Gris du Vendômois et bulles de l’Anjou

19/07/2018 - Cette semaine, nous vous proposons deux jolis vins de Loire ; le premier nous vient du Vendômois, tout au Nord de la région; le second, de l’Anjou, plein Sud.

Coteaux-du-Vendômois, Domaine du Four à Chaux 2017

A Thoré la Rochette, près de Vendôme, le domaine du Four à Chaux (famille Norguet) est depuis des années une des grandes références des Côteaux-du-Vendômois, et notamment du Pineau d’Aunis.
Ce cépage rouge également appelé chenin noir a des origines assez confuses (Maine, Anjou, Béarn, Charentes?); on le retrouve aussi en Coteaux-du-Loir. Ici, il a été vinifié en gris. Si sa robe est assez pâle (il est obtenu par pressurage direct), il regorge d’arômes fruités (fraise, framboise) et surtout épicés (poivre blanc, gris, rose, comme vous préférez). Ce qui lui donne beaucoup de fraîcheur, une structure déliée, et un côté un peu hors des modes.
On peut l’attendre encore, ou le déguster sur son fruit, c’est selon.
www.domaine-four-a-chaux.com

Saumur Brut, Domaine de Matignon

Ce Saumur au nom très «politique» présente un nez fin et expressif mêlant anis et poire, une bulle fine, et une attaque en bouche bien crémeuse. Arrivent ensuite quelques notes de coing et d’ananas, typiques du Chenin, qui représente 70% de cette cuvée. Et puis, une très belle amertume en finale. Juste assez pour avoir l’envie de rempiler pour un second mandat – je veux dire, un second verre.
On espère que l’hôte actuel de Matignon, résidence du Premier ministre français, en fera rentrer dans la cave du palais, pour l’aider à rendre sereinement les bons arbitrages…
Et pourquoi pas, des vins tranquilles, puisque ce domaine familial de 38ha, situé à Martigné-Briand, en produit aussi, dans les trois couleurs, et dans différents dégrés de sucrosité, sous les appellations Anjou, Cabernet d’Anjou, Anjou-Villages et Coteaux-du-Layon.
www.domaine-matignon.fr

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

Laisser un commentaire