebiet/dac/
C_a003f09c9a
Les amoureux des belles pierres noteront aussi les jolis villages et les Kellergasse, ces rues bordées de petites caves serrées les unes contre les autres et dont certaines sont creusées dans l’épaisseur de la couche de lœss (Nussdorf, Getzerdorf, Oberwöbling…), sans oublier  le château renaissance de Walpersdorf (et sa brasserie).

Nos coups de cœur

Markus Huber – Reichersdorf

MARKUS HUBER

Monsieur le Président de l’association des vignerons de Traisental prêche par l’exemple avec des vins qui mettent bien en valeur le Grüner Veltliner, dans ses dimensions épicées mais aussi bien mûres.

Grüner Veltliner 2013 Obere Steigen (monopole)HUBER
Très pur, pointu, une belle acidité enrobée par un fruit mûr aux allures de coing et de bergamote. Fin et complexe. Une belle longueur aux accents de cumin qui relève la saveur des fruits blancs.
« Je recherche la belle maturité des raisins pour avoir de la densité et de la longueur » explique Markus. Le vin est élevé en cuve sur lies pendant 5 mois. 9,50€

Grüner Veltliner 2013 Alte Setzen 1e Lage Reserve
Il respire la rose et la pivoine. En bouche, c’est du gras qu’il offre, de la mâche. Très gouleyant, il souligne de réglisse les gelées d’agrumes.
Les vignes ont 60 ans et poussent dans des lœss profonds. Le vin s’élève 8 mois sur lies bâtonnées pour moitié en foudre de 2.500 L et l’autre en cuve inox. 14€

Riesling Berg Erste Lage 2013
Le robe vert doré, de la poudre de riz au nez, une superbe acidité, large et sapide qui aidée par une amertume délicate envahit la bouche et y crée une atmosphère de plénitude. Décor palatin de fruits confits bien épicés dont la délicatesse nous ébaudit. Vraiment très élégant.
Fermenté en cuve inox, le vin s’élève en 8 mois en foudre d’acacias.
23€
www.vinotrade.be  www.lambrechtwijnen.be 

Ludwig Neumayer / Wein von Stein InzersdorfLudwig Neumayer

Ce Ludwig n’ajoute aucune note inutile à sa symphonie : «Je suis vigneron, mon métier est de jouer avec la nature. C’est elle qui plante le décor ; j’ajoute simplement ma signature. Je recherche des vins purs, puissants et de bonne garde, qui donnent de la joie. C’est pourquoi je suis vigneron».

Grüner Veltliner Der Wein vom Stein 2013
D’un jaune pâle brillant, il exhale la gelée de coing, la pierre chaude. À la fois très floral et d’un minéral tranchant, il impressionne dès la première gorgée. Sa texture onctueuse amortit quelque peu ses velléités aigües et offre un terrain propice aux développements fruités. Élégant au caractère bien trempé.
 Le vin est issu d’une sélection des meilleures grappes des différents crus calcaires. 17,90€NEUMAYER

Grüner Veltliner Zwirch 2011
Robe blanche teintée de vert, de très beaux fruits jaunes au nez, une nuance exotique du côté des épices. La bouche ample enrichie par le velouté de la pêche blanche et de l’abricot. De la pâte d’amande et de pistache pour le rendre encore plus savoureux. Finale sur la liqueur de poire au poivre. Un régal aujourd’hui et certes décuplé d’ici quelques années.
Les plus vieilles vignes construisent cette cuvée.

Riesling Der Wein vom Stein 2013
Le respirer nous fait frémir par la délicatesse des zestes de citron confit, de ses notes graciles de fruits blancs. On le croit simplement raffiné, mais sa bouche sapide et saline, d’un croquant à n’en plus finir, montre son caractère affirmé. 17,90€
www.ryslavy.com  www.dercor.be

 

 

Et pour manger ?

Nous vous conseillons la Schlossküche Woracziczky à Walpersdorf. On y mange dans les anciennes cuisines du château du village. Elles ont gardé leur aspect ancien et proposent d’agréables préparations locales comme le marinierte Kürbis au fromage frais, une très originale recette de potiron mariné (8,50€), ou la Bachforelle vom Hirst, une truite savoureuse qu’accompagnent avec générosité les Grüner Veltliner du Traisental. 

Weingut Andreas Herzinger

Et pour dormir ?

Le Domaine Herzinger à Nußdorf propose quelques chambres d’hôtes. Installé en périphérie du village, la propriété jouit d’un verger important dont il tire fruits frais, confitures et des eaux-de-vie d’une grande finesse ou d’un explosif surprenant. Il ne faut toutefois pas quitter les Herzinger sans déguster l’une de leurs nombreuses cuvées, telle le Grüner Veltliner Nussgarten 2013 à la belle fraîcheur et au minéral tactile, ou le rouge Zweigelt Hinter dem Schloss 2011 aux parfums floraux de violette et de réséda. www.herzinger.at

 

Wagram

Attention, ce Wagram-là n’est pas celui de la victoire de Napoléon, tout près de Vienne. Il se trouve à une soixantaine de kilomètres à l’Ouest de la capitale ; la région viticole couvre près de 2.500 ha, de part et d’autre du Danube et sur une trentaine de kilomètres de large; au Sud, il confine au Treisental; au nord, avec le Kamptal. Quant à son extrémité Est, elle touche le Land de Vienne, près de Klosterneuburg.
C’est donc une région assez diverse dont l’ancienne dénomination Donauerland rendait sans doute mieux compte de cette diversité. Mais elle possède une spécificité, ses sols de lœss qui recouvrent des dépôts marins d’une part et des graviers d’origine fluviatile d’autre part.
Ses cépages les plus importants sont le Grüner Veltliner et le Riesling ; mais l’œnophile curieux s’intéressera aussi à une variété locale, le Roter Veltliner, un cépage gris à jus blanc, malgré son nom, et à la structure étonnante.
A ne pas manquer, outre les vins : les confitures et les schnaps d’abricot (marillenbrand). Ou encore, pour rester dans le domaine musical si cher aux Autrichiens, le petit musée Ignaz Pleyel (le facteur de pianos était un enfant de Ruppersthal). www.pleyel.at

Nos coups de cœur

OTT – Feuersbrunn

OTT BERNHARD

Une petite rue de Feuersbrunn au sein de l’appellation Wagram… la porte franchie, on pénètre un autre monde. Au fond de la cour, un lieu particulier, le chai d’élevage des amphores. La mode ne s’est pas cantonnée à l’Italie ou plus récemment à la France, l’antique contenant a fait des émules sur les rives du Danube.
À un millier de kilomètres de nos habituelles visites, les vignerons ne sont guère différents, ils cherchent, se posent des questions, échangent avec leurs confrères proches ou lointains, offrent une gamme qui met en valeur leurs cépages locaux, ….

Spiegel 2013 Feuersbrunner Grüner Veltliner 1er cruOTT
Le printemps très chaud et la perte par millerandage d’une partie des grains a concentré le vin. Sa robe doré brillant égaye le Zalto (un autre verrier autrichien) dont l’orbe nous lance avec assiduité des parfums de grillé, de tabac blond, de thé rouge et de camomille. En bouche, de la gelée de coing s’étale avec joliesse sur les papilles. Le vin se rafraîchit grâce à la salinité qui renforce la faiblesse de l’acidité, encore épaulée par la fine amertume distillée par la camomille romaine. 23,50€

Rosenberg 2013 Feuersbrunner Grüner Veltliner 1er cru
On monte d’un cran pour découvrir le nez élégant de meringue à l’orange et de tarte au citron, les deux bien poivrés. La bouche répond à l’élégance nasale et l’augmente d’un léger relief tannique à l’amer subtil. Ici aussi le grillé vient engendrer une impression solaire. Bernhard nous révèle que la parcelle se profile en coteaux allongés composés de lœss et protégées des vents par la coiffure forestière qui la surplombe, bref l’endroit le plus chaud. Il garde pourtant de la fraîcheur et est par conséquent à la fois solaire et crispy. 25.00€

Terminons par le commencement, le Qvevre Grüner Veltliner 2013 (40€) qui nous vient des amphores. La parcelle dont sont issus les raisins est le cru Rosenberg, mais seules les grappes les plus saines et les moins tanniques sont choisies. Les moins tanniques à cause de la longue macération. Les grains restent 6 mois dans les contenants de terres cuites de 500 L à 1.000 L.
Trouble, parce que non filtré, il apparaît jaune tendre, le nez graphite et fruits confits. Un léger carbonique entame la bouche et fait ressortir le relief tannique et minéral. Le fruité s’enrobe d’un gras subtile et parfume la légère oxydation, une oxydation bien ménagée qui laisse le Grüner Veltliner pur. 40.00€
Les vins sont bios.
www.leirovins.be

Josef Fritz – Zaussenberg

Weingut Josef Fritz

Ce domaine familial de 15 ha produit 80% de blanc, dont 35% de Grüner Veltliner et 20% de Roter Veltliner. Il propose aussi bien des vins des cuvées parcellaires que des vins d’assemblages… et dans l’air du temps, un vin orange, le Gondwana…
Josef Fritz est un peu le promoteur du renouveau du Roter Veltliner, cépage qui a failli disparaître. Notre rubrique « ces pages oubliées » en parlera bientôt de façon plus approfondie.

Grüner Veltliner Im Himmelreich 2013
Beaucoup de fruit jaune et le parfum d’une rose blanche, des épices orientales. La bouche toute en rondeur offre la sapidité d’une gelée de citron, la saveur acidulée d’une marmelade de rhubarbe parfumé d’une feuille de tomate. De la matière, un joli grain. Que demander de plus?
Les Grüner Veltliner poussent dans des lœss profonds dont l’épaisseur peut atteindre 20 mètres. 9,10€

Roter Veltliner Wagramterrassen 2013FRITZ
Un mélange fruité où se reconnaissent pomme, coing, poire et les exotiques ananas et mangue. De beaux d’extraits secs donnent à ce Veltliner là présence et équilibre. La vivacité importante au goût de citron jaune s’intègre très bien à la matière. Un vin puissant, à découvrir !  7,50€

Roter Veltliner 2013 Steinberg
Si les notes fruitées de melon et de pomme jaune sautent d’emblée au nez, d’autres senteurs moins habituelles viennent les compléter, racine de raifort, groseille à maquereau et poivre. Ample et mûr, il offre encore du croquant, une texture à la fois onctueuse et tendue avec une longueur tissée de l’amertume délicate de la gentiane.  Cette cuvée loge en foudres de 6.000 litres pendant 8 mois; qu’on aime ou pas le bois, force est de reconnaître que ce vin y a gagné une superbe complexité. 12,50€

Un mot de Roter Veltliner 2013 Gondwana Orange Wine qui reste en barriques en grains entiers durant 173 jours. S’il a le goût de la chair des raisins, il a également adopté l’amertume des pépins. Amer encore renforcé par la texture tannique due à la très longue macération. Malgré son manque de charme, il connait un grand succès… 30€
www.nieuwewereldwijnen.be www.tiba.be/fr/autriche/sortes-de-vins/vins-blancs.php 

Stift Klosterneuburg – Klosterneuburg  

Wagram Klosterneuburg (12)Klosterneuburg 1

Ce curieux mélange d’abbaye et de palais (l’Empereur Charles VI voulait en faire son Escurial), se trouve à une petite demi-heure au Nord de Vienne, sur les rives du Danube. Cet immense ensemble de bâtiments abrite l’un des trésors de l’humanité, le retable d’orfèvrerie émaillée de Nicolas de Verdun. Sa décoration baroque est également impressionnante.
 http://www.wien.info/fr/sightseeing/excursions/klosterneuburg
Les murs de l’abbaye renferment également la plus vieille école viticole. Fondée en 1460, elle a subsisté jusqu’à aujourd’hui et voient de nombreux élèves s’asseoir sur les bancs de ses classes.

L’amateur de vin, lui, s’intéressera davantage à la Vinothek, et à la visite des caves qui plongent à 36 mètres sous l’abbaye.
Car les vins aussi méritent le détour, d’autant que l’abbaye possède une centaine d’hectares de vignes dans plusieurs appellations proches de la capitale – y compris Wien; ce qui permet d’avoir un aperçu assez large du potentiel de la région en rouge comme en blanc. Ceci explique aussi que malgré une production importante (de l’ordre du million de cols/an dont 25% partent à l’export), et la clientèle touristique, on ait affaire à des vins de grande classe. Chaque parcelle est récoltée et vinifiée séparément, les volumes de chaque vin étant comparables, pour la plupart, à ceux d’entreprises familiales. De plus, la précision quasi bénédictine (ou plutôt augustine) que l’équipe de Wolgang Hamm apporte au vin, depuis la vigne jusqu’au chai, est digne d’éloges.

Grüner Veltliner Réserve 2013
Ce vin de vieilles vignes issues du Hengsberg, vendangé début novembre, fermenté en fût, a été laissé sur ses lies jusqu’en mai. Son nez feuille de laurier est encore un peu fermé, la bouche est plus expressive et offre en plus des épices, de l’anis et une agréable note saline en finale. Un vin très concentré, mais à attendre.

Riesling Franzhauser 2013
Propriété de l’abbaye depuis le 13es, le vignoble très pentu oriente au sud son sol de grès. Le nez complexe d’emblée se parfume de confitures d’abricot et de mirabelle relevées de menthe. En bouche, le cédrat confit apporte son onctuosité. Le très bel équilibre entre gras et acidité, la finale longue et délicate, en font un vin au caractère élégant. À 10 euros la bouteille (prix sur place), voilà un excellent rapport qualité prix.

Zierfandler-Rotgipfler Gumpolskirchen 2013
Ces deux cépages se complètent très bien: le Zierfandler apporte au duo sa grande fraîcheur teintée de beaux arômes d’agrumes, mélange bergamote et mandarine. Le Rotgipfler,  haut en glycérol et en alcool, engendre volume et gras. Ce côté aigre doux souligne une belle matière mais le vin garde quelque chose d’aérien; il devrait exceller sur des sushis.

Saint Laurent 2012 Ausstich
De la famille du pinot noir, ce cépage serait venu d’Alsace; puissant, ce vin présente un joli nez un peu sauvage aux évocations de prunelles, d’airelles et de résine de pin. En bouche, sa belle acidité vivifie un fruité rouge et noir  dont le charnu le rend gourmand.
www.ryslavy.com  www.oostenrijksewijn.info  www.ceesvannoord.nl www.geurtsenwijnimport.nl  www.travino.ch

Et pour manger ?garten

 

 

 

L’abbaye a son propre restaurant, le Stifstkeller
www.stift-klosterneuburg.at/gastronomie

 

 

Carnuntum

Au Sud-Est de Vienne, juste en-dessous du Danube, cette région a déjà comme un petit air méridional. Elle produit d’ailleurs majoritairement du rouge, et partage certains traits avec le Burgenland voisin (notamment le cépage Blaufränkisch).
Elle rassemble une quarantaine de vignerons, répartis en trois sous régions : au centre, autour de Göttelsbrunn, les collines d’Arbesthal qui représentent plus de la moitié de la surface viticole en exploitation, soit 600 ha. À l’Est, les monts de Hundsheim en direction de Bratislava. Au Sud, les contreforts des monts de la Leitha près de Bruck. Soit 900 ha en tout.
Cette diversité s’accompagne d’une grande variété de sols, entre lœss sableux à sablo-limoneuses aux graviers et aux calcaires. Le dénominateur commun étant un climat chaud, l’un des plus chauds du pays. www.carnuntum.com

 

Muhr van der Niepoort – Göttlesbrunn

wld_140618_dorliDorli Muhr travaille à Vienne dans le marketing du vin mais a ses racines en Carnuntum. Et plus
précisément au Spitzerberg, une avancée extrême des Carpathes en terre autrichienne.
Depuis 2002, elle s’est constituée un petit vignoble sur ce cru qu’elle aspire à faire connaître au travers de vins « ancrés dans leur terroir ».
Il faut dire que ce lieu est très particulier, c’est l’endroit où les masses d’air chaud de la grande plaine pannonienne rencontrent pour la première fois un véritable obstacle, ce qui génère du vent. Côté sols, le calcaire pur domine, pauvre et sec, avec très peu d’humus, il se différencie fortement du reste des terrains de la DAC Carnuntum.
Ce grand cru en puissance le serait sans doute déjà depuis longtemps sans l’atomisation du foncier des 120 ha de vignes de la colline, et le manque d’engagement de la part de certains propriétaires. Aujourd’hui, seuls 8 d’entre eux déclarent leur vin en Spitzerberg.
C’est aussi le point le plus chaud de l’Autriche. On y enregistre régulièrement 40°C l’été. À cette température, la plante arrête sa maturation pour éviter la déshydratation. C’est donc le lieu le plus précoce pour la floraison, mais aussi le plus tardif pour la maturité de la vendange. Le Blaufränkisch semble le cépage le mieux adapté à ces conditions. Au Spitzerberg, avec des rendements maîtrisés, il présente une étonnante acidité.
Aujourd’hui, sur les 12 ha du domaine de Dorli, 80% sont des vieilles vignes. Il s’agit de parcelles de pente forte. Pour lutter contre l’érosion, Dorli les a progressivement enherbées. Côté vinification, avec le temps, elle a modéré son usage du bois et obtient à présent des vins criants de fruit.

Cuvée Vom Berg 2012 (11€)DUHR

Dans ses vinifications, Dorli Muhr sépare les raisins du bas et du  haut de la colline. Il s’agit ici d’une cuvée issue du bas, plus sableux. Elle comporte 20% de Syrah. Le vin passe un an en bois.
Joli fruit noir, quetsche, tannins fins, mais veloutés. Très belle acidité. Retour du fruit en finale.

Liebkind 2012 Carnuntum (29€)

Cet « enfant chéri » est issu de jeunes vignes. Jeune, il l’est aussi par son fruit très mûr et ses tannins robustes ; c’est un joli bébé joufflu, la bouche pleine du jus; pas très long mais salin en finale. Dans un style plus délicat, la cuvée Samt & Seide 2012 est également très séduisante.

Spitzerberg 2005 Carnuntum (44€)

Derrière le cuir, le boisé et la fumée du premier nez, le fruit noir déboule assez vite, et avec lui la fraîcheur des épices – poivre et céleri, surtout; on a affaire à un vin solide, assez extrait, mais encore étonnamment jeune.
La version 2012 de la même cuvée est aujourd’hui très fermée. Une seule solution: attendre, bien sûr. Avec une certaine confiance, tout de même, au vu du 2005…
www.wijnhuisjeuris.be  www.wijnhuis-smaak.be  http://bottleneck.be 

Winzerin Birgit Wiederstein – Göttlesbrunn  Birgit et Grete Wiederstein

Avec quelque 6 ha de vignes dont 60% rouges, Zweigelt, Merlot, Pinot Noir et Blaufränkisch et 40% de blancs, Sauvignon Blanc, Grüner Veltliner et Gelber Muskateller, Birgit ne s’ennuie pas. D’un caractère assez fantasque, qui se traduit entre autre dans les étiquettes, elle ne manque de créativité. Inventivité mise au service des terroirs et des vins qu’elle aime faire découvrir à chaque millésime.
« J’aime les rouges délicats et veloutés qui osent avouer leur parfum féminin, sans toutefois révéler leurs nuances dès la première gorgée, mais qui laissent aux papilles découvrir petit à petit tout leur potentiel, jusqu’à exploser d’excitation retenue et laisser ses sens se faire à chaque gorgée submerger » confie-t-elle.
La passion est ici une affaire de famille ou plutôt de femme. Sa maman, Grete, a délaissé les vignes pour se consacrer à la distillation. Elle réalise entre autre un excellent gin dont seul un assortiment de fleurs apporte leur bouquet au spiritueux.

Die Rhea 2011 CarnuntumBirgit Wiederstein

Un 100% Zweigelt à la robe pourpre, le nez plein d’épices qui précède une richesse fruitée impressionnante. Très juteux en bouche, il nous charme par la sensualité de ses fruits mûrs. Suite subtile de parfums de framboise, de fraise, de mure et de myrtille qui s’enroule dans une soie tannique fraîche et élégante.
La fermentation alcoolique se fait en cuve ouverte pendant 3 semaines, une partie en raisins entiers. L’élevage demande 18 mois en barriques de chêne français. 10,90€

Venus 2011 Carnuntum

Grenat carminé, un nez de tabac et de thé noir au poivre qui voilent un moment le développement fruité. Plutôt sérieux en bouche, il parle pour l’instant de sa fraîcheur, de sa structure. Puis, il se laisse aller à plus de générosité et nous accorde le jus épicé des griottes, des groseilles et d’airelle. Un vin élégant au caractère dual, à la fois joyeux et réfléchi.

