Deux grands produits français d’exportation

21/02/2018 - Il s’agit du vin bio, d’une part, qui réalise aujourd’hui plus de la moitié de ses ventes à l’export, et du Cognac, dont les ventes en France sont dérisoires.

Le vin bio à la hausse en France

Selon les chiffres diffusés par le salon Millésime Bio, les ventes françaises de vin bio ont fortement progressé ces dernières années : le chiffre d’affaires cumulé de la viticulture bio en France était de 792 millions d’euros en 2016, contre 322 millions d’euros en 2010.

Ce qui correspond à une hausse de la surface de vignes et du nombre de vignerons en bio.

En 2010, la France comptait 3298 viticulteurs bio, pour une surface équivalant à 6% du vignoble français. En 2016, ils étaient 5258, et représentaient 9% du vignoble.

A noter que le plus gros des ventes des vins bios de France est écoulé hors de France : les exportations représentaient 419 millions d’euros en 2016, soit 53% du total vendu.

82% des vins bio français sont produits sous une appellation d’origine contrôlée.

3 milliards d’euros de Cognac

Quel est le premier exportateur d’Aquitaine? Les vins de Bordeaux? Vous n’y êtes pas – il s’agit du Cognac, qui a commercialisé l’an dernier pour quelque 3 milliards d’euros de ses eaux-de-vie (soit plus de 120 Airbus !).

Ce chiffre est réalisé presque exclusivement à l’exportation – nul n’est prophète en son pays, la France ne représente que 4% des ventes.

Le plus gros débouché du Cognac reste les Etats-Unis (de 2/3 du total expédié), devant Singapour, la Chine et le Royaume-Uni.

Cette croissance commerciale s’accompagne d’une croissance des nouvelles plantations – pas moins de 1.500 ha en 2016, près de 800 en 2017. A noter qu’à partir de cette année, on ne peut plus obtenir de droits de replantation dans l’aire du Cognac à partir d’arrachages dans des zones extérieures à cette aire.

Pour les autres News cliquer ici

 

Laisser un commentaire