Balade ibérique, première partie, Abadía Retuerta

02/06/2017 - L’Espagne fait partie des plus belles destinations oenotouristiques, c’est incontestable. Les paysages viticoles sont variés et les appellations regorgent de beaux domaines, dont certains misent sur une notion importante ; celle du partage de l’émotion avec l’oenophile.
Au cours des semaines qui viennent, nous vous proposons de découvrir quelques-uns de ces joyaux.
Pour cette première escapade, destination Douro…

Abadía Retuerta

L’abbaye originale, Nuestra Señora de Santa Maria de Retuerta, a été établie datant de 1146 par l’ordre de Saint Norbert. Elle se situe le long d’une courbe du Douro, à Sardón.

Transformée voici 5 ans en hôtel 5 étoiles (27 chambres doubles et 3 suites), l’abbaye a de quoi satisfaire l’oenotouriste le plus exigeant, mais aussi celui qui recherche la sérénité. Ou le bien être ; ou les balades en vélo électrique ; ou le spa ; ou l’oenothérapie ; ou encore les balades à cheval dans les différents recoins du domaine (700 hectares !). L’abbaye propose aussi trois restaurants (dont un a reçu une étoile Michelin). La haute gastronomie y marie les produits de saison et de terroir à des vins de grande classe (ceux de l’abbaye, bien sûr, mais pas seulement), pour le plaisir des gourmets.

Pour les amateurs de produits locaux, du sel de vin, des pignons de pin et du miel produits sur place font partie de la série sont mis en vente au domaine.

Un écrin de nature

Car l’Abadia Retuerta illustre un engagement fort : la mise en valeur d’un terroir historique dans le respect de la biodiversité.

Les 700 hectares de l’Abadía sont loin d’être tous occupés par de la vigne ; on y trouve des pins, des chênes, des peupliers, de la garrigue, tout un biotope préservé. Et notamment un chêne de plus de 200 ans sous lequel l’on peut se recueillir et se protéger du soleil en été. Cet écosystème est aussi riche de sangliers, de canards sauvages, de chevreuils, de perdrix, de lièvres et bien d’autres espèces, y compris des faucons. En vous promenant, vous remarquerez d’ailleurs différents points d’eau et quelques nichoirs, le domaine étant inscrit au programme « Natura 200 » qui vise à préserver la biodiversité. Les vignes bénéficient donc d’un vaste écrin de nature.

Diversité, côté vignes aussi

Côté vignes, justement, Pascal Delbeck, qui est consultant pour l’abbaye, a fait carotter les 54 parcelles afin de déterminer la meilleure adéquation entre cépages, sols et orientations. Car les sols sont loin d’être homogènes : on trouve de l’argile près de la rive du Douro, des cailloux et du sable sur les pentes, les graviers aux endroits les plus bas et du calcaire sur les sols supérieurs. Les orientations aussi sont diverses, ainsi que l’altitude qui peut atteindre 850 m. Reste que la bonne maturité des vignes permet généralement une belle extraction.

L’encépagement actuel se compose de 70% de Tempranillo/Tinta del Pais, de 10% de Cabernet Sauvignon et de 10% Syrah, les 10% restant se divisant entre Petit Verdot, Merlot et quelques variétés blanches qui produisent depuis 2011 un vin expérimental.

L’objectif d’excellence que se sont fixés les propriétaires les a aussi entraîné vers de nouveaux investissements à la vinification.

La nouvelle cave (où le trajet du raisin se fait par gravité) est une construction moderne dont l’impact carbone a été étudié afin de prolonger le travail entamé dans les vignes.

Les vins dégustés

Mais une parlant d’émotions partagées, voici celles procurées par les vins proposés par Alvaro Pérez Navazo, notre complice lors de la visite et de la dégustation…

Abadia Retuerta Seleccion Especial 2013 – Vino de la Tierra de Castilla y León

Elaboré à partir des meilleures baies de Tempranillo (75%), Cabernet Sauvignon, Merlot, Syrah et Petit Verdot, en provenance de différentes parcelles, le vin présente une robe sombre, concentrée avec une très légère note d’évolution. Le nez, complexe et frais, dégage des fragrances de fruits rouges et noirs, de café et d’une pointe boisée. La bouche fraîche est soulignée par des tanins francs et droits apportés par le passage en barriques françaises et américaines. En milieu de bouche quelques notes de cèdre et de torréfaction englobent la matière. Un vin agréable qui jouera les mariés en accompagnement de nombreux tapas ou des moments festifs de l’été.

Abadia Retuerta Pago Garduña 2014 – Vino de la Tierra de Castilla y León

Voilà l’expression pittoresque, mais bien pensée, du choix d’un mono cépage (100% Syrah), sur une seule parcelle. Un passage de 20 mois en barriques françaises neuves et de première année, malo réalisée permet au jus d’offrir une sublime explosion. Ce coup de cœur déclare un magnifique potentiel, non seulement pour l’avenir, mais explose littéralement en bouche. Les fruits des bois complexifiés par de la violette, des épices, de la minéralité et des notes boisées génèrent une grande amplitude. L’ensemble est soutenu par une fraîcheur élégante. Un vin de garde, sans doute, mais déjà prêt à ravir les papilles des plus impatients. Ce géant se dégustera entre amis sélectionnés car il entraînera, sans surprise, de belles discussions. Les grands mets nobles classiques, tournedos Rossini, Côte de veau aux morilles, Carré d’agneau printanier, civet de marcassin grand veneur ou gigue de chevreuil seront de sublimes jouteurs pour des accords d’anthologie.

Abadia Retuerta Pago Valdebellón 2014 – Vino de la Tierra de Castilla y León

Depuis 1996, la cave produit un vin 100% cabernet sauvignon, mais uniquement lors des grandes années. Quelque 5.700 bouteilles et 250 magnums sont élaborés pour le plaisir des amateurs de grands vins. Vin de grand potentiel, il demande un peu de patience afin que les riches tanins se fondent et laissent exprimer toutes les qualités olfactives et gustatives. Actuellement, il montre une robe grenat aux reflets légèrement évolués. Le nez, entrouvert, laisse percevoir une élégante fraîcheur marquée par les fruits des bois conjugués au bulbe de plant de tomate, quelques épices (poivre et muscade) ainsi qu’une pointe agréable de fumée. La bouche, à l’attaque fraîche, offre une structure ample aux tanins encore serrés. La finale prolonge la matière et demande un peu de temps pour une amplification de ce potentiel de puissance. Ce vin permettra un mémorable moment de table pour accompagner les viandes rouges grillées ou les gibiers des tables hivernales. Si vous êtes pressé, il convient de l’oxygéner dans une carafe pansue pendant une ou mieux deux heures avant le service. Une température de service à 18° ou 19° sera parfaite pour son épanouissement.

Abadia Retuerta Pago Negralada 2014 – Vino de la Tierra de Castilla y León

Provenant d’une couche profonde de graves recouverte de sable en surface, ce Tempranillo offre une richesse et une complexité incroyable. En cette magnifique année 2014 (certainement un des plus beaux millésimes du domaine) le flacon atteint des sommets qualitatifs. La parure très concentrée presque noire s’entoure de reflets violacés confirmant sa jeunesse. L’expression olfactive s’oriente sur de magnifiques fruits rouges tels la cerise, la framboise et noirs comme la mûre et le cassis, avec des flaveurs tendres et suaves. Le passage en barriques françaises, à la fois neuves, d’un et de deux ans, joue le médiateur ce qui laisse au fruit la dominance. La bouche, après une souplesse d’attaque confirme des tanins stricts qui vont commencer à se fondre. Le milieu de bouche ample s’avère agréable par la présence, de petites notes de réglisse, d’herbes de Provence et une fraîcheur minérale. La finale prolonge, pendant de longues secondes, le grand moment offert au gourmet. Côté accordes, le porc en vessie (avec des herbes bien choisies), l’agneau de printemps, le foie gras mais aussi les grillades de bœuf feront les doux yeux à ce précieux breuvage. 9.000 bouteilles, 300 magnums et 50 doubles magnums de ce vin ont été produits.

Nouveaux projets

En 2011, les essais de vins blancs à base de Sauvignon, Verdejo et autres variétés blanches ont été concrétisés par l’élaboration d’un vin abouti. Celui-ci a reçu le prix Verema du meilleur vin blanc espagnol de l’année 2013.


D’autre part, en 2018, un nouveau vin sera mis sur le marché. Il s’agit d’un projet établi à partir de 6 clones de Tempranillo qui ont survécu au phylloxéra. Valeur émotionnelle garantie !


www.abadia-retuerta.com/fr
www.wijnendeclerck.bewww.justwine.bewww.sacacorchos.bewww.vinsbrunin.com

Gérard Devos

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne