Autriche, petit vignoble, grands vins (1ère partie)

30/09/2019 - Mai 2019. 180 journalistes viticoles du monde entier se rejoignent à Vienne, à l’invitation de l’Austrian Wine Marketing Bureau, sous la houlette du talentueux Willi Klinger.

Austrian Wine Summit 2019

Nous sommes rapidement répartis en plusieurs groupes, avec pour chacun un programme et des régions différentes. J’ai la chance de me retrouver dans le groupe du Danube. Au fil des 4 jours de ce voyage en Basse Autriche, je pourrai donc pu avoir un bel aperçu de la viticulture autrichienne en général, et de ses appellations les plus anciennes et les fameuses en particulier.
Pour finir, un congrès a réuni les journalistes des différents groupes au Palais de Basse Autriche, au cœur de Vienne.

Nous avons pu y assister à deux passionnants exposés à caractère historique ; le premier, sur le Dr Zweigelt et sur son rôle dans la période nazie. Et l’autre, sur l’histoire du vin en Autriche.

Ce fut aussi l’occasion d’annoncer la parution, en janvier 2020, d’un ouvrage de référence sur la culture du vin en Autriche, sous la coordination de Willi Klinger et du Professeur Karl Vocelka, avec la collaboration d’une quarantaine d’auteurs. 
La version allemande comptera quelque 500 et 170 illustrations, la version anglaise un peu moins. Réservations/vente: https://shop.oesterreichwein.at/de/buecher-cds-dvds/buecher/wein-oesterreich-die-geschichte-englisch

Klinger, qui quittera à la fin de l’année l’Austrian Wine Board pour prendre la tête de Wein & Co a également donné un exposé sur les régions que nous n’avons pas pu visiter. Puis, nous avons fini en beauté avec une dégustation très conviviale entre collègues, et une Big Heurigen Party chez Fuhrgassl-Huber, dans les faubourgs de Vienne.

Après le scandale de 1985,  la viticulture autrichienne a mis de l’ordre dans sa maison. Une stratégie à long terme, s’appuyant sur des études scientifiques, un focus sur la qualité, une communication moderne et orientée vers le client (tous les vignerons que j’ai rencontrés parlaient très bien l’anglais), une belle offre oenotouristique, le développement d’accords culinaires au sens large, tout a été mis en œuvre pour faire de ce petit vignoble (46.500 ha) un grand du vin. Et c’est réussi.
A noter que la belle palette de vins blancs (67% de la production), et plus particulièrement de grüner veltliner (31%), offre des possibilités d’accords gastronomiques très variés.

Les Traditionsweingüter

En 1992 a été fondée l’Union des Domaines Viticoles de Tradition (Österreichischen Traditionsweingüter). Sur base des études de terroir, une segmentation des parcelles a été entreprise, et en 2009, les premiers  “1ÖTW”, Erste Lagen, ou premiers crus ont été reconnus. Le but ultime, à terme, étant de définir un certain nombre de grands crus (un projet sensible qui nécessitera cependant des compromis d’ordre politique pour se concrétiser). Actuellement, les 64 membres de l’ÖTW), sous la dynamique présidence de Michael Moosbrugger ( Weingut Schloss Gobesburg), exploitent 72 Erste Lagen.: www.traditionsweingueter.at
A noter qu’en 2018, les vignobles de Vienne et de Carnuntum ont rejoint Wachau, Kremstal, Kamptal et Traisental dans la Donauverband.

Le Sekt Nouveau est arrivé

Au milieu des vignes de Langenlois, nous avons eu une présentation de la pyramide qualitative du Sekt autrichien, dégustation à l’appui.

 

En voici les différents niveaux :

Sekt Klassik

Le Sekt Klassik peut être élaboré aussi bien en cuve close qu’avec la méthode traditionnelle (refermentation en bouteille). La durée minimum d’élevage sur lies est de 9 mois.

Sekt Reserve

Pour le Sekt Réserve, ne peut être utilisée que la méthode traditionnelle. La durée minimum d’élevage sur lies (en bouteille) est ici portée à 18 mois.

Sekt Grosse Reserve

Ici aussi, la méthode traditionnelle est la seule admise, et le minium d’élevage sur lies est porté à 30 mois. De plus, les vins ne peuvent provenir que des parcelles classées dans les deux plus hautes marches de la pyramide des crus (d’un cru classé en village ou en Ried.


Deux coups de coeur: un Sekt Klassik et une Grosse Reserve issus de grüner veltliner

Grüner Veltliner extra brut 2017 – Sekt Klassik –  Niederösterreich g.U. – Höllerer Alois

La famille Höllerer cultive la vigne depuis deux siècles. Alois a repris l’entreprise en 2010 ; il exploite 23ha répartit sur la partie Sud Kamptal jusqu’aux terrasses de Wagram ; des sols variés, donc (loess, gneiss…) et des micro-climats variés également). Alois a fait ses études au Klosterneuburg, puis des stages  en Allemagne et en Afrique du Sud.On peut le qualifier de «puriste visionnaire». Sa cuvée Klassik séduit par son côté si authentiquement grüner veltliner.
Pour l’élaborer, il dépasse largement les exigences de la mention classique ; il s’agit d’une méthode traditionnelle qui reste sur ses lies pendant 12 mois.
Sa robe est d’un jaune vert, ses bulles fines sont assez abondantes. Au nez, la pomme, la poire et le poivre dominent. En bouche, c’est le fraîcheur et un petit côté salin qui ressortent. Un excellent apéritif qui s’accordera avec des amuse-gueules les plus corsés. Et ce qui ne gâte rien, un incroyable rapport qualité-prix.
www.weingut-hoellerer.at

Grüner Veltliner brut nature 2014 – Sekt Grosse Reserve –  Niederösterreich g. U.  – Langenlois Ried Steinhaus – Jurtschitsch

Le domaine Jurtschitsch, à Langenlois, est une des grandes références de la viticulture autrichienne. Stefanie et Alwin exploitent 62 ha répartis sur une bonne partie du Kamptal. Ils en tirent de vrais vins de terroirs, authentiques et complexes. Pas étonnant après cela que leur écurie de vins comporte pas moins de 45 cuvées (en blanc et en rouge). Le domaine travaille en bio, et avec le moins d’intervention possible en cave.
Lors de leurs études à Geisenheim, déjà, ils s’étaient passionnés pour tout ce qui mousse. Dès 2007, ils ont donc produit leur premier Sekt – à base d’un authentique Grüner Veltliner, bien sûr.
Cette Grosse Reserve est issue elle aussi à 100% de grüner veltliner ; les raisins proviennent de vignes situées à 400 m d’altitude, sur le Mittelberg; d’où une longue maturation qui contribue à sa vivacité. Après la fermentation (spontanée), le vin est élevé un an environ en foudres, avant d’être embouteillé et de faire sa seconde fermentation en bouteille. Jurtschitsch laisse le temps au temps: le vin reste de 36 à 48 mois sur ses lies avant d’être dégorgé. Aucune liqueur de dosage n’est ajoutée, la bouteille étant complétée par un grüner veltliner bine mûr avant d’être rebouchée. Sa robe aux reflets d’argent scintille sous les bulles très fines. Le nez nous offre de la pomme bien croquante et de la groseille à maquereau bien fraîche. La bouche au fruit très frais également se mêle de notes de pain blanc et d’un soupçon de crème. Cette Grosse Reserve 2014, malgré une année difficile, présente une texture pleine d’élégance, soutenue par une belle minéralité ; la finale très longue vous laisse en apprécier toute la pureté.
www.jurtschitsch.com
www.wijnenjanrots.be

A suivre: les différentes régions lundi 07/10/2019

Johan De Groef

Autres Dossiers IVV, cliquez ICI

Laisser un commentaire