100 Minervois au banc d’essai

06/07/2015 - C’est une manière de record:100 échantillons de la même appellation! On peut donc vraiment parler de représentativité. Merci aux vignerons qui ont joué le jeu. Heureusement pour notre panel (et pour les vins) nous avons scindé la dégustation en trois sessions, à 24 heures d’intervalle. Ont participé aux libations: Bernard Arnould, Jean-Michel Jaeger, Johan De Groef, Hervé Lalau et Marc Vanhellemont…

30ANSTAMPON 1

 

Minervois, la grande dégustation

Quelle belle avancée qualitative ! Pour ses 30 ans d’existence, le Minervois peut être fier de sa production: un quart des vins sélectionnés, c’est rare.
Attention toutefois aux cuvées trop ambitieuses, elles ne font rêver que les amateurs de concours. Et génèrent en général une fausse image de l’appellation. Ne jamais oublier le plaisir à procurer…

 

Minervois 038 Félines Photo G. Deschamps

L’avis de Bernard

J’ai toujours eu du mal à cerner les vins du Minervois. Cela tient d’abord à l’étendue de son vignoble: 15.000 ha, 62 communes… Et même si on ne compte «que» les 5.000 ha en production AOP Minervois,  les vignes se partagent entre zones de plaine chaudes et terroirs de causse plus frais. Ensuite, le vignoble passant d’une altitude de 50 mètres près des rives de la Méditerranée à quelque 500 mètres sur le piémont, les conditions climatiques varient énormément. Ce, tant au niveau des écarts de température (3 à 4 degrés) que de la pluviométrie (500 à 800 mm/an). Ajoutez-y  syrah, carignan, grenache, cinsault, mourvèdre, terret, aspiran, interprétés en rouge par 177 caves particulières et une quinzaine de caves coopératives ; ajoutez-y en blanc grenache, bourboulenc, roussanne, marsanne, vermentino, maccabeu …et vous comprendrez que je n’ai pas toujours eu une perception nette de l’identité gustative des vins de l’AOP Minervois.
Et cependant, on y trouve de beaux vins dans un style gourmand pour qui aime une certaine douceur de fruits et d’alcool; ou à l’inverse, des vins corsés dans une matière de caractère. Sans négliger des vins offrant plus de fraîcheur et de précision dans des millésimes comme 2012, 2013 ou 2014. Bref, cette diversité a son charme, à chacun de faire ses choix.
Bernard Arnould

 

Les 2014

BOUT 1

Griotte de Ventajou 2014  Domaine du Petit Causse

Pourpre violacé, il avoue sa jeunesse d’un élan de fruits frais poivré et parfumé de curcuma. Un trait de réglisse épaulé de thym souligne les baies prêtes à craquer. La bouche pimpante les croque et savoure leur jus frais. Fraîcheur renforcée par une délicate amertume. Un plaisir simple mais des plus agréables.
Assemblage de 50% de Syrah, 30% de Grenache et 20% de Carignan www.domainedupetitcausse.com

Les Maels 2014 Domaine des Maels

Rubis limpide, il offre tout de go des compotes de fruits au nez teintées de gentiane et de menthe. La bouche enchaine et détaille les baies. Cassis, framboise, mure et fraise ornent la structure déjà bien en place. Les tanins encore hérissés apportent un relief enjoué. 35% Carignan, 30 % Grenache, 30% Syrah, 5% Mourvèdre issus de sols calcaires à matrice d’argile rouge www.domainedesmaels.com
http://zetoubu.be/

Le Vin de Plume 2014 Domaine du Somail

Violet pourpre presque noir, il s’exprime presque dans la seconde, proposant sans retenue ses parfums fruités et floraux. Prunelle, griotte, amande, violette et iris se retrouvent en bouche avec la même générosité. La fraîcheur, la fermeté soyeuse des tanins, les épices douces, le charnu des fruits et l’élégance des fleurs en font un vin de plaisir gourmand. 80% de Mourvèdre et 20% de Syrah sur éboulis calcaires. www.domainedusomail.com
www.espacevin.com

L’avis de Gérard

«Mon» Minervois, avant tout, ce sont des souvenirs de vacances. La découverte d’une superbe région aux horizons différents.
C’est aussi la douceur de vivre le long de l’Aude. Côté vin, mon premier contact avec le Minervois se déroula lors du mariage d’un ami. Son père avait choisi «Les Aires Hautes » pour accompagner des râbles de lapin. Ce jour là, j’ai voulu en savoir plus sur le producteur et de fil en aiguille, les multiples terroirs qui composent l’appellation.
C’est aussi l’étonnement face à l’intense fraîcheur du Minervois rosé du Château Malves, apporté en classe par un de mes étudiants de l’Ecole Hôtelière.
Mon Minervois, c’est aussi l’immense richesse de saveurs résultant de la liberté d’expression laissée aux vignerons.
Les jeunes loups, avec leur volonté à la fois d’innover et de respecter la nature. L’audace d’Anne Gros et de Tollot à s’inscrire dans la mouvance épicurienne des lieux, avec entre autres, Les Carrétals ou la Ciaude.
Ma dernière expérience de l’appellation a eu lieu lors d’un barbecue de fin d’année scolaire. La cuvée Estibals, de l’Ostal Cazes, issue de jeunes vignes (syrah, carignan, grenache et  mourvèdre), a parfaitement comblé mon attente avec les grillades. J’aspire à retourner bien vite à Homs pour de nouvelles sensations à la Maison des Vignerons.
Gérard Devos

 

Canal du Midi 007 Photo ND

Les 2013

BOUT 2

Les Fontanilles 2013 Anne Gros & Jean Paul Tollot

Grenat violacé, cette cuvée offre une petite taf de fumée au premier nez, puis dessine d’un trait de réglisse des impressions de garrigue où poussent pour notre plus grande joie prunelle et cassis. Superbe d’élégance et de fraîcheur, la bouche s’ourle des fruits et des herbes senties, les applique sur la soie tannique. Puis, s’étire, toujours délicate, ajoutant en finale quelques épices.
Un vin très élégant qui assemble Syrah, Carignan, Cinsault et un peu plus de Grenache. Les vignes de 25 à 55 ans poussent dans des sols de marnes, calcaires et grès. Égrappage total et élevage 50% en, 50% en inox.  www.anne-gros.com/minervois.html
www.vinarte.eu www.pouletvins.be www.cavedesoblats.com www.lesventsdanges.be www.clos-d-opleeuw.be www.art-et-terroirs.be  bsmvins@gmail.com jpremon@vinesse.be  www.arentzwijnen.nl www.residence-wijnen.nl info@vennerhus.ch

Quintessence 2013 Domaine Terres Georges

Grenat carminé, il respire la fraise écrasée teintée de poivre noir, la cerise au marasquin, la prunelle soulignée de réglisse. La bouche déroule ses tanins soyeux sur lesquelles viennent s’imprimer les fruits sentis. Un jus délicat et frais s’en écoule et nous fait découvrir quelques épices douces au moment de l’avaler. 80% Syrah, 20% de Grenache sur calcaire, élevage de 9 mois en barriques usagées. www.domaineterresgeorges.com
www.toby-vins.be
  www.vins-vuylsteke.be  www.mitius.be 

Ambroisie 2013  Domaine de l’Herbe Sainte

Grenat, le nez arrondi comme une friandise se parfume de thym, de sauge et de romarin, de cade. Le fruit vient après les aromates et les macule de griotte et de framboise. La bouche débute par une amertume gracieuse au goût de réglisse, bitter qui installe d’emblée une fraîcheur inattendue. Elle équilibre avec maestria la rondeur fruitée.
Syrah, Mourvèdre, Carignan et Grenache sur galets roulés élevés en barriques de 6 à 12 mois www.domaine-herbe-sainte.com

L’Air de Rien 2013  Domaine Lignères Lathenay

Rubis sanguin, le nez fait penser au sirop de fraise et de framboise. Il s’épice de poivre et de curcuma, se parfume de réglisse et d’une pointe d’anis. La première gorgée semble sucrée, mais dès la deuxième, la fraîcheur et la tension minérale viennent rééquilibrer cette apparente douceur. Les tanins emballent de leur soie la friandise.
55% de Syrah,  30% Cinsault et 15% de Mourvèdre élevés en cuve, sol argiles et marnes. www.domaine-ligneres-lathenay.fr

Carretal 2013  Domaine Cailhol Gautran

Rubis cramoisi, ce vin donne l’impression de se balader en pleine garrigue, au moment où les premières chaleurs emportent toutes les senteurs rafraichies de rosée. Les fruits, rouges pour l’essentiel, viennent apporter leur promesse de gourmandise. La bouche entérine la volonté gourmande et ne compte plus la variété des baies d’où sourd un jus délicieux. Griotte, arbouse, groseille, paradent en ballet aérien sur les papilles ravies d’un tel débordement. Syrah, Grenache et Carignan élevés 18 mois en cuve www.domainecailholgautran.com

 

BOUT 3

Les Terres Rouges 2013 Château Pépusque

Rubis foncé, le nez en retrait nous impatiente, quelques girations supplémentaires et il livre quelques effluves floraux. En bouche, c’est une autre histoire. Tout d’abord son caractère affirmé frappe, encore rendu plus intense par la structure minérale bien implantée. Un rien de fumé s’en échappe, il faut suivre cet indice pour enfin rencontrer fruits, épices et fleurs dissimulés derrière les tanins bien serrés. L’attendre un peu ou le passage par la carafe semble judicieux. Assemblage de 34% de Carignan, 20% de Cinsault, 19% de Syrah, 16% de Mourvèdre et 11% de Grenache élevés sur lies durant 3 mois en cuves www.chateau-pepusque.fr

Mathilde 2013 Château de Gourgazaud

On ne savait pas Mathilde aussi gourmande… Parfumée du sirop de fraise et de la gelée de framboise qu’elle vient de chaparder, elle gambade heureuse au milieu de la garrigue. Ses lèvres pulpeuses colorées de rouge cerise attirent plus d’un regard. Son galbe parfait les rend plus insistant. Fraîche et délicate, elle sait se faire désirer, distillant avec parcimonie, mais constance, des notes fruitées subtilement relevées de réglisse et de sauge.  Syrah et Mourvèdre sur terrasses anciennes décalcifiées riches en cailloutis de schiste et de quartz www.gourgazaud.fr
lacapucina@compaqnet.be

Domaine La Siranière 2013

Grenat sombre, le nez plonge dans les herbes aromatiques, perception immédiates de menthe et de livèche, de fenugrec et d’armoise, de romarin et de serpolet, vite teintées de pulpe de fruit. La bouche étonne par son côté confortable, tapissée qu’elle est de tanins veloutés. Syrah et Grenache www.lasiraniere.fr

Montesclat 2013  Domaine des Maels

Grenat sombre, il démarre par une note fumée toastée suivie par des confits de fruits rouges et noirs très épicés de poivre cubèbe, de cumin et de sauge. D’un caractère bien trempé, serré par les tanins heureusement bien fins, il offre une fraîcheur agréable, une assise minérale et une longueur qui rejoue à l’envers la suite aromatique perçue par le nez.
Sol calcaire à matrice d’argile rouge où poussent une majoritaire de Carignan. Élevage de 8 mois pour moitié en barriques, l’autre en cuve. Agriculture biologique. www.domainedesmaels.com  http://zetoubu.be

Château Pique-Perlou 2013 élevé en fût de chêne

Rubis sanguin, au nez d’emblée des notes grillées qui rappellent l’élevage sans trop s’imposer. Les compotes de fruits viennent vite escamoter le léger toast qu’elles nappent de leur gelée. La bouche reprend avec entrain le développement gourmand et le couche sur la soie tannique. chateau.pique-perlou@wanadoo.fr

Régal Rouge 2013  Domaine du Loup Blanc

Rubis pourpre, nez de marmelade de baies rouges et noires rebondies  soulignées de sauge et ombrées de poivre. Bouche en écho, bien charnue, sa belle maturité plaît, enrobée d’un velouté tannique qui en renforce encore le charme et l’habille d’un boutis frais et juteux.
50% de Grenache, 40% de Carignan et 10% de Syrah sur calcaire, élevé 12 mois en cuve béton  www.vignobleduloupblanc.com
www.pouletvins.be   www.vin-etc.be  www.tire-bouchon.be jc.grenier@swing.be www.cavesa.ch

 

HOMPS

 

L’avis de Jean-Michel

Ici était il y a un siècle le pays du ‘picrate’, du ‘pichtegorne’, du pinard cher aux poilus. Aujourd’hui, heureusement, le vigneron minervois sait mieux parler aux vignes. Fraîcheur et minéralité, équilibre et finesse ont succèdé aux vins rustauds, raides et tanniques rencontrés il y a peu encore, notamment en grande distribution. Fi des promotions «une bouteille achetée, une bouteille offerte». Vous n’en trouverez plus guère ici. Une crise malheureuse, certes, mais bénéfique en termes de réputation, a eu pour effet d’éliminer les plus médiocres.
Euphorie? Certes non. Pour porter haut la bannière de Minerve, il faudra adopter ses vertus de sagesse et d’intelligence. Car ces vins méritent que l’on s’y attarde. Depuis deux décennies, avec un sérieux coup de talon ces dernières années, la finesse des vins blancs, la verve des rosés fruités, l’éloquence de rouges tendres et expressifs sont le meilleur vecteur de communication du Minervois.  La reconnaissance des vins de l’appellation passe par la qualité.
Jean-Michel Jaeger                                                                                

 

Les 2012

BOUT 4

Giocoso 2012 L’Oustal Blanc

Rubis violacé, il hume les prunelles qu’on écrase entre les doigts, la cerise dont on suce le noyau. Les fruits teintés de cannelle et de poivre. Le volume, la structure large, lui donne de l’épaule, les tanins un peu rugueux, un caractère paysan qui fait plaisir à boire, mais ce caractère bucolique n’est pas dénué de finesse et d’élégance. Qualités renforcées par le bel équilibre du vin.
Carignan et Syrah élevés en barriques neuves et d’un vin pendant 12 mois, Grenache logé en cuve. Sols de marnes gréseuses earl.fonquerle@wanadoo.fr
www.rrrhone.be www.vanhende.com www.lessensduvin.com

Villa Lucia 2012 Domaine Cailhol Gautran

Grenat carminé, le nez hésite entre note fumée et éclat minéral, puis opte pour les senteurs de garrigue. La bouche ne tergiverse et offre tout de suite son élégance aux papilles rassurées. Les tanins soyeux et gaufrés installent une texture onctueuse qui génère un véritable confort buccal. La longueur s’aide de la fraîcheur pour nous proposer quelques épices. 60% de Syrah, 30% de Grenache et 10% de Carignan sur sol calcaire, élevage de 10 mois en barriques   www.domainecailholgautran.com

Saint Fructueux 2012 Domaine Pujol Izard

Grenat violacé, gelée de cassis et confiture de fraise au premier nez, puis l’envol floral de l’iris et des fleurs de romarin, le trait de moka témoin de l’élevage. La bouche, mûre, envahit rapidement l’espace palatin qu’elle décore de pulpes juteuses et fraîches, bien épicées, à la fois d’épices et d’aromates.
Les 80% de Syrah, 15% de Grenache et 5% de Mourvèdre poussent dans des calcaires sur grès. Cuvaison longue de 6 semaines. Élevage pour moitié en fûts neufs et d’un vin pour l’autre moitié. www.pujol-izard.com
www.la-cave-des-sommeliers.com  www.davino.be

 

L’avis d’Hervé

1990 – Mon premier voyage en Minervois me fait rencontrer des vignerons sympathiques et motivés – pensez, ils viennent à peine d’obtenir l’AOC! Et je me demande pourquoi. Pas le pourquoi de leur motivation, mais le pourquoi de l’AOC, tant la plupart des vins que je déguste alors sont durs, rustiques, sans charme (OK, il y a heureusement de belles exceptions, comme Maris ou Villerambert Julien, mais ces beaux arbres ne parviennent pas à cacher la forêt).
Mes hôtes évoquent déjà le projet de cru La Livinière. Bizarre, me dis-je: pour construire une maison, on commence par les fondations. Mais c’est une réflexion que je garde pour moi.

2015 – Lors de Millésime & Terroirs en Languedoc, au château de Flaugergues, je goûte consciencieusement tous les Minervois présentés, et il y en a. Bonne surprise : quelques vins me procurent un plaisir fou – L’Oustal Blanc, Millegrand, Château d’Argères, Clos du Gravillas, Gourgazaud, Château d’Agel, Château Eulalie… Avec d’autres, c’est plutôt le plaisir flou – toujours cette dureté, mais à présent, en plus, un boisé mal intégré, de la sécheresse. Serait-ce sans doute l’envie de trop bien faire ? De jouer dans la cour des grands crus ?

Mais comment émettre un verdict général sur une appellation aussi vaste et aux terroirs aussi variés ? Vos Minervois, vous les préférez plutôt calcaires, argiles ou schiste ? De climat méditerranéen chaud et sec, comme au centre, ou méditerranéen humide, comme à l’Est ; ou encore mâtiné d’Atlantique, comme à l’Ouest ? Ici plus qu’ailleurs encore, la vérité est dans le verre.
Hervé Lalau

 

Les 2011 et 2010

BOUT 5

Andrea 2011 Domaine du Petit Causse

Grenat foncé, il démarre sur les chapeaux de roues épices en têtes que suivent à perdre haleine une multitude de fruits. Le mélange bigarré se retrouve en bouche et développe en un instant une richesse gourmande que la finesse des tanins a du mal à retenir. 60 % de Syrah, 20 % de Grenache et 20% de Carignan sur sol calcaire à matrice argileuse 12,50€ www.domainedupetitcausse.com

Emotion 2011 Domaine Lou Colombier

Grenat carminé, il est très cerise au nez, une baie arrondie plein de promesse suave, poudrée de Cayenne et de poivre noir. L’élégance en bouche surprend, on s’attendait à un monologue autour du bigarreau. Une affluence de notes fragiles de mure, de cassis, de framboise, de groseille, et bien d’autres encore, engendre une complexité fruitée des plus agréables. Les épices viennent les souligner. 50% de Carignan, 20%  de Mourvèdre, 20% de Grenache et 10 % de Syrah sur calcaire www.domaine-loucolombier.fr

Lo Mainatge 2011 La Croix de Saint Jean

Grenat sombre, son nez respire le pain grillé nappé de confitures de cassis et de framboise. Des notes de thym et de ciste apportent une ambiance particulière comme un petit déjeuner pris en pleine garrigue. La soie tannique déballe les confits et en imprègnent avec délicatesse les papilles. Chaque fruit s’épice tantôt de poivre, tantôt de cumin ou de paprika tout en gardant sa fraîcheur. http://lacroixdesaintjean.fr
C
ora

Les Évangiles 2011 Château Canet

Grenat sombre, il hume les fruits très mûrs, la banane ou le pruneau, mais fugaces, ces parfums particuliers ont disparu au deuxième nez pour faire place à l’élégance de la violette. La bouche perçoit avec bonheur des fruits certes bien mûrs mais retenu avec maîtrise par une trame tannique bien serrée. Aucun débordement n’entache la richesse aromatique qui, gracieuse, se déguste avec le raffinement qui lui sied. http://chateaucanet.com 

C de Centeilles 2010

Grenat à l’éclat velouté, réglisse et de moka se présentent en premier, confitures d’airelle et de burlat en second, quelques épices complètent les impressions nasales. La très belle fraîcheur buccale ravit les papilles déjà subjuguées par la finesse des tanins. Aérien, tout se met en place avec légèreté, construction élégante, bien équilibrée, avec en leitmotiv cet accent de garrigue en rappel au terroir. www.closcenteilles.com
www.lerepairedusommelier.be
  www.vervino.be

Les Cailloux Blancs 2010 Château Pépusque

Rubis noir, un nez qui appelle la gourmandise avec ses notes de chocolat qui enrobe des ganaches de framboise et de cassis. La bouche confirme ces premières sensations. Tout en rondeur, elle se tisse de tanins élégants qui enveloppent sa puissance. Puissance équilibrée et rafraîchie par une amertume importante mais raffinée et qui adopte, on l’a deviné, le goût du cacao.
62% de Syrah et 38% de Mourvèdre sur sols de calcaire et de marne recouverts de grès. Élevage sur lies en cuve pendant 8 mois, puis en barriques neuves pour un tiers des volumes et de un vin pour le reste durant 18 mois www.chateau-pepusque.fr

L’avis de Marc

Je me revois jeune vacancier habitant le temps des vacances un petit gîte des environs de Homps. Le soleil, le canal du Midi, le farniente entrecoupé de nombreuses excursions, géraient le quotidien. Cabrespine, Clamouze, Caunes-Minervois, Minerve, autant de noms qui restent gravés, de destinations qui faisaient parcourir le terroir et son vignoble. Et puis, voir les vignes défiler donnait envie d’en déguster les vins. Le Domaine Maris, devenu «Château», sis à La Livinière (qui n’avait pas encore d’appellation particulière), m’avait été conseillé. Certes un peu rustique, comme l’étrange propriétaire de l’époque, ce rouge dense, fruité et gourmand me plaisait beaucoup. Du coup, de retour chez moi, je faisais attention au Minervois, tentant d’en trouver en rayon ou chez un caviste – ce n’était pas évident à l’époque. En trois décennies, les choses ont bien changé, autant pour moi que pour l’appellation. Mais c’est toujours avec attention que je déguste un Minervois ; suis-je plus exigent ou au contraire plus indulgent, je ne sais pas, le plus humain possible, en tout cas…
Marc Vanhellemont

Un étonnant 2004 !

