Le Misket Tcherven, seigneur de Bulgarie.

Comme son nom le laisse supposer, il s’agit d’une variété autochtone de Muscat. Quant à l’adjectif tcherven, il voudrait dire rouge, mais à la façon des cépages germaniques qualifié de rot, alors qu’ils sont gris ou roses pour les ampélographes francophones. Quelle leçon de linguistique !

Le Misket Tcherven

Son origine supposée est la Sungurlare Valley au Centre Est de la Bulgarie, voire les environs de Karlovo ou de Brezovo vers Plovdiv, plus à l’intérieur du pays, où on le considère comme endémique. Un de ses noms locaux, Cinya Temenuga, fait d’ailleurs référence à un village de la région. Aujourd’hui, on le trouve dans la plupart des vignobles bulgares, toutefois les 6.500 ha plantés se concentrent plus particulièrement dans la zone du piémont balkanique, comme à ses origines.

« Мискет червен »

Vigoureux et rustique, c’est le cépage qui résiste le mieux au froid de tous les cépages autochtones de Bulgarie.
Son feuillage dense cache des grappes de taille moyenne de forme conique et parfois ailée qui peut peser de 140 à 240 g. Ses baies serrées et sphériques offrent une peau relativement épaisse de couleur rose à maturité. Maturité qui intervient tardivement. S’il donne un jus abondant, à la fois sucré, acide et délicatement parfumé, les vins issus du cépage sont généralement blancs et secs.
Sa résistance aux maladies est excellente. 

Misket 2012 Heritage Thracian Valley Regional Wine

 

Misket Heritage

Doré pale, il flatte l’œil.
Délicatement parfumé, il évoque la pêche blanche teintée de chair de banane bien mûre, la mandarine saupoudrée d’amandes pillées, puis encore le brin de lavande rafraîchi d’aubépine.
Douce, la bouche n’est pas sucrée du tout, mais l’onctuosité de sa texture trompe les papilles un moment. Cette atmosphère des plus cosy au palais se pare des arômes sentis, y ajoute une orientale gelée de rose relevée de poivre blanc. Enfin, la longueur nous entraîne encore plus au Levant avec ses notes de santal et de safran qui grossissent le rang des épices et soulignent une dernière fois fleurs et fruits.
Les vignes poussent dans la zone de Sharovitsa, près du village de Karabunar, à l’ouest de Plovdiv et s’y étendent sur une bonne trentaine d’hectares. Une partie est toutefois vouée à l’élaboration de brandies (Rakia). La vinification se fait en cuves inox comme l’élevage.

30945_650__3

La cave de Karabunar

« Изба Карабунар » se situe à 80 km de Sofia et a été inaugurée en 2008. L’entreprise possède deux vignobles, l’un a Kilifarevo,au nord-est de Plovdiv, près du monastère éponyme, et l’autre à Karabunar. La région de Karabunar, à une altitude moyenne de 250 m, est presque entièrement vouée à la viticulture. Outre le Misket, et les inévitables Cabernets, Chardonnay, Pinot et Merlot, on y travaille aussi le Dimiat, plus local. La Bulgarie possède d’autres cépages autochtones qui petit à petit retrouvent grâce aux yeux des Bulgares. Et dans un deuxième temps, peut-être aux nôtres.
www.texavino.com

Marc Vanhellemont

Pour accéder aux autres «Ces Pages oubliées», cliquer ici

Laisser un commentaire