Côtes du Rhône paysage viticole épisode n°5

17/01/2017 - Deux paysages fondamentalement différents, le premier discret mais qui gagne à être découvert, le second ouvert et vaste, au point qu'il semble ne pas avoir de fin.

Vigne intime et vigne à perte de vue

Dissimulée entre bois et bosquets ou entourée de garrigue, la première se love dans les combes calcaires ou chevauche quelques lambeaux de la terrasse villafranchienne, et donne le ton aux crus comme Tavel et Lirac. La seconde, elle, occupe un vaste panorama, celui d’une ancienne terrasse au relief peine accentué, c’est la continuité de la grande terrasse du Riss qui englobe le Plan de Dieu, Sainte-Cécile-Les-Vignes et Suze-La-Rousse…

La vigne intime

Mieux qu’un patchwork, c’est une véritable dentelle de vignes qui entourent villages et bourgades. Tout s’imbrique, routes étroites, parcelles, constructions, affleurements rocheux, ruisseaux, laissant cependant du champ à certains endroits, histoire de mieux comprendre ce paysage aux couleurs changeantes. Suivant le lieu, le sol, la saison, le gris clair des calcaires, le chamois des galets teintés d’ocre rouge, le sombre des sables argileux, apparaissent ou s’éclipsent selon l’inclinaison du soleil. Spectacle gracieux…

La structure paysagère

Les trois types de sols, les conduites en gobelets ou sur fils, les haies brise-vent, les banquettes, les versants, les chemins, tout semble s’enchaîner comme si tout était né d’un seul coup, sans accroc. Les caves, à l’architecture souvent imposante, contrastent avec la douceur du paysage. L’épaisseur de leurs murs nous rappellent qu’ici le climat peut être violent.
Une signalétique bien organisée évite qu’on se perde dans ce charmant dédale.

Petites et grandes constructions

De petits mazets ponctuent le vignoble, restaurés, ces abris de pierre égayent le paysage et servent de points de repère.
Bien plus magistrale, la cave coopérative de Tavel surprend par son architecture néo-provençale. L’architecte Henri Construite, lors de sa construction en 1937, a voulu fondre le bâtiment dans la campagne environnante grâce à l’emploi de la pierre de Tavel, la même qui sert de socle à la Statue de la Liberté à New York. Quant aux bas-reliefs en pierre rose illustrant la vigne et le vin, ils sont l’œuvre du sculpteur Armand Pellier. Un ensemble qui a reçu le label Patrimoine du XXes et l’inscription aux Monuments Historiques.

Assis entre les lauzes calcaires, un verre à la main 

Lirac 2014 Château d’Aqueria
La robe rubis aux nuances améthyste, aux parfums forts et épicés qui semblent tout droit émaner de la garrigue, ils soulignent les marmelades de fruits. Le serpolet et le romarin se maculent de fraise et de cerise, le cade et le ciste se colorent de figue noire et de prune sombre. Le charnu des fruits apporte du volume en bouche. Sphère délicate aux contours moelleux qui semblent sucrés sans l’être. La fraîcheur doit beaucoup au minéral qui vient tendre sur sa portée cristalline toutes les notes parfumées. Équilibre subtil des accroches terriennes et des envolées zénithales relié par le fil gracile de la vivacité aux accents d’agrumes.
Assemblage de Grenache, de Mourvèdre et de Syrah qui macèrent éraflés et séparés pendant 3 semaines. Élevage de 10 mois en barriques dont ¼ neuves.
www.aqueria.com
www.magnuswijnen.be – www.christiaens-wijnhuis.be – www.tgvins.be – www.winetime.be–  www.selectedwines.be – www.gelin-vins.be – www.vandenbussche-wines.be – www.maisondesvinsfins.be – www.wijnenvandurme.be

Tavel 2015 Domaine des Carabiniers
Robe bien prononcée aux teintes saumon carminés. Au fruité qui éclate au nez, caressant les narines de senteurs de groseille, fraise et framboise, coiffées d’une feuille de menthe et soulignées de poivre et viennent le chatouiller. En bon carabinier, le vin fait éclater en bouche ses grains de grenade. Leur jus frais envahit la texture grasse et gourmande de ce Tavel au fruité démonstratif qui mélange baies et agrumes, rafraîchit encore par de cumin et de graine de coriandre. Finale longue au goût de bonbons acidulés.
Assemblage de 50% de Grenache, 20% de Cinsault, 15% de Clairette et 15% de Syrah vendangés la nuit et qui macèrent 24 à 36 h. FA à 21°C. Le bâtonnage sur lies fines vient apporter le glycérol source d’onctuosité.
www.carabiniers-vin-biologique.fr

 

La vigne à perte de vue

On imagine mal l’eau recouvrant cette mer de vignes, mais cette ancienne terrasse s’est constituées grâce aux efforts conjugués des rivières Aygues et Ouvèze lors de l’avant dernière glaciation, celle du Riss qui s’est terminée il y a 130.000 ans. Le paysage est impressionnant.
Depuis les hauteurs de Cairanne, le Plan de Dieu se distingue presque dans son entièreté. On voit aussi son prolongement vers Sainte-Cécile, prolongement qui coure jusqu’au pied de Suze-la-Rousse. Ce grand quadrilatère s’incline vers le sud-sud-ouest et son altitude varie de 150 m du piémont de Rasteau à 80 m à l’entrée de la plaine de Camaret-Jonquières. L’Aigues la borde à l’ouest et l’Ouvèze à l’est.

Une immensité

Pour bien comprendre cette entité, c’est au milieu des vignes qu’il faut aller. Là, un rien de Mistral pour agiter les feuilles, un rayon de soleil pour nous caresser l’échine, la chaleur des galets sous les pieds et le regard au loin, on se sent embarqué, comme loin de tout, prêt à naviguer entre les rangs jusqu’aux rivages éloignés des Dentelles de Montmirail, aux falaises de Rasteau, aux Massif d’Uchaux. Et si l’esprit est au fantasque, on peut s’imaginer brigand hantant la forêt qui jadis recouvrait tout, ou recommandant son âme à Dieu avant de la traverser.

Plan de Dieu 2014 Le Plan Vermeersch
Rubis cramoisi, ce vin nous propose un agréable nez de confiture de fruits rouges et noirs, de gelée de rose, de poivre, de sauge, de romarin, avec un rien de tapenade noire pour le rendre encore plus provençal. La bouche reproduit les senteurs nasales. Fraîche, elle développe bien l’aspect fruité, mais toutefois privilégie la puissance du fruit au caractère solaire comme l’entité.
Assemblage de 50% de Grenache et 50% de Syrah foulés et éraflés, vinifiés et élevés en cuve inox.
www.leplangt.com
www.magnuswijnen.bewww.feys-vanacker.bewww.wijnhuisbollaert.bewww.wijnengoyens.be –  http://drankenservice-vdm.be  – www.hetwijnatelier.be – www.holar-isca.bewww.popsss.com – www.wijnendeclerck.be  –  www.convento.be

Plan de Dieu 2015 Domaine des Pasquiers
Grenat sombre, il démarre en nuances épicées, le fruit vient en second, cassis, mûre et cerise, puis le poivre, enfin les effluves de garrigue, romarin, thym, sauge. Le tout d’une façon très séquentielle qui à chaque respiration offre une permutation. La bouche bien fraîche, aux tanins soyeux encore un rien accrocheurs, développe le chœur nasale en renforçant encore les épices.
Assemblage de Grenache, syrah, Mourvèdre et Cinsault qui cuvent 30 jours avec remontages réguliers. Élevage de 12 mois en cuve ciment.
www.domainedespasquiers.fr
www.avs-sa.be – www.wijnengeschenken.nl – www.wijnhuis-oktober.nl

Marc Vanhellemont

Dossiers IVV, cliquer ici 

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne