Bientôt un « timbre de garantie » sur toutes les bouteilles de vin français ?

12/05/2015 - La loi d’Avenir Agricole du 11 septembre 2014 prévoit de renforcer les moyens de lutte contre les contrefaçons en matière de vins.

La loi d’Avenir Agricole du 11 septembre 2014 prévoit de renforcer les moyens de lutte contre les contrefaçons en matière de vins. Les Organismes de Défense et de Gestion pourront ainsi mettre en place un «timbre de garantie» authentifiant les bouteilles, un peu sur le modèle espagnol, italien ou sud-africain ; un décret doit encore préciser ses modalités d’application, mais d’ores et déjà, certaines appellations, comme Bordeaux, Bordeaux Supérieur et Saint Emilion, proposent ce timbre à leurs producteurs, sur une base volontaire.

Attention: ce signe vise à garantir que l’origine du vin est bien celle mentionnée sur l’étiquette, et non la qualité du vin.

Par ailleurs, si elle permet d’éviter, dans une certaine mesure, les fraudes a postériori (dans les pays d’exportation, ou hors région de production, par exemple), elle suppose que l’ODG elle-même à les moyens de contrôler l’exactitude des mentions apposées par le producteur. Avec l’affaire du Brunellogate, en Italie, ou encore celle de Labouré Roi, en Bourgogne, on a vu que ce n’était pas toujours le cas.

 

 

 

Laisser un commentaire