Un grand blanc de Suisse : le Clos du Rocher

27/09/2017 - Le Clos du Rocher, à Yvorne, n’est pas seulement un grand Chasselas, ou un grand blanc de Suisse. C’est un grand vin du monde.
Et il est l’illustration vivante et liquide de la propension de ce cépage à révéler terroirs et vignerons.

Ce domaine est la propriété d’Obrist, une vieille maison vaudoise (aujourd’hui dans le giron du groupe Schenk) qui mène de conserve une activité de négoce et l’exploitation de domaines : le Clos du Rocher, mais aussi le Château de Chardonne et la Cure d’Attalens, sur les coteaux surplombant Vevey.

Ses 10 hectares d’un seul tenant sont plantés en terrasses exposées plein sud et adossées à une barrière rocheuse qui les protègent du vent ; les sols sont caillouteux, riches en calcaire et en magnésie, et plutôt mélangés – en 1584, toute cette partie du vignoble d’Yvorne a subi un cataclysme comparable à celui du Mont Granier, à Apremont : un éboulement meurtrier de marnes rendues glissantes par l’accumulation d’eau, qui a enseveli maisons, gens et vignes.

Dix ans d’écart

A l’occasion du dernier Concours Mondial du Chasselas, qui se tenait à Aigle début juin, j’ai pu déguster sur place le jeune 2016 et son grand frère le 2006, ce qui m’a permis de vérifier le beau potentiel de vieillissement de ce domaine entièrement classé en Grand Cru.

Clos du Rocher Yvorne Grand Cru 2016

Fruité, mais surtout très floral (tilleul et camomille), minéral, plein et vineux. Tout y est. Même une pointe d’iode. Il y a un côté pur-sang, fougueux, dans ce vin.

Clos du Rocher Yvorne Grand Cru 2006

Toujours aussi minéral. Le miel s’est ajouté, qui donne de la matière, les épices douces, un poil de rhubarbe et de santal. Impressionnant. Les mots manquent devant une telle présence en bouche, le vin n’a rien perdu de la fougue de sa jeunesse, mais a gagné en présence.
www.obrist.ch/fr/nos-domaines

Bonus

Avant de repartir, j’ai frappé à la porte à côté, au Château Maison Blanche.
Incidemment, ce domaine plus que 4 fois centenaire appartient aussi au groupe Schenk, mais pas au travers d’Obrist ; les vinifications sont donc totalement séparées.
Ici aussi, les sols sont particuliers, du fait du glissement de terrain ; toutefois, les vignes sont plus éloignées du rocher.

Château Maison Blanche Yvorne Grand Cru 2016

 

Superbement fruité, agrumes et mirabelle, coing, pierre a fusil, déjà très plaisant mais beau potentiel – car ce vin d’année chaude présente une belle structure.
https://maison-blanche.ch

Un regret

Un seul regret (souvent toujours le même, en ce qui concerne les beaux vins suisses): qu’il soit actuellement si difficile de trouver ces vins hors des limites de la Confédération –  c’est d’autant plus difficile à comprendre qu’en l’espèce, les deux domaines cités appartiennent à un groupe, Schenk, qui possède de nombreuses filiales hors de Suisse. Certes, on peut se rendre à Yvorne, la région est belle et accueillante. Mais on a le droit d’avoir des envies de Chasselas entre deux…

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne