Faites bouger les vignes !

01/09/2015 - Quatre défenseurs du vin « propre », Jérôme Van der Putt, Martin Schultes, Philippe Mesnier et Olivier Paul-Morandini (1), viennent de prendre l’initiative de proposer, par l’intermédiaire du député européen Marc Tarabella, deux amendements à la Directive européenne relatives aux vins biologiques.

L’objectif vise avant tout une meilleure « transparence » vis-à-vis du consommateur. Les modifications proposées concernent les sulfites et les levures

  • 1° Pour les sulfites, la contre-étiquette devra préciser la quantité de sulfites de 50 mg/l en 50 mg/l, jusqu’à la limite maximale autorisée pour le vin biologique, donc de 0 à 50, de 50 à 100 et de 100 à 150 ;
  • 2° La contre-étiquette devra d’autre part indiquer « Ajout de levures » lorsqu’un vin aura subi cette intervention au cours de la vinification.

Cela peut certes sembler un petit pas, mais c’est un premier pas qui s’inscrit dans une sorte de « révolution de velours » et qui emprunte les voies de la démocratie.

téléchargement

Cette démarche citoyenne et bénévole se veut également ouverte, transparente et non partisane. Compte tenu de la puissance de certains groupes de pression qui ne manqueront pas de contrecarrer cette proposition, il est indispensable que tous les amateurs ainsi que tous les acteurs du monde du vin soutiennent cette initiative. Pour cela il est indispensable de la relayer auprès de vos relations, mais aussi de solliciter vos députés nationaux qui ne soutiendraient pas encore ces amendements, ce que vous pouvez vérifier en visitant le site : www.transparencyorganicwine.org

Notre revue, le Rouge et le Blanc, qui depuis sa création en 1983, défend les vins sans chimie ni technologie, soutient bien évidemment cette initiative majeure et nécessaire. Soyez nombreux à nous imiter. Quelques clics peuvent parfois faire bouger les lignes – en l’occurrence les vignes – d’une manière que l’on ne soupçonne pas !
In Vino Veritas s’associe bien sûr à cette démarche !

(1)  Jérôme Van der Put, journaliste belge à In Vino Veritas, est l’auteur de Vin bio, mode d’emploi, Jean-Paul Rocher Éditeur, 2006 (R&B n° 85) ; Martin Schultes, germano-italien, ancien assistant parlementaire européen, travaille pour différentes ONG ; Philippe Mesnier, français, spécialiste de la réglementation viticole européenne, est importateur de vins bios ainsi que vigneron en Touraine ; Olivier Paul-Morandini, belgo-italien, initiateur d’un groupe de pression citoyen ayant permis la création du 112, le numéro unique d’appel d’urgence européen, est « apprenti-vigneron » depuis 2009 sur la côte toscane (R&B n° 117).

Jean-Marc Gatteron, le Rouge et le BlancJean-Marc Gatteron

p1873sh70lt8ta1lvq1luh1jip4

 

 

 

 


Laisser un commentaire