Champagnes d’été

07/07/2017 - L’été nous revient et avec lui le soleil, la chaleur… et le besoin d’une boisson rafraîchissante. Soyons fous : pourquoi pas un Champagne ?

Parmi la multitude de cuvées sur le marché, certaines, par leur expression plus délicate, sont mieux adaptées à la saison ensoleillée. Attention, délicatesse ne signifie pas manque de complexité et je vous le prouve avec les six Champagne suivants :

Champagne Brut 1er Cru « Rosé de Blancs » Pierre Gimonnet et Fils

Un vent de nouveauté vient enrichir la magnifique gamme de cette maison de Cuis. Sur la base de la cuvée Gastronome 2013, riche de 94% de chardonnay de la côte des blancs (Cramant 61%, Chouilly 17%, Oger 10% en grands crus et 6% de Cuis 1er cru), des pinots noirs de Bouzy (achetés pour l’occasion) ont été incorporés pour oser ce magnifique rosé d’été.
La robe, d’un rose pâle pur et franc se couvre d’une crème riche alimentée par de nombreuses perles d’une grande finesse. Au premier nez, la fraise des bois et la groseille viennent titiller l’appendice avant de libérer, délicatement, une palette plus large aux accents floraux, de pomelo, d’épices et de cerises du nord. En bouche, l’amplitude, la complexité et l’expression tannique rappelle que nous sommes bien en présence d’un rosé. La finale droite et raffinée exprime parfaitement la ligne du domaine. A l’apéritif, sur des entrées froides comme les terrines ou galantines comme sur les crustacés, coquillages, les saumon fumé ou en carpaccio, les poissons nobles de mer ou d’eau douce sans oublier les viandes blanches (veau, volaille ou ris de veau) ni la cuisine orientale, la cuvée s’accordera parfaitement lors d’amicales festivités. Pour un peu plus d’originalité, tentez l’accord sur un fromage de chèvre ou une soupe de fruits rouges aux épices.
www.champagne-gimonnet.com

Champagne Brut 1er Cru  2012 Cuvée Gastronome Pierre Gimonnet et Fils

Ce blanc de blancs crémeux à souhait présente une effervescence particulièrement fine due à la liqueur de tirage faible en sucre. Les chardonnays proviennent de parcelles issues de grands terroirs classées pour 78% de grands crus (Chouilly, Cramant, Oger) et 22% de 1er Cru (Cuis). Chacun de ces villages apporte ses caractéristiques de fruité, d’élégance, de corps, d’épices ou la vivacité et de fraîcheur.A l’œil, la parure or pâle, libérant une myriade de très fines perles, se couvre d’une crème persistante avant de former un collier serré. Olfactivement, le floral (chèvrefeuille) s’entremêle avec l’amande, la vanille, la brioche et une pointe agréable d’agrume. Le premier contact est frais et aérien avec une présence minérale tendre. L’explosion de la bulle chatouille allègrement les papilles sans agressivité. Le milieu de bouche d’amplitude moyenne joue la carte de la complexité et de la fraîcheur, reprenant en cœur les notes olfactives. Le faible dosage (6gr) souligne l’élégante matière. Champagne d’apéritif, il se délectera volontiers sur une multitude de plats froids ou viandes blanches.
www.champagne-gimonnet.com

Champagne Rosé Premier Cru Gosset-Brabant

Cette maison d’Ay nous propose un champagne rosé à la couleur intense de grenade. Les 80% de Pinot Noir (dont 10% de vin rouge ) explique le côté vineux de ce vin, par ailleurs assez souple, avec son dosage à 8 g, même si les chardonnays lui confèrent une certaine fraîcheur. Son premier nez de griottes, de fraises et de pivoine évolue ensuite vers des fragrances fumées. La bouche est à la fois gourmande et vineuse. La finale légèrement tannique offre de belles notes de groseilles.
Voilà qui nous dirige tout droit vers le repas où les grillades de bœuf du barbecue ou les rôtis saignant seront d’excellents partenaires.  Si le cœur vous en dit, la tarte aux fraises ou les desserts aux fruits des bois vous permettront un autre style d’association.
http://gosset-brabant.fr

Champagne Alfred Gratien Brut

Ce grand classique de la maison d’Epernay Alfred Gratien exprime toute l’expression raffinée du savoir-faire du chef de cave, transmis de père en fils. De petits fûts de 228 litres, originaires de Chablis, permettent la vinification et l’élevage du vin clair. Les jus ne subissent pas de fermentation malolactique ce qui permet au jus de respecter la nature même des baies (Chardonnay 46%, Pinot Noir 24% et Pinot Meunier 30%).

La robe jaune pâle surmontée d’une crème éphémère présente un mince cordon de perles. Olfactivement, la complexité est de mise avec au premier nez des notes pâtissières comme la brioche et le biscuit. Ensuite s’entremêlent la touche fruitée comprenant la pomme, les agrumes et la pêche de vigne, le floral avec l’arbousier et le chèvrefeuille et une pointe de beurre frais. L’attaque s’avère franche et droite avec un ressenti d’effervescence marquée qui exprime la volonté de rafraîchir le palais. Le milieu de bouche d’amplitude moyenne laisse apparaître une note minérale sur une texture élégante. La finale, bien équilibrée permet de savourer cet instant bien agréable. Si vous optez pour un apéritif dinatoire en cette période estivale, voilà de quoi vous ravir. Les verrines, les toasts aux produits de la mer, les préparations sucrées-salées et les fromages à pâte molle seront les compagnons idéaux pour cette cuvée plaisir.
www.alfredgratien.com

Champagne Alfred Gratien Cuvée Paradis Rosé

En parlant de Paradis, je vous y transporte à travers cette magnifique cuvée tendre et fruitée, à base de Chardonnay (63%) et de Pinot Noir (37%). Le style de la maison est maintenu grâce à une vinification sans fermentation malolactique et à un élevage en petits fûts.

Il en résulte une superbe robe cuivrée qui laisse transparaitre de minuscules perles à l’agitation modérée. Le vin, aérien et délicat, dégage, au premier nez de délicates senteurs de cuir, de pain toasté et de safran. La sensation olfactive s’enrichit par la suite de subtiles notes d’agrumes (écorce de mandarine) et de fruits tels que la cerise et la groseille rouge. Au premier contact buccal, on appréciera la délicatesse de l’explosion et le côté fondu de la bulle. Le milieu de bouche ample et riche offre une belle vinosité soulignée de minéralité. La finale très persistante est à la fois corsée, structurée et droite. Ce champagne rosé est destiné aux amateurs exigeants et qui aiment partager le plaisir que procure ce genre de cuvée. A noter qu’une température trop basse serait un frein à la pleine expression de cette riche matière. N’hésitez pas à accompagner ce vin de mets gastronomiques comme la lotte, la raie ou le turbot. Côté viande, la poularde, les pièces de bœuf, le carré ou le gigot d’agneau, le grenadin ou le ris de veau seront magnifiés en présence de cette dive bouteille. A noter que je l’ai également testée, en entrée, sur des couteaux de mer en persillade et qu’elle a tenu toute ses promesses.
www.alfredgratien.com

Champagne Mailly Grand Cru L’Intemporelle Rosé 2009

Le vignoble de Grands Crus de la maison Mailly Champagne, situé sur la Montagne de Reims, est mis à contribution dans cet cuvée constituée de 60% de Pinot Noir et de 40% de Chardonnay. L’assemblage de la cuvée, qui comprend 2 à 3% de vin rouge issu de vieilles vignes (plus de 40 ans) additionné à la base de l’Intemporelle blanche, détermine la robe délicate de pétales de rose aux reflets cuivrés.

Raffinement et complexité sont de faibles mots pour qualifier la richesse olfactive et gustative de cette magnifique cuvée. De prime abord, groseilles, fraises des bois et framboises viennent chatouiller l’appendice avant de laisser la place à de subtiles fragrances d’écorce d’orange, de pomelo, de pêches blanches, de pommes et poires. En bouche, la bulle explose tendrement en offrant au gourmet une magnifique fraîcheur où s’entrecroisent les notes nasales enrichies d’une pointe de pamplemousse rose et de mirabelle. L’harmonieuse et délicate matière se prolonge longuement, c’est tout profit pour l’heureux dégustateur.

Si cette cuvée réjouira l’oenophile à l’apéritif, elle peut se prêter à la grande cuisine. L’orchestration d’un Carpaccio de Saint-Jacques, de filets de rouget grillés risotto au beurre et tomates cerises confites, d’un feuilleté de langoustines, de roulades de filets de sole truffe et cèpes ou d’un gratin d’écrevisse avec l’Intemporelle Rosé garantira un jouissif moment d’émotion gastronomique. Hommage au bien vivre, ce millésime 2009 restera tant dans l’esprit que dans le cœur de ceux qui la partageront.
www.champagne-mailly.com
www.laeremans-wijnen.bewww.ullrich.ch  

Gérard Devos

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

 

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne