Une nouvelle AOC, et quatre nouveaux projets de décrets

07/06/2017 - Ce n’est pas tous les jours qu’une nouvelle AOC voit le jour en France; ni, surtout, qu’un nouveau département rejoint le club des départements AOC.
C’est le cas avec la validation par le comité vin de l’INAO, le 3 mai dernier, de l’AOC Corrèze.

Naissance de l’AOC Corrèze

Ce vignoble historique et naguère réputé avait quasiment disparu à la fin du 19ème siècle, et il a fallu toute l’ardeur de passionnés, à la fin des années 80, pour qu’en renaisse une petite partie, au débouché des gorges de la Vézère, au Saillant ; puis, plus largement, sur les coteaux de la Vézère, qui ont obtenu l’IGP en 2009.

Le vignoble se répartit sur 24 communes, en deux bassins distincts, de part et d’autre de Brive ; le long de la Vézère, d’une part, et le long de la Dordogne, de l’autre.

Il se situe à la jonction entre le Bassin Aquitain et le Massif Central.

Sa surface actuelle est de l’ordre de 75 hectares, pour 45 exploitants (dont deux coopératives représentant 80% des volumes produits). La production (2.500 hl) est assez diversifiée, rouges et rosés de Cabernet Franc, de Cabernet-Sauvignon, de Merlot et de Malbec (sans oublier le très local Ségalin, un croisement entre Portugais Bleu et Jurançon Noir) ; blancs de Sauvignon, de Chenin, de Sémillon et de Chardonnay ; et grande spécialité historique, le vin paillé (obtenu par passerillage).

A noter que la nouvelle AOC englobe une zone avec mention géographique complémentaire : «Coteaux de la Vézère», réservée aux rouges de Cabernet Franc et aux Blancs de Chenin.

Côté sols, il faut remarquer la présence d’une particularité géologique : la faille des schistes ardoisiers du pays de Brive, plateau de 250 à 300 m d’altitude entaillé par la Vézère. C’est cette abondance du schiste qui a poussé les vignerons de la région à miser sur le Chenin, dont on sait à quel point il est bien adapté à ce type de sol en Anjou, notamment.

Il s’agit souvent de coteaux très escarpés (plus de 30°).

Certains Corréziens sont célèbres dans le monde du vin, pour avoir monté de belles affaires dans les grands crus du Bordelais ; on cite souvent les Moueix ou les Jannoueix, mais rien que dans le Libournais, pas moins de 120 familles corréziennes ont été recensées.

Ces Corréziens ont à présent leur appellation en Corrèze même. De-là à ce qu’ils y retournent cultiver de la vigne…

IGP Pays d’Oc, IGP Coteaux de l’Ain, IGP Vins des Allobroges et IGP Comté Tolosan: nouveaux projets de décrets  

De nouveaux paragraphes ont été ajoutés au décret des IGP Pays d’Oc, rappelant la dimension historique de la production de vins effervescents dans la région, afin de permettre la mise en place d’IGP Pays d’Oc Mousseux.

L’IGP Coteaux de l’Ain et l’IGP Vins des Allobroges ont fait de même, ainsi que l’IGP Comté Tolosan, avec, en plus, pour cette dernière, quelques précisions en ce qui concerne son aire de production dans sa partie audoise (liste exhaustive de communes).

Ces modifications ont fait l’objet de l’ouverture d’une procédure nationale d’opposition publiée au journal officiel le 25 mai dernier.

Rappelons que les Crémants se sont justement opposés jusqu’à présent à ce que les IGP puissent produire des vins mousseux.

Plus d’info : www.inao.gouv.fr/Textes-officiels

Pour les autres News cliquer ici

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne