Fitou: 70 ans et tout l’avenir devant soi

25/05/2018 Fitou fête cette année ses 70 ans d’AOC. Les anniversaires, c’est bien, mais quand le vin s’améliore avec les années, c’est encore mieux.
C’est ce qu’IVV va tenter de vous démontrer avec 11 cuvées sélectionnées sur place par nos soins, et que nous aurons le plaisir de présenter aux importateurs, aux cavistes et aux amateurs éclairés le 14 juin prochain à Bruxelles.

Un peu d’histoire

Sans remonter jusqu’aux Grecs (nous vous renvoyons pour cela à notre dossier d’août 2017), l’histoire de l’AOC Fitou mérite qu’on s’y arrête un peu.
C’est dès 1935 que se crée le «Comité de Défense des Vins de Fitou» qui réclame l’appellation d’origine. La guerre ralentit les travaux. Après la Libération, une commission spéciale de l’INAO, avec à sa tête Pierre Le Roy de Boiseaumarié, vient constater que les «usages locaux, loyaux, et constants» sont respectés pour la production des rouges de Fitou. Cependant, pour des raisons de politique locale essentiellement, quelques communes situées autour d’Embres-et-Castelmaure ne souhaitent pas faire partie du nouveau cru.Du coup, c’est sans elles que l’appellation Fitou est instituée par l’INAO le 24 avril 1948 – et en deux morceaux : 5 communes du côté littoral, 4 du côté intérieur.
Ce n’est donc pas l’unicité d’un terroir ou d’un type de sol qui a été reconnue, mais plutôt l’ancienneté dans la qualité des vins issus de ses terroirs variés, facteur de complexité.Des vins de rendements naturellement faibles qui n’ont rien à voir avec ceux observés dans la plaine – d’où la mise en avant du Carignan, qui, à Fitou, n’est pas rangé, comme ailleurs, aux oubliettes de l’histoire productiviste.
On notera qu’à l’époque, l’encépagement ne comprenait pas la Syrah : ce cépage dit améliorateur n’a été introduit qu’en 1977, et encore, à titre accessoire. Et ce n’est qu’en 1987 qu’elle rejoint la liste des cépages principaux.
Le décret de 1948, lui, indiquait ceci : «Cépages principaux dont la proportion doit être au minimum de 75 p. 100 : Carignan et Grenache. Cépages accessoires dont la proportion doit être au maximum de 25 p. 100 : Cinsaut, Terret noir, Malvoisie, Macabeu, Muscat et Picpoul ».

Sans faire preuve de passéisme, nous avons constaté que certains vignerons, et pas des moins habiles, défendent l’idée de cuvées 100% Carignan (ce qui n’est plus autorisé actuellement).

Deux terroirs ? Non, beaucoup plus !

La zone littorale et la zone intérieure de l’aire de Fitou, on l’a vu, ont été séparées par la petite histoire locale ; elles le sont aussi, physiquement, par un plateau.
Côté Est, autour de Fitou et jusqu’à la mer, l’altitude moyenne est de 50 mètres. Ici, le vignoble pousse sur des sols peu profonds et caillouteux, le sous-sol (qui affleure par endroits) se compose de calcaires durs.

Côté Ouest, autour de Tuchan et de Durban, le vignoble s’étage entre 170 et 300 m – nous sommes au pied du mont Tauch, qui culmine à 917 mètres.
Appartenant au massif des Corbières, cette zone présente surtout des sols de schistes et de calcaires gréseux. Ajoutons-y les zones de galets roulés, troisième grand terroir de Fitou.
Autre différence marquée : l’influence des entrées maritimes, qui se fait beaucoup plus sentir à l’Est. Fitou reste cependant un des vignobles les plus secs de France.

Mais répartir l’appellation en deux zones, c’est simplifier à outrance : pas moins de 22 types de sols et 25 sous-zones pédoclimatiques ont été identifiés à Fitou.
Tout l’enjeu, pour les viticulteurs, est de savoir choisir le cépage le mieux adapté à chaque parcelle, parmi les 4 autorisés par l’appellation. Le Carignan et le Grenache seront en général privilégiés sur les coteaux les plus secs, la Syrah étant plutôt réservée aux sols plus profonds, moins sensibles à la sécheresse, et le Mourvèdre, aux secteurs chauds mais pas trop loin de la mer.
Les deux grands dénominateurs communs à tout le territoire de Fitou sont l’ensoleillement (plus de 300 jours par an) et le vent : il souffle en moyenne un jour sur quatre, ce qui contribue à modérer quelque peu la chaleur féroce des journées d’été.

Et les vins ?

Notre sélection 2018 confirme les grandes lignes de celle de l’an dernier ; à savoir, que c’en est (presque) fini des Fitou rugueux, sans âge et sans charme qui faisaient les délices de la GD dans les années 90 – et y prenaient souvent la poussière. Autre bonne nouvelle : l’excès de macération, de surmaturité et de boisé, recule, le fruit est de retour, la fraîcheur du Carignan et la souplesse du Grenache trouvent un nouvel équilibre ; les tanins sont mieux intégrés, les vins plus juteux.
Sans nul doute, c’est là le résultat de nombreux facteurs : meilleure maîtrise des maturités phénoliques, contrôle des températures, vinifications parcellaires. La génération arrivée aux commandes des domaines ces dix dernières années a les moyens d’une nouvelle ambition.

Mais il est à noter que sur les 11 producteurs sélectionnés, seuls cinq avaient été également vu leur vins choisis en 2017. A savoir, Bertrand Bergé, La Rochelierre, Lérys, Grand Guilhem et Mas des Caprices. Ce qui tend à prouver qu’il y a une véritable pépinière de talents à Fitou, qu’il s’agisse de domaines anciens ou nouveaux.
A ce titre, saluons la performance du Domaine de Balansa, qui rentre dans notre best of dès son premier millésime (le 2017).
On soulignera aussi la diversité des sélectionnés, aussi bien en termes de géographie (Fitou maritime ou Fitou intérieur) que de structure (coopérative, négoce, grosses et petites caves particulières).

La sélection IVV

Pour la facilité de la présentation, nous avons réparti les cuvées entre Fitou maritime et Fitou Intérieur.

Fitou maritime

Cap Leucate Domaine de Carpy

Le domaine de Carpy appartient à un des apporteurs de la Cave de Leucate, intégrée au groupe coopératif Vinadéis.


Vue Imprenable 2014
 – Fitou – Domaine de Carpy
La cuvée est issue de Grenache, de Carignan, de Syrah et de Mourvèdre du plateau de Leucate, battu par les vents et les embruns, là où les vignes se nichent entre les murettes et absorbent les senteurs de la garrigue, des amandiers, des pêchers et des pinèdes. La vue imprenable, c’est sans doute celle qu’on a des falaises de La Franqui. Le nez imprenable, c’est celui qu’on a dès que le vin est versé dans le verre, à savoir de la griotte, de la prune, du thym et un joli fumé qui rappelle le lapsang souchong. La bouche, elle, est moyennement tannique, mais très fraîche – le thym fait place au romarin et à la lavande, c’est plutôt tendu pour un 2014. À noter que ce vin a été servi en magnum, excellent contenant, au demeurant, pour la consommation conviviale et modérée ; mais ce qui prouve aussi l’ambition qu’ont mis les coopérateurs dans ce vin, destiné à la garde.
www.cap-leucate.com – www.vinadeis.com

Domaine Maynadier

Dans la famille Maynadier, il y a Laurent, qui exploite avec son épouse Marie le domaine du Champ des Sœurs, dont nous avions sélectionné deux cuvées l’an dernier ; mais il y a aussi Cécile et Marie-Antoinette, qui perpétuent l’histoire d’une famille vigneronne installée à Fitou, dans les vieilles pierres d’un ancien relais de poste, depuis 1697. La maison voit aujourd’hui passer plus de semi-remorques que de diligences, mais le vin, lui, reste bien ancré dans la tradition fitounenque. 

Cuvée Sélection 2015 – Fitou – Domaine Maynadier
Cécile propose trois cuvées de Fitou, c’est la cuvée Sélection que nous avons choisie, dans le millésime 2015. Issue de Carignan et de Grenache à parts égales, complétés d’un peu de Syrah. Elle présente un nez de cerise et de prune, accompagnées de notes de poivre. Le boisé est bien fondu, plus toast que vanille. Les tannins montrent le bout de leur nez en finale, mais tout enrobés de fruit mûr, ils ne vous maltraitent en rien les papilles… Comme quoi, on peut être pétri de tradition, et élaborer des vins qui la renouvellent.
www.domainemaynadier.com

Mas des Caprices

Rejetons de grandes familles de vignerons alsaciens, Mireille et Pierre Mann, après un passage par la restauration dans leur région, décident de s’installer à Leucate en 2005. L’appel de la terre – et de la mer – devenait trop fort ! L’appellation Fitou leur sembla taillée à leur mesure. Un plateau calcaire, la proximité de la mer, des cépages à découvrir, il y avait pourtant de quoi faire. Le travail ne manquait pas et ne manque toujours pas, mais la récompense est là, les vins s’apprécient et le couple s’est pris définitivement d’amour pour ce bout de terre souvent ingrat.
Le domaine compte 14 ha aux parcelles disséminées en grande partie sur le plateau calcaire de Leucate, plus quelques arpents sur les schistes de l’appellation. L’ensemble est conduit en mode biologique depuis 2009, date à laquelle le domaine a quitté la cave de Leucate. La cuvée Le Retour aux Sources vient de ces sols mixtes qui mêlent les premiers schistes aux derniers calcaires sur la fin du terroir maritime.

Retour aux Sources 2015 – Fitou – Mas des Caprices
La robe chatoyante comme un velours grenat pourpre hume d’entrée de jeu la cerise colorée de cannelle et de poivre. D’autres senteurs, florales cette fois, mélange de roses sauvages et de violette, enchantent les narines. La bouche semble sombre, d’un caractère taciturne… mais c’est un effet de scène pour acquérir toute notre attention. L’éclat fuse dès notre vigilance acquise, à la fois subtil et puissant, avouant en un instant la richesse fruitée de cette cuvée aux parfums ensoleillés.
Elle assemble une majorité de Carignan, de Grenache Noir, de Mourvèdre et une pointe de Syrah qui cuvent 3 semaines. Un tiers du volume est élevé sur lies fines en foudre.
https://mas-des-caprices.com
www.biobelvin.comwww.proefdepassie.be  – www.titulus.be

Domaine de la Rochelierre

Jean-Marie Fabre et son épouse Émilie ont inauguré leur nouveau chai ultramoderne en 2016. Ils y vinifient les raisins de leurs 15 ha de vignes réparties en 13 parcelles, dont les sols vont des calcaires aux schistes, en passant par les galets roulés. En 2017, nous avions sélectionné leur cuvée Privilège; cette année, c’est la cuvée Noblesse du Temps qui a réuni tous les suffrages.

Noblesse du Temps 2016 – Fitou – Domaine de la Rochelierre
Rubis pourpre, la cuvée offre de délicats effluves de fraise noire et de mûre, teintés de poivre et de cumin, qui virevoltent au milieu d’impressions de grillé et de fumé. La bouche juteuse et charnue couche ses marmelades de fruits sur un lit d’aiguilles de pin. Des traits de réglisse soulignent la saveur des baies. La longueur nous en dit long sur le potentiel de garde de ce vin qui acquiert certes noblesse avec le temps.
Assemblage de 50% de Mourvèdre, 30% de Carignan et 20% de Grenache égrappés et cuvés pendant 20 jours. Fin de fermentation alcoolique et fermentation malolactique en fûts. Élevage de 10 mois en barriques neuves.
http://domainedelarochelierre.com
www.privinliege.be –  http://thequalitybunch.com  – www.vindoc.ch

Fitou intérieur

Jeff Carrel

Négociant établi à Saint-Laurent de la Cabrerisse, au cœur des Corbières, Jeff Carrel propose non seulement la cuvée de Fitou sélectionnée ici, mais aussi la cuvée La Tire.

Sous la Montagne 2016 Fitou Jeff Carrel
C’est un signe qui ne trompe pas sur le grand « come-back » de Fitou, que le négoce recommence à s’y intéresser, à l’image Jeff Carrel, ici, mais aussi de Saint-Auriol (Château Candide). Cette cuvée « Sous la Montagne » est issue des schistes de Villeneuve-les-Corbières, dans la zone du Fitou intérieur ; elle assemble deux tiers de Carignan et un tiers de Syrah, vendangés en grappes entières et élevés en cuve. Elle a séduit nos dégustateurs par son nez de fruit noir et de violettes, sa bouche ronde et souple. Ce n’est certainement pas le plus rugueux de notre sélection, mais c’est une excellente introduction au Fitou moderne (comprenez, buvable rapidement) mais pas «hors sol». Belle fraîcheur mentholée en finale.
www.jeffcarrel.com
www.nielsvins.bewww.vinenvie.behttp://hermanwines.comwww.askmewine.be

Domaine du Grand Guilhem

Domaine viticole familial et artisanal de 12 ha, certifié en agriculture biologique depuis 2004, Grand Guilhem produit trois Fitou, parmi lesquels nous avons sélectionné (à nouveau) la cuvée Angels, dans le millésime 2015 – un assemblage de 80% de Carignan et de 20% de Grenache. Les raisins sont vinifiés entiers, avec levures indigènes – le but avoué étant « de se rapprocher le plus possible du raisin », selon les mots du vigneron, Gilles Contrepois. Il s’agit d’un vin nature.

 

Angels 2015 – Fitou – Domaine du Grand Guilhem
Le grenat sombre annonce la noblesse de son maintien. Son nez délicat mais néanmoins expressif parle de marmelades de fruits noir délicatement poivrés. Sa structure ferme, bien équilibrée, aux tanins serrés mais croquants et juteux, affole les papilles. Et puis, il y a cette fraîcheur qui nous rappelle la garrigue au petit matin, quand le soleil levant emporte dans ses premiers rayons des saveurs amères et sucrées de chair d’arbouse et de baies de genévrier.
www.grandguilhem.fr
http://toutestvin.com – https://oenologic.be – http://pieksman.nlhttps://glouglou.nlwww.alpinbern.ch

Domaine Esclarmonde

Né en 2013, des œuvres d’anciens coopérateurs (5ème génération de vignerons), le domaine Esclarmonde compte 24 ha autour de Paziols, dans la partie intérieure du Fitou ; les vignes se répartissent entre argiles, calcaires, galets et schistes.
Escalamonde élabore trois cuvées : étiquette blanche, étiquette noire et étiquette rouge. La noire, c’est la cuvée Partage, que nous avons déjà épinglée à la fin 2017, dans le cadre du Fitou-Tour de Bruxelles. Cette fois, c’est la rouge que nous avons sélectionnée, à savoir, la cuvée des 2 Guy, qui fait honneur aux grands-pères de la famille.

 

Cuvée 2 Guy 2016 – Fitou – Domaine Esclarmonde
Elle assemble 80% de Carignan à 20% de Grenache qui égrappés macèrent 31 jours, l’élevage se fait en cuve. Le résultat est un vrai poème liquide : finesse et fraîcheur du Carignan, soyeux du Grenache, fruits noirs et rouges, ce Fitou juteux est le vin de tous les contrastes (les deux Guy avaient certainement du caractère), mais aussi celui de l’harmonie ; on parlera d’élégance terrienne, de délicatesse paysanne – qui a dit que les deux notions étaient incompatibles ?
gaetan.esclarmonde@orange.fr

Domaine Balansa

 Première vinification, première sélection ! Céline Peyre et Alex Gressent peuvent être fiers de leur «bébé», né d’un retour à la terre (elle est architecte de formation, il était technicien de maintenance). Ce jeune domaine, qui porte le nom du lieu-dit où la cave est implantée, sera certifié bio dès 2019.
La cuvée Bel Soula une cuvée assemblant Carignan, Grenache et Syrah plantés sur les coteaux de schistes de Villeneuve des Corbières.

Cuvée Bel Soula 2017 Fitou Domaine Balansa
Grenat violet, le nez comme la bouche nous fait penser à un vin primeur, joyeux, plein de fruits et d’entrain. Mais si la bouche confirme les impressions nasales, elle y ajoute aussi d’autres perceptions : fraîcheur croquante, tanins serrés juste marqués, juteux fluide, fermeté mâtinée d’élégance. Ce qui nous fait un ensemble gourmand où fraise et prunelles éclatent sous la dent dans une atmosphère de garrigue au petit matin.
Le vin assemble des Carignan âgés de 70 à 110 ans à des Grenache, élevé en cuve béton.
www.domainebalansa.com

Domaine Lérys

Alban a repris le domaine familial de Villeneuve les Corbières en 2014. Depuis, il nous offre des cuvées qui parlent de fruit, qui s’enveloppent de tanins soyeux, de fraîcheur et la gourmandise. Son terrain de jeux, ce sont 42 ha de Fitou en coteaux et mamelons schisteux, qui s’étagent de 130 à 200 m d’altitude. Et son ressort, un grand amour de son beau terroir, qu’il ne lui suffit pas de contempler, mais qu’il entend préserver et illustrer dans ses cuvées, car le vin de Fitou, c’est la vie de ce petit coin de Languedoc.

 

Cuvée Belor 2015 – Fitou – Domaine Lérys
Robe de pourpre noire au nez qui explose de fruits noirs, myrtille, cassis, cerise et fraise sombres et juteuses, puis encore quelques rouges, framboise et groseille, pour enfin s’élever sur le floral d’une fleur de mimosa. La bouche est tellement suave qu’elle en paraît sucrée. Bien sec pourtant, le vin offre autant de fruits que le nez. C’est son onctuosité qui nous flatte les papilles, son charnu, son éclat. Puis aussi la tension qui équilibre toute velléité capiteuse ou doucereuse. La fraîcheur croquante a le goût du fruit, la saveur de sa sève, le truculent de son jus. Des parfums de garrigue arrivent sur la fin. Thym, sauge, genévrier font la bouche désaltérante, lui donnent l’envie d’y revenir, d’accompagner de gorgée en gorgée les plats qui fument sur la table. Un régal !
Il y a dans cette cuvée 80% de Carignan de plus de 150 ans, aux articulations fluidifiées par 20% de Syrah. Vendangés manuellement et égrappés, ils cuvent 9 mois sous marc, puis sont élevés 6 mois en fûts de 225 L.
www.domainelerys.com
https://vins-mostade-gobert.be   – www.brouwerijvercauteren.be  – www.turkenburgtradition.nl  – www.avec-sa.ch

Domaine Bertrand-Bergé

 Bertrand-Bergé, l’indémodable, l’incontournable, nous faisait déjà apprécier les vins de Fitou quand d’autres… non. Mais comme le disent Sabine et Jérôme, dans leur cave de Paziols, le potentiel reste énorme, tant à la vigne qu’au chai et dans l’œnotourisme : «Nous nous attachons à ce que la vigne se sente bien dans son environnement, persuadés que pour obtenir la quintessence d’un terroir, elle doit être bien travaillée et s’épanouir naturellement dans un beau paysage». Démarche qui a fait passer les 36 ha en bio en 2011.

Cuvée Mégalithes 2016 – Fitou – Domaine Bertrand-Bergé
Violet cramoisi, son nez minéral teinté de thym et d’arbouse nous emmènent instantanément en pleine garrigue caressée par les derniers rayons d’un soleil bienveillant. Lieu minéral qu’éclairent quelques éclats de silex, histoire de nous faire apercevoir l’enchantement d’un amandier en fleur, ressentir les effluves particuliers du cade et du genévrier, apprécier l’abondance des jus de mûre et de cassis parfumés d’épices douces. Le tout sans aucun laisser-aller, mais construit et structuré, enveloppé de tanins veloutés. Un vin d’une élégance gourmande à tomber !
Ce très majoritairement Carignan âgés de 90 ans s’accoquine au Grenache Noir pour plus de truculence et de cadre légal. Les vignes poussent dans des poudingues et des éboulis calcaires. La vendange égrappée macère 4 semaines. Le vin est élevé 18 mois en cuve.
www.bertrand-berge.com
https://lechemindesvignes.be  – www.maisondesvinsfins.be   – www.wine-not.be  – www.cavesdomaines.be  – www.ambrosius.be  – www.auxcoteaux.be  – www.morand-vins.ch  – www.bastide.ch

Château de Nouvelles

Situé à Tuchan, le domaine s’étend sur 75 ha entre schistes (un tiers environ) et calcaires. Les vignes sur schistes sont situées à 250 m d’altitude), celles sur calcaires à 150 m. Ce qui engendre des cuvées assez différentes, mais toujours bien typées, des vins de caractère qui assument leur appartenance à l’AOP Fitou, mais qui préfèrent l’élégance à la rusticité. La propriété est celle de l’actuel président de l’appellation, Jean Daurat, qui a rejoint la propriété familiale en 1972. Depuis 1999, il est secondé par son fils Jean Rémy. Côté historique, si le Château se situe à l’emplacement d’une villa romaine, il doit son nom Jacques Fournier de Novelli, troisième pape d’Avignon, élu en 1334 sous le nom de Benoit XII.

Générations 2015 – Fitou – Château de Nouvelles
Son grenat profond rappelle les jus de mûre et de cassis qui le parfument. Fumé et fruité avec des accents chauds de garrigue, il aime respirer la sauge et le romarin, parfums forts mêlés de minéral caressé de soleil. En bouche, les tanins nous disent bonjour avec un petit air rugueux, mais fugace, histoire de nous rappeler la nature du sol, puis s’effacent et laissent trottiner le fruité sur les papilles. Celles-ci s’en réjouissent et croquent avec soif les baies charnues ombrées de poudre de cacao et soulignées d’un trait de réglisse. Un vin identitaire qui montre que même sans Carignan, le terroir parle.
Assemblage de 85% de Grenache de 70 ans et 15% de Syrah de 50 ans qui poussent dans les deux sols du domaine. La vendange égrappée macère longtemps. Élevage en cuve béton.
www.chateaudenouvelles.fr
www.lepetitballon.be

Venez juger sur pièces !

En résumé, chaque visite à Fitou apporte son lot de belles découvertes ; mais vous n’êtes pas obligés de nous croire sur parole !
Venez donc vous faire votre propre idée le 14 juin prochain à Bruxelles.

Et rendez-vous sur place à Fitou, pour profiter de l’ambiance, des paysages, de la gastronomie et du sens de l’accueil qui vont avec… Pour info, les gîtes et chambres d’hôtes ne manquent pas sur le vignoble, certains sont même tenus par des vignerons et vigneronnes, comme chez Grand Guilhem, à Cascastel-des-Corbières, ou chez Les Fenals, à Fitou. 

Marc Vanhellemont et Hervé Lalau

Dossiers IVV, cliquer ici 

Un commentaire

  • Gosselin JN says:

    Dommage l’heure trop tardive…sinon, je serais venu.

Laisser un commentaire