Rosés 2018 deuxième partie

16/05/2018 - Espérons soleil, rencontres et convivialité pour jouir un peu plus intensément des rosés de cet été.

Un deuxième épisode pour notre sélection de rosés frais et fringants ou encore profonds et complexes, tout dépend de l’intention du vigneron.

Pour rappel, nous avons édité il y a peu quatre articles conscacrés aux rosés à découvrir ou à revisiter :
Spécial Rosé – épisode 1
Aqueria 2016, un Tavel et ses saumons
Sancerre rosés
Domaines Ott* 

Le Temple 2016 – Coteaux d’Aix en Provence – Château Bas

La robe saumon pâle se parfume d’un bouquet fruité et floral, fleurs d’amandier et d’oranger mêlées de chair de melon, de grains de grenade et de pêche jaune, prennent un accent légèrement fumé. La bouche bien sèche et sage exprime le caractère posé de ce rosé de repas. Ce qui plaît en premier lieu, c’est la texture un rien ligneuse, à peine tannique, qui se tisse comme un taffetas frais où viennent se déposer fruits et fleurs comme autant de notes aromatiques qui apportent une foule de nuances délicates. Au plus on le déguste, au plus on se rend compte de sa richesse organoleptique.
La cuvée du Temple assemble Mourvèdre, Syrah et Rolle dont l’âge des vignes varie de 7 à 30 ans. Elles poussent en mode biologique dans un sol enherbé. Cette cuvée a la particularité de fermenter en barriques, de subir partiellement la malolactique également, et d’être élevée en pièces sur lies pendant quelques semaines.
www.chateaubas.com
www.wine-not.beSylvain@sapinot.be

Made in Saint-T. 2016 – Côtes de Provence – Vignobles de Saint Tropez

Saumon à l’écaille dorée, il accroche l’œil et taquine le nez avec ses effluves fruités de groseille et de framboise, de melon et de poire. La bouche onctueuse se rafraîchit des jus des fruits sentis. Elle y ajoute un filet de citron jaune, quelques grains de sel et de poivre, s’aiguise enfin d’un éclat minéral. Puis, court encore à la recherche d’épices, curcuma et santal se rencontrent en premier.
La cuvée assemble 40% de Grenache, 20% de Tibouren, 15% de Cinsault, 15% de Syrah et 10% de Carignan qui poussent dans un sol argilo-sableux sur gneiss.
www.vignobles-saint-tropez.com
www.christiaens-wijnhuis.bewww.vinsneotera.fr

Premium 2017 – Côtes de Provence Cru Classé -Château Roubine

Saumon teinté d’un rien de violine, le nez tout en fruits mélange agrumes et baies rouges saupoudrées de poivre noir. La bouche répercute l’arrangement nasal, dessinant tout d’abord des arabesques de zestes de pamplemousse et de citron, puis des grands aplats de framboise, de fraise et de cerise. De la pâte d’amande apporte le confort de son onctuosité aux papilles comblées par cette friandise.
Les Cinsault, Grenache, Cabernet Sauvignon et en petit pourcentages les Carignan, Tibouren, Syrah, Mourvèdre, sont vendangés la nuit et bénéficient d’une macération pelliculaire à basse température de quelques heures. Les vin est élevé en cuve.
www.chateauroubine.com
www.cinoco.comwww.grandeepicerie.bewww.wineandmore.bewww.dionysia.bewww.lahalleauxsaveurs.bewww.benoittrentin.bewww.ambrosius.be

Confidentielle 2017 – Côtes de Provence – Figuière

Pâle comme un pétale de rose, ce rosé s’exprime avec clarté, nuançant son discours de pétales de fleurs et de fruits à la fois frais et confits. La bouche craque dès la première gorgée, séduite par l’élégance du port vertical sur lequel viennent s’enrouler traits et notes fruitées parfumées de frondaisons graciles. Mais ce n’est pas tout, l’iode renforce la fraîcheur du vin par quelques accents salins. Puis, il se poudre encore d’épices qui le suivent en longueur. Le goûter, c’est y succomber…
Ce rosé assemble Mourvèdre, Cinsault et Grenache qui poussent dans des schistes avec vue sur mer. La vendange est refroidie avant le passage à la presse. FA à 17°C en cuve inox. Élevage en cuve et mise en bouteille mi-février.
http://figuiere-provence.com
https://vinspirard.be

Aix 2017 – Coteaux d’Aix en Provence – Maison Saint Aix

À peine teinté de rose thé, il respire d’emblée le pamplemousse confit et la framboise. La bouche reproduit le même schéma, puis y ajoute d’autres agrumes, la mandarine et le kumquat, mais aussi d’autres baies rouges, la fraise et la groseille, dont les jus frais envahissent avec force l’espace palatin qui apprécie aussi le caractère salin du vin.
Le vin assemble Grenache, Syrah, Cinsault et un rien de Carignan.
C’est au cœur de l’appellation, entre champs de lavande et garrigue, que s’effectua, au début du 20ème siècle, la conversion d’une ancienne truffière en domaine viticole. S’élevant à 420 mètres d’altitude, le domaine s’étend sur 75 hectares de vignes ensoleillés 300 jours par an.
www.aixrose.com
www.despert.be

Au Gris de mes Envies 2017 – Pays d’Oc – Famille Cros-Pujol

Jaune oranger lumineux, il hume la rose blanche et le jasmin, le zeste d’orange confit et le cédrat aussi. La bouche fraîche et croquante comble les papilles de tant de présence fruitée nuancée d’élégance florale, cela donne une impression aérienne absolument délicieuse. Le poivre blanc vient relever les arômes perçus et un grain de sel nous fait en final une dernière fois saliver.
Ce gris est un pur Grenache.
http://chateaugrezan-famillecrospujol.com
www.wijnhandelvandenbossche.be

Les Vignes RoséesPays d’Oc – Famille Cros-Pujol           

La robe plus teintée, le nez plus affirmé, la bouche plus dense, font de ce rosé le pendant terrestre du précédant. Melon, mangue, abricot se mélangent de poire et de mirabelle pour emplir de leurs saveurs juteuses la corbeille offerte avec générosité. Sa force et son caractère autant que son fruit et son volume le préfère sur le repas plutôt qu’à l’apéritif.
Ce rosé assemble 50% de Syrah, 40% de Grenache et 10% de Cinsault qui macèrent une poignée d’heures. Élevage en cuve inox.
Le Château de Grézan de la Famille Cros-Pujol est un des fleurons des châteaux viticoles du Biterrois, le seul de style néo-médiéval dont l’originalité architecturale lui a permis d’être inscrit en 1993 à l’inventaire des monuments historiques français.
http://chateaugrezan-famillecrospujol.com
www.vinotheek.bewww.entrepotduvin.bewww.odilon.be

Mescladis 2017 – Pic Saint Loup – Domaine Clavel

Couleur abricot, il respire le même fruit, y ajoute arbouse et mandarine, framboise et fraise relevées de menthe poivrée. La bouche onctueuse, pleine et ample plaît d’emblée, comme son accent salé. C’est un bain de fraîcheur et de sapidité que les papilles s’empressent de savourer. Puis, avant de nous quitter, il nous offre encore épices et une pincée de thé un rien fumé parfumé de jasmin.
Mescladis assemble 74% de Syrah et 30% de Grenache vinifiés à basse température, le vin est élevé 6 mois en cuve sur lies.
www.vins-clavel.fr
www.maxivins-overijse.be

Les Esperelles d’Aqueria 2017 – Jean Olivier
pour les
Vignerons de Rasteau et de Tain-L’Hermitage

La robe de rouge clair teintée, le nez de fruits rouges confits colorés, la bouche de saveurs épicées nuancées. Un Tavel frais et vineux qui offre à la fois une belle densité fruitée, une fraîcheur sapide et une longueur qui rejoue à l’envers le déroulé aromatique. Histoire de combler les soifs sans fin.
Assemblage de 50% Grenache, 15% Clairette, 10% Cinsault, 10% Mourvèdre, 10% Syrah, 5% Bourboulenc et Picpoul.
Issu de vinges de 25 ans sur sol sablonneux et argileux avec galets roulés, ce vin est issu d’une courte macération de 24 heures, afin d’obtenir une couleur « rose cerise ».
La fermentation se déroule à température contrôlée (18° / 20°) pour extraire des parfums de fruits rouges, caractéristiques et de préserver la fraîcheur. A apprécier sur viande blanche, charcuterie, baron d’agneau.
vrt@rasteau.com

Un troisième et dernier chapitre viendra compléter notre sélection de rosés pour cette année 2018, santé !

Marc Vanhellemont

Dossiers IVV, cliquer ici 

Laisser un commentaire