Chianti Classico: (R)évolution

21/09/2015 - Pas moins de huit dénominations peuvent se revendiquer du Chianti sur leurs étiquettes. Au cœur de la région viticole, le Chianti Classico comprend 7.000 ha répartis en 9 sous-régions.
A l’heure où les premiers vins de la nouvelle mention « Gran Selezione » arrivent sur les marchés, nous avons voulu faire le point – un verre à la main.

Depuis 1984, les réglements de la DOCG régissent notamment les assemblages et le rendement maximum. En 2014, le Consorzio Gallo Nero a présenté son «coq de combat», la mention  Gran Selezione, qui représente aujourd’hui environ 4% de la production totale de Chianti Classico (35 millions de bouteilles, dont 3% sont exportés vers la Belgique).

Voici donc la «pyramide qualitative» telle qu’établie par le décret de 2010 :

piramide ok

Sangiovese

Sangiovese

Chianti Classico Gran Selezione:

Un minimum de 30 mois de vieillissement (à partir du 1er janvier suivant la récolte), dont au minimum 3 en bouteilles (le temps d’élevage en bois n’est pas spécifié). Extrait sec minimum 26 g/l, degré alcoolique minimum 13%. Rendement  maximum 52,5 hl/ha. Assemblage: au minimum 80% de sangiovese produit sur le domaine ; cépages rouges uniquement. Provenance: Chianti Classico.

Chianti Classico Riserva:

Un minimum de 24 mois de vieillissement à partir du 1er janvier suivant la récolte, dont 3 mois minimum en bouteille (le temps d’élevage en bois n’est pas spécifié).
Extrait sec minimum  25 g/l, degré alcoolique minimum 12,5%. Rendement  maximum 52,5 hl/ha.
Assemblage: au minimum 80% de sangiovese produit sur le domaine ; cépages rouges uniquement. Provenance : Chianti Classico

Chianti Classico (Annata):

Un minimum de 12 mois de vieillissement à partir du 1er janvier suivant la récolte, dont 3 mois minimum en bouteille (le temps d’élevage en bois n’est pas spécifié).
Extrait sec minimum  24 g/l, degré alcoolique minimum 12%. Rendement maximum 52,5 hl/ha.
Assemblage: au minimum 80% de sangiovese produit sur le domaine ; cépages rouges uniquement. Provenance : Chianti Classico.

Lors des Anteprime di Toscana 2015, au début de l’année, nous avons pu déguster quelque 150 Chianti Classico 2013/2012/2011 et 50 Gran Selezione 2011/2010. Nous en avons sélectionné 57, que nous avons proposés au panel de dégustateurs d’IVV, quelques mois plus tard, complétés d’un petit nombre de Gran Seleziones 2012). D’emblée, les avis ont été très partagés. Ce qui en dit long à la fois sur les dégustateurs, et sur les vins. Voici nos préférés.

Vigneto Caggio_6070749587 1

Castello di Fonterutoli – Vigneto Caggio

Chianti Classico DOCG Gran Selezione

Vignamaggio, Riserva di Monna Lisa 2012

RISERVA DI MONNALISA GRAN SELEZ. OK 1

Vignamaggio est un domaine de 160ha situé à Greve in Chianti, aujourd’hui propriété de la famille Gherardini, et lieu de naissance de la célèbre Mona Lisa. Le vignoble couvre 52ha, principalement orientés au sud-ouest, à uen altitude variant de 330 à 400m.  Cette cuvée assemble 80% de sangiovese à 10% de merlot et 10% de cabernet sauvignon ; la production totale est de 30.000 bouteilles.
Cette Monna Lisa présente une robe rouge carmin, avec de jolis reflets sur les bords. Le nez est dominé par le café, le cacao, complétés par quelques notes de cerise et de cuir. En bouche, elle propose des tannins soyeux recouverts de fruit rouge charnu et frais.  C’est à la fois juteux et équilibré. La finale est peut-être un poil trop courte.

Chianti: les autres

Le Chianti, dans son acception la plus large, est un vaste vignoble de 15.500 ha, au centre de la Toscane (et de l’Italie). Outre le Chianti Classico qui nous occupe aujourd’hui, il comprend, en partant du centre, Chianti Rufina, Chianti Montalbano et Chianti Montespertoli. Puis viennent les 4 zones périphériques des collines : Colli Fiorentini, Senesi, Pisane et Aretini.
Tout cela représente une grande diversité de terroirs, donc. De grandes différences dans la qualité, également, en fonction, entre autres, des clones de sangiovese utilisés. Les zones les plus au nord et les parcelles les plus hautes produisent généralement des vins aux acidités plus tranchantes et aux tannins rudes, et qui sont plus longs à se fondre que ceux des zones méridionales.
Même si, bien sûr, chacun recherche l’équilibre idéal entre fruit, chair, fraîcheur et sensualité.
Les règles actuelles de la DOCG Chianti Classico autorisent 20% de cépages autres que le sangiovese, aussi bien internationaux qu’autochtones (contre 30 auparavant, dont 10% de blanc). Grosso modo, on trouve deux styles de vin.
Ceux des modernistes qui assemblent leur sangiovese avec du cabernet sauvignon ou plus souvent du merlot, pour l’arrondir, voire qui pratiquent des assemblages plus complexes où entrent en jeu un mix de cépages internationaux et locaux.
Ceux de la jeune garde des traditionalistes (non, ça n’est pas incompatible), qui utilisent les meilleurs clones de sangiovese et qui, s’ils pratiquent l’assemblage, emploient uniquement des cépages autochtones comme le canaiolo ou la malvasia nera. Mais le plus souvent, ils préfèrent (comme moi, d’ailleurs) les cuvées 100% sangiovese. Et dans les bons millésimes, sur de bons terroirs, dans les mains de bons vignerons, c’est avec cette recette-là que l’on fait sans doute les meilleurs Chianti. Si ce n’est pas une révolution, c’est au moins une évolution positive.
La vérité est dans le verre: quand on trouve ce genre de cuvées pourvoyeuses de plaisir et de profondeur (et pour pas cher, en plus !), alors le soleil brille, les copains rappliquent et c’est vraiment IVV- In Vino Vriendschap.
Pour faire connaissance de ces deux styles de vin, une bonne adresse : Azienda Agricola Corbucci,  dont les différentes cuvées illustrent bien le propos.

 

Fontodi,  Vigna del Sorbo 2012

fontodi-1987 2

La maison Fontodi, elle aussi, est sise à Greve in Chianti, et plus précisément, à Panzano. Le domaine compte 70 ha  de vignoble, exploité en biodynamie.  Giovanni Manetti , le propriétaire, a fait appel à un œnologue renommé, Franco Bernabei, à l’origine du Flaccianello della Pieve: un  Super Toscan de style international, mais 100% sangiovese. Avec ce Vigna del Sorbo, un vin de vieilles vignes (Sorbo est le nom de la parcelle), également 100% sangiovese depuis 2012, Manetti vise au même niveau exceptionnel de qualité, mais dans le cadre des réglements du Chianti Classico DOCG. La production est de 28.000 bouteilles.
Ce sangiovese pur sang présente une robe rouge sombre, un nez épicé (curcumpa, caramome) et une bouche de gelée de kriek, à laquelle se mêle un peu de pain grillé et de mûres. C’est juteux, un poil minéral; les tannins sont doux. Un vin élégant à la finale nerveuse et légèrement amère (sorbier).

Rocca delle Macie,  Sergio Zingarelli 2011

Sergio Zingarelli

C’est en 1973 qu’Italo Zingarelli, ci-devant producteur de westerns spaghetti, a repris le domaine Rocca delle Macìe, à Castellina in Chianti. Son fils Sergio, l’actuel président du Consorzio del Vino Chianti Classico, a considérablemnt développé l’entreprise; elle comprend à present six domaines viticoles, dont 4 en Chianti Classico, pour un total de 200 ha de vignes. La production totale de cette cuvée ne dépasse pas 5.000 bouteilles. Hommage de Sergio à son père, c’est aussi un excellent exemple de Chianti Classico Gran Selezione orienté terroir.
Ce vin assemble 90% de sangiovese et 10% de colorino (cépage local tannique et très coloré qui est un peu à la Toscane ce que le Petit Verdot est à Bordeaux). Sa robe est d’un rouge carmin profond. Son nez nous offre un toast à la confiture de griottes et de prunes, mais aussi un peu de café moka, de réglisse, de cumin et de poivre. Les sensations en bouche sont élégantes, les tannins bien fondus. Retour du fruit avec une petite pointe sucrée.
Italiaanse Delicatessen La Cantiniera

Querceto di Castellina, Sei 2011

sei_max

L’Azienda Agricola Querceto di Castellina se trouve dans la zone de Castellina in Chianti. Le domaine couvre un peu plus de 11 ha de vignes, exploitées en  biodynamie. Le nom de cette cuvée (sei = six) renvoie à la parcelle de six hectares (6,6 hectares, pour être précis) dont elle est issue. Cette parcelle orientée au Sud-Ouest est située sur un belvédère, à 400m d’altitude. Le vin assemble 90% de sangiovese et 10% de merlot. La production totale de cette cuvée n’est que de 7.500 bouteilles.
A l’unanimité, ce vin a été un des préférés de notre panel. Son nez est riche en fruits (cerise, fruits des bois) mais aussi en épices (poivre noir, cumin, réglisse). La bouche bien pleine est à la fois fraîche et charnue, avec des notes de prune de Namur bien croquante. Un vin élégant, gracieux, aux tannins très souples, mais vif. La finale juteuse est particulièrement séduisante.

Castello di Radda ,  Castello di Radda 2011

Castello di Radda

En 2003, la famille Beretta a acheté ce domaine de 45ha à Radda in Chianti.
Ce cuvée 100% sangiovese provient des vignes d’Il Corno, une parcelle située à 400m d’altitude et orientée au Sud. Les sols mélangent argiles et calcaires. La production est très faible:  seulement 2.300 bouteilles.
Sa robe est rouge brillante, son nez fruité et épicé, avec des notes de fumé et de mine de crayon. La bouche nous offre pas mal de fruit rouge et de questsche, quelques nuances lactiques et épicées sans oublier une jaillissante fraîcheur. Avec, ce qui ne gâte rien, des tannins soyeux et un retour du fruit en finale. L’élégance faite vin.

Castello di Gabbiano , Bellezza 2011

Bellezza01

Ce château-hôtel-restaurant se situe à Marcatale, dans le Val di Pesa. Le domaine viticole compte 138 ha de vignes dont 102 en Chianti Classico DOCG. Cette cuvée 100% Sangiovese porte le nom de la parcelle – Bellezza. Sa production totale est de 12.000 bouteilles.
Une robe cerise, profonde, un nez prononcé de café espresso et des touches de cuir et de gentiane, une bouche de fruit frais, une structure harmonieuse et élégante, des tannins marqués mais bien mûrs, une longue finale pleine de sève, tout est réuni pour faire une grande bouteille.

Rocca delle Macìe Veduta del Relais Fizzano con Vigneto2

Rocca delle Macìe Veduta del Relais Fizzano con Vigneto

Chianti Classico DOCG

Poggerino, 2012

Poggerino_Chianti_Classico

Depuis 1988, Piero et Benedetta Lenza, frère et sœur, sont aux commandes de ce domaine familial de 11 hectares situé à Radda in Chianti.
Ce 100% sangiovese prouvient d’une parcelle de sols marneux située à 400m d’altitude, orientée sud-sud-est. La production est de 45.000 bouteilles.
Robe rubis foncé. Joli nez fruité (cerises du Nord, quetsches), plus une touche épicée (curcuma). La bouche est puissante, charnue et présente des tannins bien marqués.Pour compléter le tout, la finale juteuse présente une belle tension minérale, une élégante vivacité.
Caves de France Grappolo La Scoperta De Italiaan

Poggio Bonelli, 2012

BONNELI 1

Poggio Bonelli appartient au groupe financier Monte Paschi et englobe 83 ha de vignes à Castelnuovo in Berardenga – celles-ci font donc partie du vignoble le plus méridional de la DOCG.
Robe rouge grenat; nez fruité avec des notes toastées, du poivre blanc, du thym et un peu de café. La bouche assez mince présente un fruité rouge (surtout des fraises sauvages), des tannins souples et une certaine rusticité en finale.

Marchesi Antinori,  Pèppoli 2013

peppoli_nuovo_1

Famille active dans le vin depuis plus de 6 siècles, les Antinori sont les plus gros producteurs de vin de Toscane, voire d’Italie. Ce qu’illustre bien le volume de production de cette cuvée Pèppoli : 800 000 bouteilles ! Avec l’œnologue Giacomo Tachis, les deux frères Antinori, Piero et Lodivico, ont créé les supertoscans  Tignanello et Solaia. Mais en Chianti Classico, ils entendent également illustrer leur devise:  «tradition, passion et intuition». Le Pèppoli assemble 90% de sangiovese à du merlot et de la syrah, tous provenant du vignoble éponyme de San Casciano, dans le Val di Pesa.
Une robe écarlate, un nez riche de fruit rouge (cerise, groseille); légèrement épicé et un poil toasté. La matière est charnue et juteuse à la fois, les tannins souples, élégants, la finale épicée et pleine de sève. Equilibré et diablement séduisant.
Le Wine Christiaens De Coninck Wijnen De Clerck Global Wineries Italvin Italdeli La Bonne Bouteille Sitalvini

Renzo Marinai, 2013

bottiglia-chianti-classico 1

Renzo Marinai, dont le domaine San Martino est situé à Cecione, exploite aussi 6 ha de vignes sur marnes à Greve in Chianti. Il les travaille en biodynamie et sa passion l’a conduit à cultiver bon nombre de vieux cépages locaux comme le ciliegiolo et le colorino. Pour sa cuvée de Chianti Classico, toutefois, il n’utilise que le sangiovese (à 90%) et le cabernet sauvignon. Celle-ci est produite à raison de 15.000 bouteilles.
D’emblée, ce Classico à la robe rouge profonde se montre plein d’ambition ; son nez mêle les mûres et le cassis à des notes de pain grillé, de cuit et d’amandes. En bouche, un beau panier de fruits bien juteux ; les tannins sont bien marqués, mais souples. Jolie fraîcheur et belle finale.

Querceto di Castellina,  L’aura 2013

Querceto-Di-Castellina-L_27aura-Chianti-Classico-2012-Label

Le domaine se trouve à Querceto, entre Castellina et Radda in Chianti, à 450M d’altitude.  En 2008, Jacopo et Filippo Di Battista ont fait passer les 11ha de leur vignoble en bio.  La cuvée L’aura, dédiée à leur mère Laura (mais avec une allusion littéraire à l’amour défendu de Pétrarque), est un 100% sangiovese. La production est de 30.000 bouteilles.
Robe d’un rouge foncé et profond. Le nez fleure bon les fruits noirs, avec quelques touches florales. La bouche est séduisante, avec, à nouveau, un fruité vif ; le bois est un peu dominant, les tannins marqués mais fondus ; la finale est à la fois juteuse et un poil rustique.

Castello di Fonterutoli  , 2013FONTERUTOLI

Ce domaine au sud de Castellina in Chianti est la propriété de la famille Mazzei depuis 1463. Il englobe quelque 107 ha répartis en 5 vignobles bien identifiables, au sol riche en calcaire et en sables ; ils s’étagent entre 230 et 500m d’altitude.
La production de Chianti Classico est de 350.000 bouteilles, issues à 90% de sangiovese complété de malvasia nera, de colorino et de merlot.
La robe de ce 2013 est d’un rouge sombre, son nez à la fois fruité (cerise, framboises, fruits des bois) et épicé. Sa bouche est puissante, juteuse et pleine de fruit frais ; les tannins sont fins, la finale très longue. Un vin tout en élégance et en séduction.
Licata

Felsina, Berardenga  2013

FELSIN

Fèlsina est situé au sud-est de Castelnuovo Berardenga, et donc à la limite séparant le Chianti Classico de la Crète de Sienne. Le domaine est exploité en biodynamie par les frères Domenico et Guiseppe Poggiali. Les sols variés combinent calcaire, grès, quartz et argile. La cuvée Berardenga est un 100% sangiovese dont il se produit quelque 240.000 bouteilles par an.
Sa robe est d’un rouge rubis, son nez exhale des notes de fruit noir (mûres, myrtilles). La bouche puissante est un concentré de fruit orné de notes boisées ; les tannins sont tendus. Un vin très dense mais équilibré, à la finale épicée.

Le Miccine, 2013

LE MICCINE

Le Miccine est un petit domaine familial et biodynamique de 7 hectares situé à Gaiole in Chianti. Cette cuvée est produite à raison de 9.000 par an. Elle assemble 90% de sangiovese à de la malvasia nera et à du colorino.
Sa robe est d’un rouge sombre, son nez évoque le marasquin et les fleurs. La cerise fraîche revient en bouche, complétée de fraise bien mûre. Les tannins sont souples, la structure élégante. La finale un peu courte est cependant juteuse.

6802924121_d68b33c143_b 1

Conclusions

Le Chianti Classico est tout sauf une appellation uniforme. La diversité des terroirs, des assemblages, du type d’élevage… et de vignerons se retrouve dans les produits dégustés. Ce qui, pour passionnant que cela puisse paraître au professionnel, ne lasse pas de poser quelques problèmes d’identification au consommateur ; d’autant que les millésimes aussi sont inégaux: 2011 est riche et très mûr, 2012 a une structure plus harmonieuse, 2013 est un peu brut de décoffrage.

La mention Gran Selezione offre des perspectives intéressantes – sous réserve qu’elle soit mieux définie qu’aujourd’hui. Que l’on tienne compte des terroirs, des parcelles, notamment. A défaut, on risque d’observer à terme une baisse de la qualité moyenne dans le Chianti Classico, seuls les meilleurs de la classe montant dans la nouvelle catégorie.

«C’est le contraire de ce qui se passe à Bordeaux avec les seconds vins», dixit Herwig Van Hove (ndlr : notre dégustation, en tous les cas, tend à prouver que la Gran Selezione, pour une fois, n’est pas qu’une coquille vide : c’est dans cette catégorie que nous avons eu le plus de coups de cœur, même si, c’est vrai, il s’agit parfois de cuvées très confidentielles).

L’objectif réel du Consorzio serait-il d’attirer les Supertoscans pour les faire revenir dans son giron? Quoi qu’il en soit, globalement, on note une tendance des vignerons à mieux laisser le sangiovese s’exprimer. Cela demande du travail dans les vignes et une limitation des rendements. Les cuvées 100% sangiovese deviennent à la mode. Le défi est de pouvoir maîtriser les acidités parfois mordantes pour atteindre l’équilibre. Trop de vins restent  trop rustiques et/ou trop marqués par le bois.

Mais quand un Coq Noir tout en élégance pousse son harmonieux cocorico, on ne peut s’empêcher d’avoir la chair de poule.

Johan de GroefJohan

Pour accéder aux autres Dossiers IVV, cliquer ici

 

Gallo Nero 1

 

 

Un commentaire

  • Daniel M. says:

    Excellent article Johan, tu vas à l’essentiel et on te boit jusqu’à la lie…

Laisser un commentaire