Familia Cecchi en Toscane

16/08/2019 - Non ce titre n’annonce pas une série télévisée familiale. Il introduit un domaine toscan qui a récemment fêté son 125è anniversaire. C’était là une bonne occasion pour se rendre sur place à Castellina in Chianti afin de rendre visite à la 4è génération des Cecchi et leurs collaborateurs.

Remontant rapidement le temps, on retrouve le père fondateur, Luigi Cecchi. Dès son plus jeune âge, il décide d’aider les entreprises avec son amour et ses connaissances en matière de culture, de fabrication et de dégustation de vin. En 1893, il choisit de devenir dégustateur officiel. Il loue deux entrepôts pour sa propre entreprise de dégustation de vin. Le succès permet à celle-ci de se développer. Au début du XXe siècle, son fils Cesare commence à travailler avec lui. Une fois la crédibilité et le prestige international acquis, il devient impératif de planifier les investissements nécessaires pour la poursuite du développement. Luigi, le petit-fils du fondateur, se révèle en être la figure clé. Avec lui, la marque Cecchi se distingue dans l’industrie vinicole nationale grâce à l’innovation technologique, à la volonté de rechercher des régions viticoles et à une excellente intuition pour les affaires. En 1962, Luigi Cecchi acquiert un magnifique domaine dans le Chianti Classico et, dans les années 1970, la société s’installe à Castellina in Chianti, où la famille fonde son siège. Actuellement, Cesare et Andrea, la quatrième génération, dirigent l’entreprise familiale.

Vers des vins de terroir

La progression du groupe au siècle dernier a reposé sur le négoce et sur une production de vins de moyenne gamme. Au 21è siècle, l’ambition de produire également des vins de terroirs s’est imposée. Les deux frères qualifient leurs efforts de « regard sur l’avenir », à la recherche constante d’opportunités d’amélioration et d’évolution.

Les domaines de la famille sont au nombre de six. Le plus ancien est « Villa Cerna » dont le domaine parcourt sur 80 ha les collines proches du magnifique domaine de Castellina. Les sols y sont largement argileux et tout en permettant d’intéressants vins, ils ont un effet limitant sur la qualité des tanins du sangiovese. C’est la raison pour laquelle en 2015, Cesare et Andrea ont fait l’acquisition d’un autre domaine « Villa Rosa », 126 ha de terrain dont 36 de vignes et 15 d‘oliviers : une altitude de plus de 300 m d’altitude, un sol argilo-calcaire riche en albarese, une marne compacte et rocheuse dont le calcaire provient de diatomées fossilisées, et en galestro, ces formations d’argile rocheuses et schisteuses que l’on trouve couramment dans la plupart des meilleurs vignobles de la Toscane. Ici l’élégance tanique est au rendez-vous pour qui travaille son vignoble en ce sens comme les Cecchi. Entre ces deux acquisitions, d’autres domaines et vignobles avaient été achetés. La liste complète :

Castello Montaùto, San Gimignano, fin des années 1980 avec 48 ha de vignes produisant le Vernaccia di San Gimignano DOCG. 

Val delle Rose, Grosseto dans le sud de la Maremma, 25 ha en 1996, désormais 105 hectares en propriété et 84 ha en fermage. Production principale, Morellino di Scanscano DOCG.

 Tenuta Alzatura, Montefalco, Umbria achetée à la fin des années 90, 26 ha avec surtout le cépage sagrantino en Montefalco Sagrantino DOCG.

Enfin très récemment, puisqu’en 2018), la famille Cecchi a acheté 6ha de vignes dans la fameuse appellation Montalcino. Le bâtiment principal du domaine, son nom reste à choisir, est actuellement en pleine restructuration. Il est situé au sud de la ville, juste en dessous de l’abbaye de Sant’Antimo.

Le meilleur de la production

A lire la considérable superficie de l’ensemble des domaines Cecchi, on conçoit aisément que tous les vins ne peuvent pas être au même niveau de qualité et d’expression terroir. Mais la volonté des deux frères et de leurs collaborateurs est de prouver leur capacité à proposer de tels vins aussi.  En privilégiant la sélection parcellaire et en affinant le travail dans le vignoble, ils ont donné naissance à une série de vins exprimant leurs lieux d’origine plutôt que les simples cépages ou la technologie de vinification. Leurs nombreux investissements, leur travail, leur passion et ces vins de terroir assurent la promotion de leur image.

Villa Rosa

Chianti Classico Gran Selezione 2015

100% sangiovese du vignoble hautement qualitatif dit Casetto à 340 m d’altitude, planté à 4800 pieds/ha. Vendange au stade de peaux de raisin croquantes. 22 jours De macération et fermentation, 15 mois d’élevage en tonneaux, puis 3 mois en béton avant une année en bouteille. Le nez est d’une remarquable finesse avec des notes florales, un fruit de cerise noire, de poivre blanc et un boisé discret. La bouche enthousiasme par sa finesse de tanins, son équilibre et la vitalité d’une matière vibrante. La vendange a dû être avancée en raison de l’absence de clôtures contre les dégâts des sangliers et donc on est resté à une extraction prudente. Aucune maigreur cependant car il y a de la profondeur et une persistance suffisante.

Chianti Classico Gran Selezione 2016

Les raisins étaient plus mûrs à la vendange, une extraction plus importante a donné une structure tanique plus solide. Le vin est plus musclé de sorte que son énergie passe au second plan. Mais le tout se montre harmonieux avec une fraîcheur minérale qui balance ses 14° d’alcool. Notes de violette et de cerise au nez, bouche avec une touche de chocolat et de prune, touchez épicée et bois sans excès. Plus persistant que 2015, ce vin mérite quelques années d’attente pour se révéler complètement.

Villa Cerna

Chianti Classico Riserva 2016

Une sélection des meilleurs sangiovese sur un sol plus argileux complétés de 5% de colorino, à 250 m d’altitude. Densité de plantation de 5000 p/h. et un rendement d’environ 30h/h.15 jours de fermentation et macération, 14 mois d’élevage en barriques et petits tonneaux avant 9 mois en bouteilles. Nez floral, bouche avec un bon équilibre tanins-acidité-alcool, une fraîcheur minérale saline et une structure de tanins au grain plus exigeant que dans les deux précédents malgré le jus et le petit fruit de la finale. Un Chianti Classico plus classique.

Val delle Rose

Direction maintenant la Maremma. Plus précisément la zone de Grosseto et son appellation Morellino di Scansano DOCG. Les sols y sont essentiellement sableux, avec une faible capacité de rétention d’eau. Ce qui implique dans le climat chaud de la région de pratiquer l’irrigation. L’objectif lorsque l’investissement initial a été décidé était de produire des vins de sangiovese, dit ici morellino de Sacansano, aux tanins plus souples qu’en Chianti classico et donc des vins plus confortables, plus ronds. Les vignes ont été plantées entre 50 et 150 m d’altitude exposées au nord et nord-ouest. La certification biologique est prévue pour 2021. Outre le morellino on y trouve du merlot, du cabernet franc et en blanc du vermentino.

Cobalto 2017 – Maremma Toscana DOC

Si la cuvée génétique de vermentino dite Litorale est un vin technologique sans autre ambition que la fraîcheur et le fruit, cette cuvée Cobalto par contre possède plus de personnalité. Son nez de fruits blancs bien mûrs et de melon procède sans doute de la macération pré-fermentaire à froid plus que du rendement à 50 h/h. L’élevage dans différents contenants y compris une grande jarre en argile contribue aussi à lui donner du corps avec du jus, de la sapidité grâce à sa fraîcheur minérale saline. Le bâtonnage ajoute de l’ampleur à la douceur du fruit exotique.

Poggio Al Leone Riserva 2015 – Morellino di Scansano DOCG

Une sélection de 90% de sangiovese et quelques autres cépages sur sols sablo-gréseux riche en silice, à 150 m d’altitude. On vendange relativement tard, vers la mi-octobre pour une fermentation en inox avant un élevage de 12 mois de barriques. La structure tanique est relativement fournie sur un mode juteux et velouté vivifié par une fraîcheur saline. Le nez offre des notes de cerises noires confites et de prune bleue juteuse. La finale est de relative persistance. Un style bien Maremma entre chair du fuit, rondeur et fraîcheur.

www.cecchi.net
www.raineri.be

Bernard Arnould

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

Laisser un commentaire