2016 ou le miracle autrichien ?

20/03/2017 - Il n’a pas été simple, le millésime 2016, en Autriche.
Et pourtant, la qualité est au rendez-vous, à défaut des volumes.

2016 aura joué avec les nerfs des vignerons autrichiens. Tout a bien commencé, avec un hiver et un début de printemps secs et plutôt chauds. Et puis, à la fin avril, un épisode de gel sévère a bien failli tout compromettre, et pas seulement dans les vignes de plaine. Les régions les plus affectées étant la Styrie, le Neusiedlersee et l’Eisenberg, au Burgenland, mais aussi le Carnuntum, la Thermenregion ainsi que l’ouest de la Wachau. Par contre, Vienne et les autres régions de la Basse Autriche ont été presque totalement épargnées, et ces vignobles ont connu en 2016 des rendements supérieurs à la moyenne.

Vint ensuite un été plutôt pluvieux, avec les risques de foyers de maladies qui vont avec, notamment de l’oidium et de la peronospora. Heureusement, à partir de la fin août, les choses se sont bien arrangées, un temps plus stable et ensoleillé s’installant jusqu’aux vendanges. Si l’on exclue quelques foyers mineurs de botrytis, les raisins récoltés étaient sains.

Tout ceci s’est traduit par une bonne qualité d’ensemble, surtout en blanc.

Du côté des blancs justement, il y a du fruit et de l’équilibre, avec des niveaux d’alcool plus faibles, mais des acidités plus fortes qu’en 2015.  C’est une bonne année pour le Grüner Veltliner, qu’il s’agisse des petits vins légers de comptoir ou des vins plus puissants.

Le Riesling, Pinot blanc, Pinot Gris et Chardonnay et s’en sortent également bien.

La qualité des muscats est plus aléatoire.

 

La région qui a le mieux tiré son épingle du jeu, cette année, est peut-être Vienne (la seule grande métropole européenne avec une véritable vocation viticole commerciale). Avec de bonnes conditions climatiques, les cépages complantés de leur Gemischter Satz ont atteint d’excellentes maturités.

 Les rouges présentent un tableau plus contrasté ; selon les régions et les cépages, ils sont concentrés et généreux, ou bien sévères et tanniques. Les plus enthousiasmants, à ce stade, sont les Blaufränkisch et les Zweigelt. Tout ceci est à revoir un peu plus tard dans l’année.

Du côté des liquoreux, et notamment des Eiswein, 2016 devrait voir une très faible production, mais de qualité.

L’export bat des records

Parallèlement, les exportations de vin autrichiens ont atteint un nouveau record ne 2016, à près de 148 millions d’euros, et ce, surtout grâce aux vins de prix.
Les hausses des expéditions sont très sensibles vers les Suisse, les Etats-Unis, la Norvège et le Canada ; mais la Belgique et les Pays-Bas progressent également.

www.austrianwine.com

Pour les autres News cliquer ici

 

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne