Destination Whisky : Levez l’ancre, cap sur les embruns!

28/06/2017 - L’univers du Whisky est vaste, c’est une évidence; récemment nous avons eu le plaisir d’en explorer quelques facettes grâce à la vaste gamme représentée par la maison CINOCO et dans laquelle nous avons eu le bonheur d’y plonger le nez et pas que…

BIG PEAT

Notre première halte nous mène à la mythique île d’Islay, pour y rencontrer dans un premier temps le Islay Blended Malt Scotch Whisky –BIG PEAT”  (46% ALC.)  .
Comme l’affirme Fred Laing de Douglas Laing & Co. , Big Peat, lancé en 2009, s’est donné pour objectif de marier ce que Islay offre de meilleur; ainsi il a fait appel aux distilleries  Ardbeg, Caol Ila, Bowmore et Ellen  pour élaborer cette puissante potion qui, en quelque sorte, pourrait constituer un “étalon Islay” pour celui qui souhaite s’initier aux mystères de l’île.

La robe est très claire, l’or-vert scintille dans le verre.
Le nez, diablement expressif, s’ouvre sur des fumées terreuses avec une tourbe richement garnie en matière d’iode ; sa provenance insulaire ne laisse aucun doute.
En bouche, l’attaque est assez ronde dans un premier temps, les saveurs issues du complexe iodé/fumé s’affirment vivement; elles sont portées par un feu vif, voire fougueux.
Comme un feu de joie, l’effet Big Peat claque joliment en bouche ; les amateurs du genre « rodéo » se régaleront, les autres seront peut-être un peu décoiffés mais sûrement pas indifférents.
La monture est fière, elle impose sa vigueur. (65,00 €)

BUNNAHABHAIN

 

Nous restons sur l’île afin d’y visiter une autre belle pointure, le BUNNAHABHAIN 12 ans –  Islay Single Malt Scotch Whisky (46,3% ALC.).
Située sur la pointe nord-est de l’île, il fut un temps où l’accès à cette distillerie était très difficile, seule la mer permettait à l’orge d’arriver jusqu’à elle avec tous les risques que cela représentait.

Sa teinte est moyennement ambrée avec quelques reflets verts au pourtour, l’étiquette précise qu’elle est obtenue sans aucune forme d’ajout, ce qui est somme toute normal.
Le nez se montre discret dans un premier temps, il faut un peu le solliciter pour qu’il consente à libérer quelques notes d’herbes et d’algues.
Ensuite, invité par une légère agitation, il libère des arômes plus entêtants et pénétrants, parmi lesquels on perçoit une belle déclinaison de cires.
En bouche, l’attaque est ferme, pleine et envahissante ; avec une matière dense, tout le palais est rapidement pris d’assaut.
Bien que provenant de l’île d’Islay, ce n’est pas le caractère iodé qui domine ; au risque de décevoir le pharmacien celui-ci se fait bien discret.
Pour les âmes sensibles, éventuellement bousculées par la puissance du breuvage, quelques gouttes d’eau fraîche permettront d’apaiser cette « déferlance » et de libérer des saveurs plus gourmandes.

BOWMORE


Avant de la quitter, il est impératif d’approcher le “graal” de l’île,  j’ai nommé le BOWMORE 23 ANS (1989) – Islay Single Malt Scotch Whisky (50.8% ALC.).
Cette légendaire distillerie (1779), établie sur la côte du Lochindaal dans la ville éponyme, possède un chai d’élevage au dessous du niveau de la mer et la digue  en constitue le mur; voilà pour l’anecdote.
Nous sommes ici en présence d’une rareté, sa dégustation est un privilège.
Notre premier contact avec ce vieil or cuivré, scintillant dans le verre, contribue à élever d’un cran notre excitation.
Dès que le nez s’en approche, c’est l’explosion!
Son tempérament marin impose les embruns d’iode et la tourbe enfumée, ils en constituent l’ossature; suivent dans le sillage, poivre, girofle, fleurs et tout plein d’épices venues de contrées lointaines.
La bouche est vive, la grande voile claque au vent,  nous sommes littéralement soulevés.
Quelle vélocité!
L’élevage en fûts de Porto est  parfaitement fondu et se marie à merveille à la complexité toute marine de cet empereur insulaire.
Avec une forte rémanence,  cette cuvée ultra confidentielle de Bowmore s’adresse aux aficionados, au gousset bien garni, il va s’en dire. (575,00 euros)

AUCHENTOSHAN

Tout près de Glasgow, AUCHENTOSHAN est l’une des dernières distilleries des Lowlands, mais elle puise son eau à une dizaine de kilomètres dans les Highlands.
Son procédé de triple distillation est sans doute unique en Ecosse, il est réalisé à l’aide de trois alambics différents, de forme conique.
A la dégustation, nous avons retenu l’originale cuvée “Three WoodSingle Malt Scotch Whisky (43% ALC.) .
Avec cette parure vieil or ambrée, la robe est des plus invitantes. Au nez, dès la première approche, le festival aromatique s’enclenche en mode opulence: noisettes grillées, moka, caramel au beurre, pâte d’amandes et toute la panoplie du parfait jouisseur s’en donnent à cœur joie.
Durant un instant, on croirait avoir affaire à un vieux Rhum bien décadent, c’est vous dire !
De telles avances réveillent le gourmand qui sommeille et le fait copieusement saliver.
La bouche abonde dans le même sens ; rondes et moelleuses, les saveurs presque sucrées s’y vautrent sans retenue.
L’élevage de ce single malt contribue grandement à son exubérance, tout d’abord ce sont des fûts américains de Bourbon qui l’ont accueilli pendant 10 ans, pour ensuite confier sa finition aux « sherry casks » d’Oloroso (1 an) et de Pedro Ximenez (6 mois).
Ce Lowland Single Malt est délicieux et facile d’approche, il conviendra parfaitement à l’initiation des  novices et cela par la voie la plus gourmande, d’autant plus que son prix n’est pas des plus excessifs.  (66,00 euros)

Restons chez AUCHENTOSHAN pour y découvrir l’originale “Virgin Oak” Single Malt Scotch Whisky   (46% ALC.)
Comme son nom l’indique, la particularité de cette cuvée “Virgin Oak” est d’avoir connu un élevage exclusivement en bois neuf, celui-ci provenant d’Amérique du Nord.
La parure affiche un bel ambre, tandis que le  nez, d’un fumé net, expose ses notes boisées en vitrine, privilégiant  ainsi le caractère empyreumatique.
Dans un second temps, nous parviennent la pierre chaude, le cake à l’orange confite, la muscade et quelques herbes fumées.
La bouche se montre bien ferme, un peu austère, rehaussée d’une réelle impression minérale.
Avec cette finale qui s’avère un peu sèche et amère, on peut supposer que ce whisky, au caractère trempé, s’adresse principalement aux amateurs “pointus” à la recherche d’expressions nouvelles. 99,00 euros

 

HAMMER HEAD

Lors de cette dégustation, chez In Vino Veritas, notre espiègle rédac chef nous a glissé un intrus : le Czech Vintage Single Malt Whisky – HAMMER HEAD 1989  de la Distillerie Pràdlo  (40,7% ALC.) . Il est, paraît-il, l’unique single malt produit dans cette contrée de Bohème et cela tout juste avant la fameuse chute du mur.

L’orge utilisé est exclusivement  local et tout comme le chêne neuf de son élevage. Le petit stock de barriques a été oublié une vingtaine d’années puis retrouvé et mis en bouteilles, comme un vrai trésor de guerre.

Sa parure, plutôt jeune, hésite entre le vieil or et l’ambre léger ; son pourtour adopte une petite coloration verdâtre. Au nez, dès la première sollicitation, il se montre franc et direct, quelques notes d’herbes s’immiscent en compagnie d’un poivre bien frivole. Des tonalités plus chargées s’expriment progressivement, elles jouent dans un registre empyreumatique où le boisé et le caramel se donnent la réplique. En bouche, des herbes médicinales se glissent et s’attardent au travers d’un fin voile enfumé. Les saveurs sont nettes, sans extravagance, le feu modéré de l’alcool permet d’en jouir un bon moment. En définitive, on peut affirmer que ce single malt tchèque a brillamment joué son rôle d’intrus sans faire pâle figure.  (84,00 euros)

Daniel Marcil

Pour accéder aux autres «Sticky / Spirits / Beer», cliquer ici

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne