Souverains poncifs

16/08/2017 - Amis du vin, si vous voulez vous pousser du col, briller en société de retour de vacances (surtout si vous les avez passées en zone viticole), voici quelques phrases-clef.
Sortez-les au bon moment et en bonne compagnie, et vous ferez votre petit effet (attention, il y en a même qui sont vraies)…

« La vigne doit souffrir »

(ach so, comme on dit dans le SM, les coups et les douleurs, ça ne se discute pas). Quand ce qui sort de la bouteille n’est plus tout à fait liquide, voyez quand même un spécialiste.

« Le rendement, c’est pas bien »

(sauf qu’exprimé à l’hectare, en fonction de la densité de plantation, c’est un très mauvais indicateur).

« Parker a fait un pacte avec le diable et la tonnellerie ».

Depuis quelque temps, il fréquente aussi les pneumatiques.
Le mec est gonflé. Mais côté stylos, Parker, c’est bien.

« Un bon vin se fait d’abord dans la vigne »

(ben oui, des fois qu’il y en ait qui commencent par la vinif et qui récoltent après).

« L’AOP, c’est le lien au terroir ».

N’entrez pas trop dans les détails, quand même : il est plus difficile d’établir le lien au terroir à l’échelle d’une appellation régionale – trop de terroirs tue le terroir.

« Le bio, c’est bon ».

L’argument est apparemment imparable au plan écologique, mais attention quand même au bio discount, car on peut craindre des rabais sur les normes. Et puis, quand tout le monde sera certifié, il faudra sans doute inventer autre chose…

« Un vigneron prospère dynamise toujours sa corne d’abondance avant de la piler ».

Ca, c’est plutôt un aphorisme qu’un poncif.

« Si vous soufrez, faites-le discrètement et en silence ».

Attention quand même aux généralisations abusives…

Petite annonce

Dans le même ordre d’idées, voici une petite annonce lue ces jours-ci sur le site de Vitiplanète:

« Néo-vigneron vend vigne très souffrante; peu conduite, mais en bio (plus d’argent pour les traitements depuis 5 ans), terroir de cailloux, rendements très bas (un dé à coudre par cep), vinification non interventionniste, garantie sans soufre.
Pas d’élevage en bois (barriques trop chères).
Lot de vinaigre nature à céder ».

Le thème vous intéresse ?
Vous faites partie de ce qu’on appelle les early-adopters du prêt à penser ?
Vous aimez enfoncer les portes ouvertes ?
Ou vous avez simplement envie de faire avancer le schmilblik (à brac)?
Envoyez-nous d’autres poncifs !

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres Editos, cliquer ici

Laisser un commentaire