Le Domaine Chatzivaritis, de passage à Liège.

28/01/2019 - Le domaine Chatzivaritis est situé dans la région viticole de Goumenissa, une des appellations grecques les moins connues. Nous sommes dans le nord de la Macédoine, à environ 50 km au nord-ouest de Thessalonique...

Les vignobles de la région, plantés sur les pentes occidentales du Mont Paikos, près de la petite ville de Goumenissa, sont surtout consacrés aux cépages Xynomavro et Negoska. L’appellation couvre les vins rouges faits à partir d’un assemblage de ces deux variétés.

J’ai eu l’opportunité de déguster les vins de ce domaine en compagnie du propriétaire Evangelos Chatzivarytis et sa fille Chloi lors de leur passage en Belgique.
Si Chloi, œnologue formée en France, est en charge des vins depuis le millésime 2017, la création du domaine proprement dit remonte en au début des années 80, alors qu’Evangelos et Olga, son épouse, se réunissaient chaque année avec leurs amis à Goumenissa afin de mettre le vin de l’année en bouteille. Les discussions sans fin qui ont eu lieu au cours de ces réunions vineuses ont été à l’origine de l’aventure.
L’expansion du vignoble s’est faite progressivement dans la région de Filyria sur des sols argileux à texture sablonneuse moyenne. Aujourd’hui, le vignoble s’étend sur 12 ha travaillé en bio. Les cépages rouges grecs, Xinomavro et Negoska, en constituent l’épine dorsale, tandis que l’Assyrtiko, le Roditis, le Sauvignon blanc, le Chardonnay, le Merlot et le Cabernet Sauvignon sont cultivés en plus petite proportion. La cave, qui a commencé à fonctionner en 2007, a été construite à Filiria. On y produit plusieurs cuvées.

Mes coups de cœur ont été à la nouvelle ligne de la gamme qui présente trois cuvées en 2017 : Lito, Aplo et Aperito, des vins élégants, avec un fruit savoureux et de l’équilibre. Vous pouvez les découvrir à votre tour à Liège chez Oenogea en même temps que les autres cuvées du domaine tels deux Assyrtiko au caractère fondamentalement différent de ce qui se produit sur l’île de Santorini.
http://chatzivaritis.gr
www.oenogea.be 

Bernard Arnould

Laisser un commentaire