Recevoir une centaine de vins âgés de deux à quatre ans et puis découvrir parmi eux un millésime 2004 a de quoi étonner. La supposition fut : les Minervois sont aptes au vieillissement. Certes, en voici la preuve.

TB_jardin

Jardin Secret 2004 Château Tour Boisée

une la robe grenat très légèrement évoluée, le nez respire un bouquet de fleurs séchées mélangées de quelques brindilles de foin qui rappelle les tisanes. Du fruit, il en reste, autant au nez qu’en bouche. Une bouche étonnamment fraîche dont les tanins fondus dans la masse fruitée offre une rondeur savoureuse.
T’as de beaux restes… 40% de Grenache et de Syrah, 10% de Carignan et  Mourvèdre   www.domainelatourboisee.com
www.despert.be
  www.fruitsdelapassion.be  www.lacaviniere.be www.calivin.be

Rosé et blanc

Au singulier… Les quelques blancs et rosés reçus ont surpris par leur côté technologique qui font la part belle à la tendance actuelle des thiols au goût de pamplemousse. La technologie n’est pas rédhibitoire, sauf quand l’agrume domine trop. Par conséquent, seuls un rosé et un blanc ont été retenus.

EULALIE

Printemps d’Eulalie rosé 2014 Château Sainte Eulalie

Tendre comme un pétale de rose, il hume la groseille et la sauge, curieux mélange arbitré par la fraise. En bouche, le jus coule, à la fois élégant et gourmand, melon soutenu de poivre, abricot parsemé de grains de grenade, papaye accentuée d’écorce d’orange. La finale apporte une nuance épicée.
50% de Syrah, 40% de Cinsault et 10% Carignan + Grenache, rosé de saignée www.chateausainteeulalie.com
www.vinotheek.be  www.facebook.com/instantDIVIN

Château du Donjon blanc 2014

Un vin qui possède de l’éclat et une agréable tension minérale qui rafraîchit avec mesure le développement des fruits blancs et des agrumes. Quelques notes florales ajoutent leur subtilité.  www.chateau-du-donjon.fr

Dernière Minute !!!

Château de Fauzan 2013chateau-de-fauzan-l-aldene-rouge-2013

Carmin satinée aux nuances améthyste, il offre un nez de lit d’aiguilles de pin maculé de jus d’airelles et de framboises épicées de poivre. La bouche se tisse d’un grain tannique extrêmement fin à la trame serrée comme un lin, souple comme une batiste. L’étoffe se colore d’une liqueur de baies sauvages relevée de genévrier, adoucie d’amande, rafraîchie de jus de groseille.
80% de Syrah et 20% de Grenache élevés en cuve sur lies. 6.21€ bourrel.jp@wanadoo.fr
Ed Services – Métro

 

Minerve 047 Photo G. Deschamps

Ainsi se termine cette très belle dégustation qui nous a réveillé en nous quelques souvenirs, nous a ému, nous a interpellés par moments. Le bilan, un quart des vins sélectionnés, est des plus méritants.
Et certes, il aurait été supérieur sans les déceptions dues à la confusion des genres.
Quelques producteurs ont troqué les vins rustiques et chauds contre une acide dilution.
Nous garderons en tête l’élégance ou la gourmandise cuvées sélectionnées, leur variété, leurs nuances qui sont pour nous le véritable écho du terroir et des hommes qui l’habitent.

Marc Vanhellemont

Pour accéder aux autres Dossiers IVV, cliquer ici

Carte Minervois Cartographie Edition Benoît France

 


Un commentaire

Connectez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

Abonnez-vous ou inscrivez-vous au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (gratuit)

IVV numérique, c'est tout le magazine In Vino Veritas, avec les fonctionnalités modernes en plus. Un contenu réactualisé 4 fois par semaine.
Pour accéder à tous nos articles, et à nos outils de recherche et d'interactivité, une seule solution, l'abonnement!
Quatre formules :

  • L’accès gratuit au « Bar-à-Vins In Vino Veritas » (compris avec l’abonnement)
  • L’abonnement d’un an à 40€
  • L’abonnement de 2 ans à 76€
  • L’ offre d’essai de 15 jours à 5€

Je m’inscris et/ou je m’abonne