Gewurztraminer du nord ou du sud

08/05/2019 - Si le cépage nous fait tout de suite penser à l’Alsace, avec son cortège d’arômes de fleurs et d’agrumes, on en trouve au caractère plus nuancé ailleurs. Comme là au loin, tout au bout de la diagonale…

Le Pays d’Oc s’est fait une spécialité des vins de cépage, un peu à l’image de l’Alsace.

Gewurztraminer 2017 – Domaine de l’Orangerie de Montrabech
IGP Pays d’Oc

La robe jaune prononcé nous renseigne sur la bonne maturité des raisins. Le nez parfumé de mandarine et de cédrat confits nuancés d’un rien de bergamote s’orne d’un bouton de rose. Des éléments qui nous rappellent les effluves alsaciens du cépage, mais avec une connotation méditerranéenne plus chaude. La bouche prend le relais et nous surprend par son léger grain tannique, sa saveur de pêche blanche nappée de miel d’acacia. Poivre blanc et sauge se dégustent sur la longueur et renforce l’identité sudiste, ce caractère à la fraîcheur discrète, cette envolée de saveur qui rappellent la garrigue.
Le domaine se situe non loin de Lézignan-Corbières dans l’Aude.

Gewurztraminer alsacien n’est pas toujours synonyme d’élégance, mais faisons fi des lourdeurs et des fards pour apprécier le doux raffinement de ce grand cru.

Gewurztraminer – Clos Zisser 2017
Grand Cru Kirchberg de Barr – Domaine André Lorentz

La robe dorée s’enlumine d’émeraude et capte le regard. Le nez, minéral, offre des notes de fruits confits nappés de chocolat blanc, c’est à la fois original et engageant. La texture ronde de la bouche, contrebalancée par une légère pointe carbonique, décline ses charmes en parfums de rose et de pêche, d’ananas et de mangue, aux enrobages délicats de candi. Une fraîcheur d’agrumes où se mêlent gelée de citron et zestes de mandarine équilibre avec maestria la douceur ambiante. Longueur épicée de carvi et de curcuma.
Les 3,5 Ha du Clos Zisser sont situés au sein du Kirchberg de Barr. Peu profond, le sol se compose de marnes riches en cailloutis.
www.klipfel.com

Marc Vanhellemont

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

 

Laisser un commentaire