Spécial rosés 2018

30/04/2018 - A l’approche de l’été, quelques rosés nous font déjà voyager. Nous voilà projetés au jardin ou à la plage avant le repas, sur les chemins des pique-niques improvisés...

Cette année, In Vino Veritas vous fait voir la vie en rose, faisant fi des a priori. Voici pourquoi…

Primo, si les rosés ont une mauvaise réputation auprès des oenophiles, c’est à cause de la quantité de vinasses produites et servies en mode «piscine» (soit dans un grand verre rempli de glaçons) pour en masquer toutes les lacunes. Mais il y en a d’autres!
Deuxio, ce sont sans doute les vins les plus difficiles à vinifier. Il faut bien estimer la longueur de macération pour allier à la fois de l’élégance, de la matière et du fruit tout en conservant de la fraîcheur et une couleur agréable. Je vous parle ici de rosés de vignerons, pas d’élucubrations de techniques de pointe et industrielle.
Tertio, certains de ces flacons, lorsqu’ils sont parfaitement élaborés, possèdent une capacité de vieillissement inattendue. Contrairement aux rosés basiques, ils sont souvent plus plaisants une à deux années après la mise.
Enfin les bons rosés sont des partenaires idéaux sur une cuisine variée (et pas seulement pour les plats épicés et autre barbecues prônés par un fameux fabricant de sauce belge).

En trois épisodes, nous vous présentons notre sélection de rosés pour agrémenter vos repas durant toute la belle saison. Et vous disons déjà: à votre santé !
Pour rappel, nous avons édité il y a peu trois articles sur des rosés à découvrir ou à revisiter :
Aqueria 2016, un Tavel et ses saumons , Sancerre rosés et Domaines Ott* 

Les bulles

Brut Rosé – Crémant du Jura – Domaine Rolet

Rosé intense, la bulle fine et bien galbée se diffuse avec constance. Le nez exhale les fruits confits teintés d’un rien de sauge et parfumés d’une feuille de tomate, un mélange original qui donne envie d’y goûter. La bouche n’est pas déçue, le fruité ample, bien dessiné, se booste à la fraîcheur citronnée et envahit avec grâce et insistance tout l’espace palatin. Un Crémant à la fois élégant et gourmand.
Il assemble Poulsard, Pinot Noir et Trousseau issus des parcelles de Montigny-les-Arsures et du Vernois. Élevage sur lattes pendant 12 mois, dégorgeage et repos de 2 mois avant la commercialisation.
www.rolet-arbois.com

Confidences Brut Rosé 2009 – Champagne Chassenay d’Arce

La robe est abricot comme le nez qui y ajoute la groseille et la pêche jaune soulignées de mélisse. La bouche surprend par sa fraîcheur presque vive, mais bien vite amortie par la texture crémeuse qui  nous enchante rapidement. Alors détendues, les papilles auscultent les arômes diffusés par chaque bulle.
Sélection parcellaire de 85% de Pinot Noir, 11% de Chardonnay et 4% de Pinot Blanc vinifiés en cuve inox. Un apport de 12% de vin rouge et 5% de vin de saignée complète cet assemblage qui reste sur lattes pendant plus de 4 années. Dosage de 7g.
www.chassenay.com
www.vinsbrunin.com – www.schenk-wine.com

Rosé de Saignée – Champagne Brut – Domaine Drappier

Rose intense, à la bulle ronde et coquine, au nez qui exhale la fraise, la cerise et la framboise. La bouche croque les baies acidulées, en exprime le jus, douceur vive et charnue aux froufrous citronnés, sirop de fruits rouges aux attraits musqués, marmelade de groseille à la suavité charmeuse. Autant de traits parfumés et espiègles qui s’éparpillent en une multitude de notes taquines qui créent avec nos papilles une relation intime. Elle met les baies en évidence, parfumant la cerise de marasquin, la framboise de menthe, la fraise de poivre.
Élaboré avec 100% de Pinot noir, dosage : 6g/L
www.champagne-drappier.com
https://lechemindesvignes.bewww.vinsbrunin.bewww.goorden-wine.comav@bristolgroup.be

Les tranquilles

Prestige 2017 – Domaine Puech-Haut – AOP Languedoc

D’un rose cristallin, il interpelle l’œil par sa transparence. Le nez tout aussi pur se déroule en un chapelet de notes graciles au fruité délicat. La bouche reproduit le même chemin, tout en raffinement, en touche à peine appuyées. La fraîcheur se mêle à l’onctuosité de la texture pour nous offrir une délicieuse corbeille de fruits où se reconnaissent limon et mandarine, poire et litchi, framboise et myrtille, le tout baigné dans une ambiance minérale qui en épure la forme.
Ce rosé assemble 60% de Grenache et 40% de Cinsault vinifiés en pressurage direct et fermentation alcoolique en cuve comme l’élevage.
http://puech-haut.fr
www.wijnen-dekok.comwww.hetwijnmagazijn.bewww.vitisvins.bewww.lescavesdebordeaux.be – www.vinsbrunin.comwww.b-en-co.be

Château de Pennautier 2016 – Cabardès

Saumon pâle, ce rosé hume le melon jaune et l’écorce d’orange teintés de poivre blanc et de curcuma. La bouche ajoute le citron et le carambole qu’elle trempe dans le jus de rhubarbe, installant ainsi une fraîcheur agréable qui envahit tout le palais. Les épices viennent après et soulignent de leur trait les fruits évoqués. L’année supplémentaire en bouteille a permis d’ouvrir les arômes sur le fruit.
Élaboré avec 40% de Grenache, 30% de Merlot, 20% de Syrah et 10% de Cabernet Sauvignon qui poussent entre 200 et 300 m sur les coteaux calcaires au sud de la Montagne Noire. Rosé de saignée. Fermentation des jus assemblés.
www.lorgeril.wine
www.cinoco.comwww.rob-brussels.bewww.grandeepicerie.bewww.lahalleauxsaveurs.bewww.feliciawijn.be

Côté Rosé 2017 – Côtes Catalanes – Famille Lafage

La robe est de la couleur d’une rose juste éclose. Le nez s’en inspire et respire la corole parfumée poudrée d’un rien de poivre et soulignée d’anis. La bouche avoue tout de go sa fraîcheur juteuse, il en sourd de délicats filets de citron jaune, de kumquat et d’orange sanguine, avant de passer la parole aux baies rouges, groseille et fraise bien mûres.
Assemblage de 60% de Syrah, 30% de Grenache Noir et 10% de Cabernet Sauvignon issus des sols de galets roulés près de Perpignan. Pressurage direct, fermenté à basse température sans fermentation malolactique. Élevage sur lies fines de quelques semaines en cuve inox.
www.domaine-lafage.com
www.vitisvins.bewww.lescavesdebordeaux.beWijn aan Zee – www.wijnengoyens.bewww.sobelvin.bewww.terroirnv.be

 

Altovinum Grand Rosé 2017 – Côtes du Roussillon – Tessellae

La robe abricot rosé se parfume de fraise tagada et de gelée de framboise, puis hume encore les herbes aromatiques, thym et sauge. La bouche onctueuse se décline en petits bonbons acidulés aux goûts joliment fruités de citron, d’angélique, de groseille et de mangue, un bouquet aromatique des plus gourmands.
Assemblage de Mourvèdre, Syrah et Grenache.
www.domaine-lafage.com
www.crombewines.com

Sans Soufre ajouté 2017 – Côtes du Roussillon – Mas Janeil

Saumon aux reflets améthyste, le nez fait penser à un dessert aux agrumes, tarte au citron et orange givrée, mais aussi charlotte à la framboise et bavarois au melon. La bouche ample se tend d’un minéral cristallin, ce qui donne un côté aérien au vin. Les fruits nous rappellent le caractère terrestre qui traduit bien le sol où ses cépages poussent.
Assemblage de 30 % de Syrah, de 28% de Grenache Noir, de 15% de Mourvèdre, de 10% de Grenache Gris, de 10 % de Macabeu et de 7% de Carignan qui poussent au pied du château de Queribus dans un sol de schiste ou de calcaire selon l’endroit. Vendange manuelle en cagettes aux heures les plus froides. Fermentation en cuves, en demi-muids de 600 l et en petites cuves de 8 à 13 hl en forme d’œuf permettant un travail optimum des lies.  Ces lies sont bâtonnées jusqu’à ce que leur action soit jugée suffisante ou travaillées séparément et réincorporées au vin en cours d’élevage. Dès la mi-novembre, assemblage mis en cuves béton parfaitement ouillées afin de préserver les arômes de fruits rouges et de garrigue. Filtration avant conditionnement la mise.
www.masjaneil.com
www.cinoco.com

Suite au prochain numéro…

Marc Vanhellemont et Philippe Stuyck

Dossiers IVV, cliquer ici 

Un commentaire

Laisser un commentaire