Huîtres et muscadets: un mariage réussi

Non, il ne s’agit pas d’une mésalliance entre un “petit vin pour les moules” et le joyau de Thétis, la nymphe marine. Mais un mariage réussi auquel tout le monde, pauvre ou riche, est le bienvenu. Chablis, Pouilly Fuissé (et bien d’autres) n’ont qu’à bien se tenir…

Le Muscadet est un des vins blancs secs de France qui connaît une des dynamiques les plus intéressantes du moment – on sort enfin du cliché du vin ordinaire, aqueux, juste bon pour une casserole de moules.
La région de production se situe au Sud-Ouest de Nantes, juste en dessous de la Loire. Elle abrite plusieurs appellations, dont la plus importante (avec plus de 75% de la production) est le Muscadet de Sèvre et Maine, ainsi nommé d’après les deux rivières qui le traversent; viennent ensuite Muscadet-Coteaux de la Loire (au Nord) et Muscadet-Côtes de Grandlieu, au Sud-Ouest.

Depuis 2011, Muscadet de Sèvre et Maine compte trois Crus Communaux (la terminologie officielle est “Mention Communale”): Clisson, Gorges et Le Pallet. D’autres sont en attente de reconnaissance, à savoir Goulaine, Monnières-Saint-Fiacre, Château-Thébaud, Mouzillon-Tillières, la Haye-Fouassière et Vallet.

DSC_2420

Côté sols, on note une grande diversité (argile, schiste, granite, gabbro, gneiss…). A ce propos, on se reportera au dossier IVV 128.Côté cépages, par contre, c’est plus simple: seul le Melon de Bourgogne est accepté.

Il a été introduit dans la région au 17ème siècle par le négoce des Pays-Bas – qui l’eut cru!
La neutralité de cette variété fait que de plus en plus de producteurs laissent le vin sur ses lies, afin de lui donner un peu plus de goût, de complexité et une petite touche de carbonique. Depuis les années 1980, on expérimente aussi l’élevage en fût et différents types de macération. Tout ceci nous donne des Muscadets qui, tout en restant abordables (le marché se rétablit doucement après une grosse crise de surproduction), ne sont plus aussi simples et peuvent, de plus, bien vieillir.
Pour ce dossier, nous avons réuni 23 échantillons fournis par les IVV Partners; nous les avons dégustés, en avons retenu 145 que nous avons appariés, par groupe de 2, à 7 types d’huîtres.

170_Melon_Philippe_Caharel

Installé à Bruxelles depuis 1988, avec à sa tête un duo de passionnés (Hervé Spitaels et Marc Hennes), Fructimar importe les fruits de mer les plus raffinés; ils croient fermement dans le concept de “merroir”, l’équivalent marin du terroir – notamment pour les huîtres. Les 8 mois en R sont les mois des huîtres. Le goût de celles-ci dépend en effet des endroits où elles poussent, de la nourriture qu’elles reçoivent, de la salinité et de la température de l’eau, et même du rythme des marées.

On compte plus de 40 types d’huitres. Nous en avons sélectionné sept: cinq creuses et deux plates. Pour chaque type, nous avons demandé à notre panel de huit dégustateurs de sélectionner les Muscadets qui correspondaient le mieux. Voici donc la liste des mariés potentiels.

Pour accéder aux autres « Accords IVV », cliquer ici

 

Laisser un commentaire