Taurasi, la mise à jour

12/07/2018 - Il y a trois ans, nous avons publié un dossier sur le Taurasi, le grand rouge de l’Irpinia, dans l’arrière-pays de Naples.
Un retour sur place nous permet aujourd’hui de faire une mise à jour.

Lien vers l’article « Taurasi, le grand rouge de Campanie » 30/06/2015

L’Aglianico est sans doute le cépage le plus emblématique du Sud de l’Italie, son porte-drapeau. Il est présent dans de nombreuses appellations de la région. Il donne par exemple son nom à la DOC Aglianico del Vulture, en Basilicate. Mais c’est avec le Taurasi, en Campanie, qu’il a gagné ses lettres de noblesse – obtenant la première DOCG du Mezzogiorno, dès 1970.

Comme souvent dans cette région au passé grec, les origines du cépage se réfèrent à la Grèce. Le nom d’Aglianico viendrait lui-même d’elleniko (hellénique). Certains auteurs n’hésitent pas à en faire le cépage du fameux Falerne, en rouge.

Tenuta Pepe

Une chose est sûre: il est solidement implanté dans la région. Sur la côte, on l’emploie le plus souvent en assemblage (avec le Piedirosso, notamment); vers l’intérieur, et notamment en Irpinia (la province d’Avellino), il est plus souvent vinifié seul. Même si, en IGT Campania, notamment, on n’hésite pas à lui associer des cépages internationaux comme le Merlot ou la Syrah, dans le but de lui donner un développement plus rapide. Car ce cépage tannique, relativement acide et tardif, a besoin de temps pour s’assouplir. Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes commerciaux, surtout à l’exportation; le goût pour les vins jeunes, la suprématie du fruité n’étant guère favorable aux ventes de Taurasi à oublier en cave 10 ou 15 ans… voire plus: la cave de Mastroberardino conserve des vins des années 1920, qui, dixit le vigneron, se goûtent encore très bien.

L’appellation

L’aire du Taurasi s’étend sur un peu plus de 1.000 ha en province d’Avellino (17 communes en tout). Elle doit son nom, non au sang du taureau ou à quelque autre légende, mais à un des villages de la région de production, dont la gare a longtemps été le point de regroupement des vins de la région en vue de leur expédition. La zone a connu son heure de gloire vers les années 1900-1930, le phylloxéra l’ayant longtemps épargnée; on y trouve d’ailleurs encore des pergolas pré-phylloxériques.
C’est une région de collines assez élevées (entre 300 et 500 m), aux expositions diverses; elle est relativement fraîche pour sa latitude (nous sommes plus au Sud que Barcelone, que Bari ou que Bonifacio).
Elle abrite la DOCG Taurasi (Rosso) et la DOCG Taurasi Riserva. La différence: l’élevage. Le Taurasi Riserva doit subir 4 ans de vieillissement dont 18 mois en futs minimum, et 6 mois en bouteilles minimum.
La production s’est fortement accrue ces 20 dernières années (elle oscille actuellement entre 1,5 et 2 millions de bouteilles), de même que le nombre de vinificateurs, passé d’une quinzaine à plus de 60 aujourd’hui.
Taurasi est d’ailleurs une des rares appellations du Mezzogiorno dont les vins sont régulièrement proposés sur les cartes des grandes tables de Rome, de Milan, de Venise ou de Turin.

Quatre sous-régions

A l’image du Piémont ou encore de la Bourgogne, les vignerons de Taurasi ont déterminé plusieurs sous-zones, suivant leur orientation: la rive gauche du Calore, la Terre du Fiano, la rive droite du Calore et l’Alta Valle (ici se trouvent les vignes les plus hautes de la DOCG, jusqu’à 700 m, sur les contreforts des monts Piecentini).
Il n’est pas toujours aisé, cependant, de d’identifier ces origines; soit parce les producteurs assemblent les raisins de plusieurs sous-zones, soit parce que l’élevage contribue à les gommer. C’est encore plus difficile pour le consommateur, vu que ces sous-zones n’apparaissent pas sur l’étiquette. On recommandera donc plutôt de se fier au nom du producteur (les bons faisant la preuve de leur compétence dans tous les compartiments du jeu, vins jeunes ou vieux, et dans tous les millésimes) plutôt qu’aux noms de zones voire de cru.

Nos préférés, cette année

Voici nos favoris parmi les bouteilles dégustées cette année.
Même s’il s’agit de vins finis, nous attirons votre attention sur le fait que les Taurasi font parfois des crises de puberté; ils peuvent alors être durs comme un(e) ado en mal de repères. Pour la bonne forme, nous avons séparé les vins dégustés lors de la présentation générale du CIAK de Montemiletto (tous des 2014, le dernier millésime mis sur le marché) et ceux dégustés en dehors

La dégustation du CIAK

Perillo Taurasi 2014

très joli nez de prune et de pinède, bouche fruitée et fumée www.cantinaperillo.it

Cantine Antonio Caggiano Taurasi 2014

joli nez de cerise, élevage, tannins un peu verts, vins de repas. www.cantinecaggiano.it

Feudi di San Gregorio Taurasi 2014

Joli boisé, du cassis, de la chair, de la fraîcheur, un Taurasi accessible, sans prise de tête. www.feudi.it   – www.licata.be

Contrada Michele Taurasi 2014

Nez séducteur mêlant violette, iris, fraise et cerise ; bouche tannique, fraîche mais avec assez de gras pour en devenir gourmande. http://vinicontrada.com

Cortecorbo Antyco Taurasi 2014

Fruit un peu cuit, tannins soyeux, bon potentiel . www.cortecorbo.it

Molettieri Taurasi 2014

Serré, pas beaucoup de fruit, mais belle structure ; un vin à attendre. www.salvatoremolettieri.com

Cavalier Pepe

Cavalier Pepe Taurasi Opera Mia 2012
Belle matière, cuir, cerise et prune, poivre blanc, élégante, cherche la finesse… et la trouve.

Cavalier Pepe Sanstefano Campi Taurasini 2013
Quelle fraîcheur! Encore les épices, une certaine rondeur (12 bois de barrique, 24 mois de cuve ciment). Pour l’été, mais avec de beaux plats. Le Campi Taurasini est censée être un des petits frères du Taurasi. Celui-ci ne manque pas de carrure ni de caractère !

Cavalier Pepe Loggia del Cavaliere 2011
Beau travail d’élevage, souple, rondeur du bois, fruité, tannins suaves et bien enrobés. De la graine de grand cru. www.tenutapepe.it  – http://marconvini.be

Mastroberardino

Mastroberardino Taurasi Radici 2014
Du fruit rouge et de l’orange sanguine an nez, une bonne acidité en bouche, mais une certaine rondeur et son style accessible, très ouvert, en font un excellent ambassadeur de la maison (60.000 bouteilles).

Mastroberardino Taurasi Historia 2011
Issu d’une parcelle de Mirabella, plus chaude et plus précoce, ce vin est étonnamment souple, prêt à boire, presque gourmand. 

Mastroberardino Taurasi Riserva Radici 2011
Plus tendu, plus serré, ce vin tout en vivacité nous offre la fraîcheur de ses petits fruits des bois du premier nez jusqu’en finale ; ce Taurasi appelle le repas de chasse. www.mastroberardino.com  –
www.young-charly.euwww.vinodis.comwww.webshop.larco.be

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

 

2 commentaires

  • […] Vous aimez les rouges structurés, fermes, mais énergiques, et avec un petit accent du Sud? Ceci est pour vous… […]

  • TRUC says:

    Quelle magnifique invitation au voyage et à la découverte ! merci Hervé.

Laisser un commentaire