Un Champagne de l’Aube et un Marselan des Alpilles

02/07/2018 - Deux curiosités, cette semaine: une cuvée de Champagne de cépages rares, et un IGP Alpilles issu d’un croisement. Deux vins originaux, bus & appréciées par IVV.

Champagne Drappier – Brut Quattuor
« Blanc de Quatre Blancs »

Quand on parle de blanc de blancs, en Champagne, il s’agit le plus souvent de Chardonnay – le seul cépage blanc de la trilogie des cépages principaux de la Champagne, à savoir Pinot noir, Meunier et Chardonnay.
Mais vous n’êtes pas sans savoir, si nous suivez ce site, qu’il y a d’autre cépages autorisés dans le décret d’appellation; c’est justement trois d’entre eux que Drappier a choisi d’associer (à parts égales) au Chardonnay pour donner naissance à cette cuvée Quattuor; à savoir, l’Arbanne, le Blanc vrai et le Petit Meslier.
Trois cépages rares, donc rarement dégustés, et encore moins seuls.
Quoi qu’il en soit, la vérité est dans le verre, et faute de reconnaître ses constituants, nous avions au moins perçu un très bel équilibre ; les quelques notes de fruits exotiques, de pomme et de coing, les jolies nuances florales, très printanières nous ont charmé le nez. La bouche, elle, était à la fois complexe, crémeuse et charnue, mais sans rien de lourd; la finale saline et fruitée (avec le retour de la pomme et du coing) nous a paru exceptionnellement.
Brut dosé à 4,2 grammes.
www.champagne-drappier.com
Bristol Food & Wine info@bristolgroup.be  +32 2 890 95 52
Lien vers article Drappier

Vendanges Champagne Drappier 2013 Champagne Drappier - Vendanges 2013 © Mathieu Drouet - www.takeasip.net

Domaine du Grand Castelet – «Rideaux sur les Vendanges» 2017 – IGP Alpilles

Croisement de grenache et de cabernet sauvignon, le Marselan tire son nom de son lieu d’origine: Marseillan.
Curieusement, il a d’abord été considéré comme un échec, car censé améliorer la productivité du vignoble languedocien (nous étions au tout début des années 1960, et il fallait compenser la perte des vignobles d’Algérie) il s’est avéré plutôt décevant sur ce chapitre: ses petits grains ne donnent qu’un rendement assez faible.
Mais il avait d’autres atouts; une certaine finesse aromatique, héritée de ses deux parents, et une bonne résistance au mildiou, au botrytis, aux acariens et à la coulure, sans oublier une bonne résistance à la chaleur.
Celui-ci nous vient justement de Provence, et plus précisément du Domaine Le Grand Castelet, en IGP Alpilles.
Cette cuvée parcellaire, qui s’intitule poétiquement «Rideaux sur les Vendanges» est issue d’une vigne de sables et de limons bien exposée au soleil et au Mistral.
Au nez, et en entrée de bouche, ce 2017 rappelle assez fort les arômes de fruit noir et d’épices du Cabernet Sauvignon et sa structure tannique, plutôt carrée; la suite, en bouche, est un peu plus souple, et l’on pourrait y voir la marque du Grenache – sauf qu’il s’agit sans doute là d’une reconstruction mentale: quand on connaît l’origine du cépage, on ne peut s’empêcher d’y penser.
N’y pensons plus, justement, et apprécions ce vin pour ce qu’il est, plutôt que pour sa parentèle. Un vin très fruité, plein de charme, mais bien structuré – un vin élégamment construit, et joliment ciselé, comme on dirait d’un beau meuble. On gagnera sans doute à le servir légèrement rafraîchi.
Le Grand Castelet est la propriété de la famille Gallego; il s’étend sur plus de 200 ha le long du Rhône, au sud de Tarascon.
https://famillegallego.com

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

Laisser un commentaire