Pascal VERHAEGHE président de l’Interpro de Cahors

23/09/2015 - Propriétaire avec son frère du Château du Cèdre, Pascal VERHAEGHE fait partie des leaders de l’appellation Cahors.
Ambitieux, visionnaire mais aussi fédérateur, il créa notamment la Charte de Qualité de l’AOC Cahors en 1999 et inspira la jeune génération de vignerons dès les années 2000, au point de devenir un « modèle » d’après la presse nationale et internationale.

Nous éditons rarement ce genre d’information !!
Mais les qualités de l’homme et du vigneron sont telles que nous ne pouvions, cette fois, passer à côté de cette nouvelle !!

PASCAL

En tant que nouveau président de l’UIVC (il succède au négociant Bertrand Vuigouroux, démissionnaire), Pascal VERHAEGHE entend animer la dynamique actuelle du vignoble. Son constat est en effet très positif : meilleures qualité et image, nombre sans cesse croissant de vignerons produisant des vins d’excellence, succès de la stratégie « Cahors Malbec » à l’export etc.
Mais, « Le passé est maintenant entré dans l’histoire, et ce qui importe désormais c’est ce que nous allons construire sur la base de cette nouvelle dynamique ».
Ainsi, il juge aujourd’hui très important de faire concorder les opinions de tous dans l’appellation pour que le repositionnement «vers le haut» se poursuive malgré la baisse actuelle du niveau de commercialisation en vins de Cahors.
Baisse qui n’implique pas de baisse de revenus des vignerons puisqu’elle est liée à la diversification vers l’IGP Malbec.
En effet la stratégie « Cahors Malbec » a aussi bénéficié à l’IGP Malbec dont la production a été doublée à la demande du négoce de l’appellation.
Sur le plan institutionnel, Pascal VERHAEGHE entend être un réformateur « Je ne conçois pas qu’on puisse avoir des  structures de gestion et de promotion différentes, l’un pour l’IGP et l’autre pour AOP (avec l’UIVC). Le moment est donc venu de mener une stratégie collective Malbec ».
Il sera aussi un négociateur. «L’autre dossier que j’ai à cœur de résoudre est celui de notre relation avec l’Interprofession des Vins du Sud Ouest (IVSO). Nous trouverons rapidement des solutions pour créer l’unité face au Languedoc-Roussillon. Le vignoble de Midi Pyrénées étant 5 fois plus petit et le Languedoc Roussillon produisant majoritairement des vins IGP, nous devrons donner une identité forte à nos IGP rouges en donnant toute leur place au Gamay de Gaillac et au Malbec de Cahors , et ce à l’instar de l’IGP blanc des Côtes de Gascogne ».

Pour accéder aux autres news, cliquer ici

Laisser un commentaire