Un Chasselas suisse et un Loureiro portugais

29/08/2019 - Deux blancs secs pour cette sélection très apéritive, qui nous viennent, l’un des rives du Léman et l’autre, de celles du Minho.

AOC Lavaux – La petite Cure 2017 – Maison Obrist

Dans le Canton de Vaud, majoritairement protestant, le mot cure renvoie le plus à l’habitation d’un pasteur protestant ; propriété du Canton, la cure est mise à disposition du ministre du culte. Cette propriété se manifeste ostensiblement par les couleurs des volets, peints aux couleurs cantonales, le vert et le blanc.
Ce bref rappel historique pour expliquer le nom de cet excellent Chasselas de la Maison Obrist, à Vevey – le nom de cure est d’ailleurs porté par plusieurs autres vins, et notamment La Cure d’Attalens, également propriété d’Obrist, mais qui, elle, bénéficie du statut de Grand Cru.
Quoi qu’il en soit, cette Petite Cure a tout d’une grande: son nez plein de fruits jaunes et blancs (pêche, poire, abricot), avec un soupçon d’agrumes, invite à le mettre en bouche ; là, l’explosion de fruits continue, soutenue par une belle salinité et une toute petite pointe de perlant. Petites notes de pierre à fusil en finale. Ce vin a sans doute encore un potentiel de garde, mais séduisant comme il est, pourquoi attendre pour commencer… une petite cure ?
www.obrist.ch/fr
www.schenk-wine.com

Vinho Verde – Quinta de Curvos – Loureiro 2016

Vous connaissez le Loureiro ? C’est une cépage blanc répandu dans la région du Minho, au Nord du Portugal, mais aussi en Galice littorale (sous le nom de Loureira). Dans les deux cas, son nom viendrait du laurier. Dans les deux cas, aussi, il est souvent en concurrence avec l’Alvarinho, aujourd’hui beaucoup plus connu que lui grâce aux vins de ce cépage élaborées en Australie, notamment, et même, plus récemment, en France.
Pour en revenir au Loureiro, et en version originale, ce 2016 montre à quel point certains blancs (pour ne pas dire tous) peuvent gagner à être attendus avant d’être servis.
Aujourd’hui dans sa plénitude, il révèle un des marqueurs typiques du cépage, à savoir les agrumes, et notamment la clémentine, mais aussi la pomme verte et la pêche. La bouche bien vive présente un fruit croquant, acidulé, et ajoute une note à la fois saline et sapide en finale. Ce Vinho Verde est produit par la Quinta de Curvos, un domaine historique qui, depuis les années 1970, appartient à la famille Fonseca. Il compte 27 hectares de vignes.
www.quintadecurvos.pt
www.portevinho.be

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

Laisser un commentaire