Deux Côtes-du-Roussillon-Villages de coopératives

02/12/2019 - La même région, le même encépagement, mais deux villages et deux types de sol… et pas les mêmes vins à l’arrivée. Dégustez la différence !

Les coopératives ont été à l’avant-garde de la création des Côtes-du-Roussillon-Villages avec nom de commune. Voici deux vins qui, vu la similarité dans leur encépagement et leurs vinifications, tendent à prouver qu’il y a bel et bien un «effet villages». D’autant plus que les coopératives sont bien souvent les plus représentatives de la qualité moyenne d’une dénomination.

Côtes du Roussillon Villages Tautavel
Cuvée Silex 2016 Cave de Vingrau-Tautavel

Cette cuvée assemble Syrah, Grenache Noir et Carignan.
Et au nez, cerise, framboise et thym. Ajoutez-y du poivre noir, de la sauge, des herbes de la garrigue et une pointe de mine de crayon. Un peu de café aussi. Le profil de ce vin est plutôt svelte, sans être maigre. Très frais, aussi.
Le silex dont il est question, c’est bien sûr celui que taillait l’Homme de Tautavel. Car dans les vignes 5370 hectares), ce sont plutôt les éboulis calcaires et les argiles rouges qui dominent ; ce qui contribue sans doute à la belle charpente acide de ce vin.
www.boutique-tautavelvingrau.fr 
www.magnuswijnen.be  – www.levindescathares.com

Côtes du Roussillon Latour de France
Cuvée Expression La Tour de France 2016, Cave des Vignobles d’Agly
 

On ne change pas une formule qui gagne : l’assemblage met à nouveau en œuvre Syrah, Carignan et Grenache Noir.
L’impression de puissance, qui s’installe dès le premier nez (humus, épices et fruits bien mûrs, notamment fraise et mûre), se confirme en bouche. Les tannins sont bien enrobés, bien que ce vin n’ait pas vu le bois (au contraire du Tautavel). Les sols de cette dénomination, qui s’étend sur quelque 160 hectares, sont schisteux, ce qui explique peut-être la souplesse de la finale.
https://agly.fr
Delhaize

Hervé Lalau

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

Laisser un commentaire