Limoux, côté Crémant

26/11/2018 - A Limoux, on produit non seulement de la Blanquette (parfois artisanale), du blanc et du rouge tranquilles, mais aussi, depuis 1990, du Crémant de Limoux.
Pour vous, nous en avons dégusté une sélection.

Comme tous les Crémants, il s’agit d’une méthode traditionnelle, avec refermentation en bouteille. Le Crémant doit reposer au minimum 12 mois sur “lattes” et ne peut être commercialisé avant 15 mois après la mise en bouteille.

Il s’en produit environ 31.000 hl par an, soit un peu moins que de Blanquette de Limoux (45.000 hl). Mais il est vrai que la Blanquette se vante d’être le plus ancien mousseux de France, voire du monde (elle serait née en 1544), tandis que le Crémant de Limoux n’a pas encore 30 ans…

Une AOC à part entière

L’encépagement du Crémant est bien spécifique : alors que le Mauzac est le cépage historique de la zone, et de la Blanquette, le Crémant de Limoux, lui, s’appuie principalement sur le Chardonnay et sur le Chenin.

Le texte du décret en vigueur (modifié en 2004) est le suivant : « pour avoir droit à la dénomination “Vin destiné à l’élaboration de Crémant de Limoux”, les vins doivent provenir des cépages suivants, à l’exclusion de tout autre :

  •  cépages principaux : chardonnay B et chenin B. Ces deux cépages considérés ensemble ne peuvent dépasser 90 % de l’encépagement. Le chenin B doit être présent avec un minimum de 20 % et ne doit pas excéder 40% de l’encépagement ;
  • cépages accessoires : mauzac B et pinot N. Ces deux cépages considérés ensemble ou séparément ne peuvent dépasser 20 % de l’encépagement. Le pinot N ne peut dépasser à lui seul 10 % de l’encépagement. Par encépagement, il faut comprendre l’encépagement de la totalité des parcelles produisant les vins destinés à l’élaboration de Crémant de Limoux. »

Comme vous le voyez, à Limoux, le vigneron doit aussi être un peu matheux…

Notre échantillon comprenait 14 cuvées dont trois rosés. La plupart étaient des bruts sans année.
5 vins sur ces 14 ont été sélectionnés. Soit un résultat plus qu’honnête, pour une appellation qui semble assez homogène : la plupart des vins présentent un certain air de famille, avec un fruité accessible, une belle fraîcheur et de la salinité – nous mettons bien sûr à part certaines cuvée d’élevage long sous bois.
Les produits, pour la très grande majorité, nous ont paru bien maitrisés, la bulle fine. Nous avons été moins enthousiasmés par les rosés – nous n’en avons sélectionnés aucun des trois.

Faisaient partie du panel de dégustateurs : Bernard Arnould, Johan De Groef, Hervé Lalau, Philippe Stuyck et Marc Vanhellemont.

La sélection IVV

Taudou Brut Sans année

Jolies notes fruitées et épicées au nez (pêche, orange, safran) ; équilibre et fraîcheur en bouche, un Crémant tout en élégance, très chardonnay.
Situé à Loupia, à l’Ouest de l’aire d’appellation, ce domaine regroupe une trentaine d’hectares. Jean-Pascal Taudou, qui a pris la suite de son père Jean-Marc, y produit Blanquette, Crémant (blanc et rosé) ainsi que Limoux blanc.
taudouvignerons@orange.fr

Jean-Louis Denois Cuvée Sainte Marie 2014

Bulle très fine ; nez bien mûr et profond : ananas, mandarine, poire, guimauve ; en bouche, tout est bien en place, les arômes susdits, mais aussi la tarte tatin, les biscuits au beurre, la frangipane et le clou de girofle. On se croirait dans une bonne pâtisserie. Mais rien de saturant, grâce à la fraîcheur saline de la finale, très dynamique. Beau travail d’élevage. Cette cuvée, élaborée à partir des plus vieux chardonnays du domaine cueillis juste à maturité, n’a été produite qu’en 2014 (les raisins de cette vigne entrent d’habitude dans la composition de la cuvé de Limoux blanc (tranquille). Elle a obtenu la meilleure note de toute la dégustation.
Fermentation en fûts et élevage sur lies fines 10 mois, malo bloquée pour plus de fraîcheur.
Pour rappel, de ce vigneron -le plus Champenois des producteurs de Roquetaillade- nous avons déjà sélectionné voici quelques semaines la cuvée Eclipse.
www.jldenois.com
www.lescavesdebordeaux.be – http://couleurvin.be – www.ste-vin.com – http://toutestvin.com – www.wijnimportmaesbraem.be – http://www.vitisvin.be – www.wijnen-bdc.be –  www.epicesettout.be – wijnhandel Vanroelen – bufrapex@skynet.be

Domaine Delmas Cuvée Passion Brut

Bernard et Marlène Delmas (3ème génération de Delmas sur l’exploitation) dirigent ce domaine de 31 hectares, en bio depuis 30 ans.
Cette cuvée assemble les 4 cépages autorisés dans l’appellation, issus de 10 parcelles différentes de la Haute Vallée.
Cette complexité se retrouve dans le vin qui hésite entre le floral (acacia, jasmin), le fruité blanc et jaune (poire, citron, abricot) et les épices (réglisse) ; mais tout ceci se fond dans une bouche opulente, et se développe à l’unisson. S’y ajoutent alors les fruits secs et une pointe d’amertume sapide. Beaucoup de caractère. Un Crémant vineux.
www.blanquette-delmas-bio.com

Calmel & Joseph Brut 2014

Cette cuvée assemble 60 % de Chardonnay, 30 % de Chenin et 10% de Pinot Noir issus de l’Ouest de l’aire, à la maturité un peu plus tardive. Le vin a passé 15 mois sur lies.
La plus « agrumes », sans doute, de toutes les cuvées dégustées – orange confite, pomelo, cédrat. La bouche prolonge le nez, auquel elle ajoute un peu de brioche et de frangipane; rien à redire sur ce Crémant complet et bien élevé qui appelle la deuxième gorgée, et pourquoi pas, le deuxième verre.
www.calmel-joseph.com

Château Martinolles Grande Réserve Brut 2012

Cette cuvée est le haut de gamme de cette maison de Sainte Hilaire, entrée il y a quelques années dans le giron du groupe Paul Mas. Elle assemble 70% de Chardonnay, 20% de Chenin et 10% de Mauzac, élevés 24 mois sur lattes. 20% de la cuvée passe 6 mois en barrique.
Nous avons beaucoup apprécié sa bulle élégante mais régulière, son nez alliant les fruits de l’été (nectarine) à ceux de l’hiver (orange moro) et les fleurs blanches ; sa bouche, elle, nous offre beaucoup de matière et une finale sur l’amertume appétissante du zeste d’orange, mêlé d’un peu de miel. Le plus «vieux» vin de notre échantillon était aussi un des plus fringants !
www.paulmas.com/les-domaines/domaine-de-martinolles

 

Ont également été appréciés : Première Bulle Premium (Sieur d’Arques) et Eclipse (Jean-Louis Denois), Les Gramenous (J. Laurens) et Emotion Brut rosé (Antech).

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

Laisser un commentaire