Fait de 50% de Blaufränkisch et 50% de Pinot Noire élevé pièces de 500 L de chêne autrichien. 14,90€

Blaufränkisch wie damals 2011 Carnuntum

Issu d’une parcelle du Spitzerberg, voilà le haut de gamme de Birgit qui a conçu cette cuvée en s’imaginant retourner dans le temps pour faire son vin. Peut-être à la façon d’un Pinot Noir bourguignon. Un vin sage qui semble vous expliquer la vie sans dire un mot, simplement en tenant compagnie aux papilles tout en leur montrant sans rien imposer la profondeur de son fruit, la fraîcheur de son esprit, le grain délicat de ses tanins. Une expérience…  Il est élevé pendant 22 mois en pièces de 500 L de chêne autrichien. 22,90€

Birgit fait une excellente soupe de potiron.
www.vinea.be    http://purewine.be/

 

A voir en Carnuntum

Amphitheater Petronell.JPG

Comme son nom l’indique, Carnuntum a un passé latin. La cité éponyme était la capitale de la province romaine de Pannonie. Cité importante, elle comptait 50.000 habitants.
Ce passé revit au parc archéologique de Petronell-Carnuntum, qui met en valeur amphithéâtres, arcs de triomphe, thermes, et le musée voisin. Des concerts prestigieux y sont organisés. Et le vin, cadeau des Romains à la Pannonie, n’est jamais loin. www.carnuntum.co.at

 

Gerhard Markowitsch & friends – GöttlesbrunnMARKOWITSCH

Gerhard aime jouer collectif. Très actif dans l’association des vignerons de Carnuntum qui ensemble ont créé le label Rubin, label qui sélectionne les meilleurs Zweigelt de la région, il nous a non seulement présenté ses vins, mais sans façon, également ceux de ses collègues de Göttlesbrunn : Netzl, Grassl, Glatzer…, des adresses à retenir.

Markowitsch Grüner Veltliner Alte Reben 2013

Le GV est ici fortement concurrencé par d’autres cépages blancs, notamment le Chardonnay et le Sauvignon. Pour nous, il reste cependant le plus intéressant, surtout sur des vieilles vignes.
Le nez bien typé aux accents de poivre blanc et de thym, mais également marqué par la pomme golden, est engageant. La bouche vive, à la fois onctueuse et puissante, confirme les premières impressions. La finale achève de convaincre avec une belle note de pierre à fusil. « C’est la  gourmandise du Lœss », nous dit Gerhard. 7€

Markowitsch Rubin Carnuntum 2013 

Pour rappel, le Rubin doit être issu de Zweigelt, avoir passé un an en bois… et quelques minutes devant le jury des 40 producteurs.
Celui-ci présente un nez séduisant de fleurs blanches et de violette, complété en bouche par des notes de gibier, de fumé. Les tannins sont bien présents mais très soyeux. Un beau vin qui ne craindra pas une belle pièce de viande. 11€MARKOWITSCH 1
www.weinwelt.be www.opdebeeck.be

Netzl Rubin Carnuntum 2013

Certes rustique au premier abord, il séduit rapidement par sa générosité fruitée. Les tanins viennent encadrer le flot juteux tout en nous laissant sur les papilles une impression rugueuse marque de son caractère affirmé.
Élevage de 10 mois en barriques de chêne français usagées. 9,50€ www.ryslavy.com www.wijnenchrispeers.be www.hetwijnhuis.be

Philip Grassl Zweigelt Schüttenberg 2012 

Le nez très expressif au caractère bien sauvage qui se retrouve en bouche, les tanins bien serrés, encore hérissés qui vous griffent les papilles avec délectation. Le charnu du fruit vient comme un baume calmé l’espiègle égratignure. Le croquant juteux lui apporte de la gourmandise. Élevage de 18 mois en barriques de chêne français dont la moitié neuves. 21€

 

Et pour manger ?

1315495463_1

Le Vinarium Bittermann, un restaurant vinothèque à Göttlesbrunn. On y trouve les vins de pratiquement tous les producteurs de la DAC Carnuntum au prix départ cave.
www.bittermann-vinarium.at

 

Merci à Willi Klinger et à son équipe de l’Austrian Wine Marketing Board pour leur aide dans la réalisation de ce dossier. Gesundheit !

Gemischte cuvée von Hervé Lalau und Marc Vanhellemont

 

Et vous, vous en pensez quoi ?
Vous avez dégusté les vins présentés dans cet article. D’autres des mêmes producteurs ? Faites-nous part de votre expérience ICI 

Pour accéder aux autres « Oenotour », cliquer ici

Banner AT Gent

Un commentaire

Laisser un commentaire