Hermitage blanc ou Pinot Grigio ?

26/04/2019 - De soif ou de garde ? Tout dépend du moment et de l’environnement. Mais aussi de l’envie qu’on a à cet instant-là. De l’immédiat ou du réfléchi, à chacun sa vérité.

Il nous arrive de vouloir déguster ce vin qu’on gardait en cave pour une occasion particulière et le voilà débouché. 

Hermitage blanc 2016 – Cave de Tain

Je dis tout d’abord STOP ! Ne le buvez pas maintenant, ce serait gâcher. Le vin dans sa phase de retrait demande quelques années de cave pour offrir tout son potentiel. Si vous êtes du genre impatient, la carafe au moins deux heures avant de le servir s’avère nécessaire ou ouvrez la bouteille la veille sans la reboucher pour le lendemain. Parce qu’il est vrai qu’après toutes ces manipulations, il apparaît jaune citrin dans le verre, hume le genêt et le mimosa, la reinette étoilée et l’abricot Bergeron, le silex frotté et le caillou éclaté. La bouche suave et fraîche à la fois se peuple des arômes sentis, ajoute sa texture un rien rugueuse qui évoque un très léger relief tannique, du grillé et des épices. Mais la longueur nous offre à peine les prémices de ce qu’il sera, des délices à venir, de cette gourmandise qui lui manque aujourd’hui et qui viendra sublimer son caractère affirmé. À vous de choisir.
Le vin assemble 95% de Marsanne et 5% de Roussanne qui poussent dans le granit et les alluvions fluvio-glaciaires. Vendange manuelle, tri et pressurage doux avec sélection des jus. Débourbage au froid et fermentation en partie en bois. Élevage de 8 mois sur lies fines en cuve inox et en fûts de 400L neufs et de 1 et 2 vins.
www.cavedetain.com
www.cinoco.com

 

Quand l’envie de croquer nous prend…

Pinot Grigio Bio 2017 – IGT Delle Venezie – Corvezzo

Une robe vert jaune assez pâle qui ne manque toutefois pas d’expression nasale. Pâte d’amande et chair de raisin nous tendent leur piège gourmand, la rose et le musc leurs appâts élégants. La bouche se demande ce qu’elle va goûter. Elle est tout d’abord agréablement surprise par la fraîcheur qui mélange tension minérale et vivacité fruitée. Le duo met en évidence les saveurs de pomme et de poire un rien blettes, une oxydation certes légère mais surtout voulue. Elle renforce la fraîcheur et apporte une complexité inattendue au Pinot Gris. Du tabac blond et du poivre blanc commencent la ronde aromatique, suivis de mandarine et de citron vert, un soupçon de vétiver et de poudre de riz se complètent de bergamote. Voilà de quoi bien occuper nos papilles.
Ce 100% Pinot Gris est vendangé manuellement, pressé après une macération de 6 heures, fermenté avec levures indigènes et élevé pour une petite partie en barriques pour l’autre en cuve inox.
www.corvezzo.it
http://lewine.be

Marc Vanhellemont

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

Laisser un commentaire