In Vino Veritas

Pierre Clavel

Cascaille 2014 – Languedoc – Domaine Clavel , à Assasdomaine clavel cascaille

Des sons émis par le soc de la charrue qui laboure les sols pierreux, on dit cela » cascaille ». De même des pierres ocres dites » grès » qui s’entrechoquent sous les pas des vendangeurs. Et si de fait les vignes plongent dans les galets  du terroir de la Méjanelle, ce  blanc  n’a rien de rocailleux en bouche. Solaire, il l’est mais avec grâce et vitalité : au nez notes florales et arômes de citron et mandarine, au palais un gras discret, une fraîcheur saline, fruits blancs et agrumes. Roussanne et Grenache blanc se partagent la bouteille à parts égales,  viognier, carignan blanc, vermentino, muscat, clairette et marsanne complètent l’assemblage à doses homéopathiques. www.vins-clavel.fr
www.cavedesoblats.com – sens.larges@skynet.be – www.wijnen-dekok.com – www.wijnengoyens.be – www.magnuswijnen.be – www.wijnhandelvandenbossche.be – www.phildanstacave.be – www.vinedevos.be – www.lesgenereux.nl – www.vimowa.lu

 

Pierre Clavel : « Bonne Pioche » sur 4 millésimes

En janvier 2009, Pierre Clavel s’est trouvé quelques arpents de Pic Saint Loup, la terre promise des appellations languedociennes (c’est un peu comme ça qu’on le ressent, on dirait que tout le monde veut y être…).
Il était là, ce lopin, délaissé au flanc d’une colline de Saint-Jean-de-Cuculles, 14 hectares de vignes exposées Sud/Sud-Est, entourées de garrigue sauvage, mais ô combien odorante. Un sol ingrat d’éboulis calcaires et de galets attendait depuis belle lurette le premier coup de pioche. Il fallait remettre la terre en culture, en valeur. Redonner vie à ce coin perdu. Produire un superbe raisin pour qu’Estelle soit fière, comme Arsule l’était du blé de Panturle (cf. Giono, Regain).
Et comme, côté vinif, Pierre n’est pas le premier venu, nous nous sommes dits qu’une petite verticale de quatre millésimes, nous montrerait la maestria du bonhomme… 

La technique ( en bref )

Pour rappel, la cuvée Bonne Pioche assemble 65% de Syrah 20% de Mourvèdre et 15% de Grenache égrappés à 100%, foulés et vinifiés séparément en cuves béton. La macération dure de 4 à 5 semaines. L’élevage se fait en foudres de 14 hl pendant 14 mois. Le vin n’est ni collé, ni filtré à la mise.  

La dégustation

RX3A58022

 Bonne Pioche 2012 Pic Saint Loup

Rubis pourpre, il nous offre un nez friand de fruits rouge épicés de poivre et de bergamote, du fruit noir ensuite souligné de réglisse et d’anis. La bouche primesautière se tend de tanins soyeux mais néanmoins bien présents. Juteuse, elle prolonge le fruité du nez, y ajoute la délicatesse florale d’un réséda, d’un pétale d’iris, puis nous laisse en mémoire gustative la subtilité d’une dentelle minérale maculée de baies et brodée d’épices. 

Bonne Pioche 2011 Pic Saint Loup

Rubis carminé à l’aspect velouté. Le nez plutôt franc impose son fruit rouge sans sourciller, cerise, framboise et arbouse nimbées d’arômes de garrigue. La bouche s’offre, gourmande, finement ourlée de tanins des plus soyeux. Son sourire est un fruit mûr que l’on a envie de croquer tout de go, sans réfléchir. Un trait épicé raffermit la lippe succulente. La finale, à l’image d’un baiser fruité, nous comble d’aise et nous encourage à récidiver. 

Bonne Pioche 2010 Pic Saint Loup

Grenat cramoisi, il arbore un nez de fruits noirs très épicé de poivre, de réglisse, d’encre de seiche, d’humus, d’aiguilles de pin avec un accent de garrigue important. La bouche est ferme, dense, elle a de l’ampleur ou du moins, elle en donne l’image. Le vin en effet garde une certaine réserve et nous promet tout bas une ouverture fabuleusement fruitée épicée d’ici quatre ou cinq années. Toutefois, entretemps, Bonne Pioche montre qu’elle en est une et nous octroie l’onctuosité de son fruit joliment empaqueté dans une soie tannique des plus raffinées. 

Bonne Pioche 2009 Pic Saint Loup

Grenat carminé au ton assez clair. Le nez un rien animal évoque le cuir et l’humus avant de révéler son fruit, mélange de confitures de baies rouges et noires bien relevées de poivre, de thym et de cumin. La bouche puissante envahit sans vergogne l’espace palatin et y distribue ses impulsions fruitées et épicées, installe sa trame tannique certes soyeuse, brodée de minéral et parfumé de pétales d’iris, ce qui raffermit l’ensemble. La fraîcheur reste heureusement de mise et donne une impulsion fluide agréable. On l’appréciera cependant mieux en compagnie d’un repas qui présentera autant de caractère que lui. – www.vins-clavel.fr

Marc Vanhellemont

www.cavedesoblats.com – sens.larges@skynet.be – www.wijnen-dekok.com – www.wijnengoyens.be – www.magnuswijnen.be – www.wijnhandelvandenbossche.be – www.phildanstacave.be – www.vinedevos.be – www.lesgenereux.nl – www.vimowa.lu

bornesaintjean_pierre