Mas Janeil, Le Petit Pas rouge ou blanc ?

07/02/2019 - Rouge ou blanc, les Petit Pas sont deux vins sympas. On pourrait les croire, à la mode bordelaise, seconds vins, il n’en est rien. Ils offrent tout simplement un plaisir plus immédiat que le Pas de la Mule.

Le Petit Pas 2017 (rouge) – Côtes du Roussillon – Mas Janeil

La robe pourpre cramoisi hume le raisin écrasé sur une feuille de figuier, une de tomate en déco. Viennent ensuite la fraise et la groseille, la mûre et le cassis, corbeille de fruits bien épicés de poivre et parfumé de garrigue. La texture douce de la bouche plaît d’emblée, d’autant plus qu’elle offre moults arômes fruités pareils à ceux respirés, y ajoutant toutefois une fragrance iodée et celle plus terrestre de la sauge. Un vin jovial qu’on a beaucoup de plaisir à boire ou à déguster.
Assemblage de 55% de Grenache, 22% de Syrah, 18% de Carignan et 5% de Mourvèdre Depuis 2014, les vinifications en rouges se déroulent sans soufre ajouté, grâce au très bon état sanitaire de la vendange. Sulfitage léger durant l’élevage et à l’embouteillage. Élevage de 3 à 6 mois en partie en barriques. L’autre partie du vin est élevée en cuve béton afin de préserver les arômes de fruits rouges et de garrigue.

Le Petit Pas 2017 (blanc) – Côtes du Roussillon – Mas Janeil

La robe blanc vert au nez de menthe fraîche et de verveine qui vient parfumer la poire et le groseille blanche à la chair tranchée d’un coup de silex, mais adoucie d’une larme de gelée de rose. La bouche onctueuse reproduit la texture de la gelée, mais se dote d’une fraîcheur ample qui met en exergue les fruits blancs épicés avec raffinement. Poivre, cumin et cardamome disputent à l’anis et à la réglisse le privilège de l’assaisonnement, qui en définitive revient à chacun. Une très légère impression tannique renforce la structure de ce vin délicieusement frais et aromatique.
Assemblage de 45% de Macabeu, 35% de Grenache Gris et 20% de Grenache blanc qui poussent en partie dans le schiste, l’autre sur éboulis calcaires. Vendange manuelle. Pressurage doux. Pour moitié de l’assemblage, fermentation en demi-muids suivi de bâtonnage régulier jusqu’en fin d’année. En cuve béton thermorégulée pour l’autre partie. Élevage en demi-muids neufs et de 1 vin de chêne français pendant 9 mois et en cuve.

Deux vins qui rafraîchissent nos étés et nous apportent du soleil en hiver.

www.masjaneil.com
www.cinoco.com

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

Laisser un commentaire